Un petit point sur les dernières nouveautés du passé…

Avant que la rubrique « Le Coin du patrimoine » ne prenne quelques petites vacances d’été bien méritées (il y aura quand même un autre article, la semaine prochaine, consacré au premier dessinateur de bandes dessinées africain), faisons donc le point sur les dernières rééditions et autres ouvrages patrimoniaux qui méritent amplement votre attention… À tout seigneur, tout honneur, commençons par les récentes parutions des éditions Dupuis, le premier tome de l’intégrale « Câline & Calebasse » de Raoul Cauvin et Mazel en tête…

Cette amusante série sur « Les Mousquetaires » – intitulé original des aventures de ces fringants serviteurs du Roy Louis XIII – a été publiée pour la première fois en février 1969, dans le beau journal de Spirou. En effet, les six premières planches proposées au n°1608 ne mettaient pas encore en scène le jeune Calebasse et son irascible jument, lesquels n’interviendront que dans l’épisode suivant, à partir du n° 1617 du 10 avril. L’érudit Patrick Gaumer nous raconte tout cela, comme bien d’autres anecdotes, avec sa passion communicative, dans les trente pages du dossier qui met en lumière cette sympathique série fort bien remise dans son contexte. Pour cet opus qui couvre la période allant de 1969 à 1973 – et qui propose de nombreuses histoires, dessins et gags, n’ayant jamais été repris en albums jusque-là -, le préfacier s’intéresse principalement à l’itinéraire du dessinateur Luc Maezelle alias Mazel ; en attendant de s’attarder sur celui du scénariste dans les prochains volumes. Il faut dire que l’ami Patrick connaît bien l’œuvre de Raoul Cauvin puisqu’il est en train de mettre la dernière main à une monumentale biographie du créateur des « Tuniques bleues » et de « Cédric » (pour ne citer que deux de ses principaux succès) prévue chez Dupuis, le 27 septembre prochain. En attendant, pour en savoir plus sur Raoul Cauvin, vous pouvez toujours consulter notre « Coin du patrimoine » : La face « couchée » de Raoul Cauvin !.            Toujours chez Dupuis, notons le premier tome de l’intégrale « Charly », la belle série flirtant avec le fantastique que scénarisa Denis Lapière (voir Les premières bandes dessinées de Denis Lapière) pour la dessinatrice Magda dans Spirou, à partir d’avril 1990. Là encore, l’imposant dossier concocté par Morgan Di Salvia est richement illustré par nombre de dessins inédits ou peu connus et nous permet d’en savoir beaucoup plus sur cette attachante histoire d’un enfant confronté à des phénomènes surnaturels.

Le premier cycle (comportant les tomes 1 à 4 qui sont réunis ici) tourne autour de la relation de Charly, six ans, avec son vaisseau du Captain Foudre – un jouet doté d’une vie propre qui met ses pouvoirs démesurés au service des caprices de l’enfant -, et qui a été adapté au cinéma par Cédric Kahn, sous le titre L’Avion, avec l’actrice Isabelle Carré.

Outre le cinquième tome de l’intégrale « Les Petits Hommes » de Pierre Seron aux dessins et de Hao (qui dissimulait le scénariste Jean Mariette alias Mittéï) – série dont je n’ai jamais partagé l’engouement porté par nombre de lecteurs -, remettons un coup de phare sur l’indispensable Franquin et les fanzines dont nous avons déjà longuement parlé ici : Le Marsupilami regagne son nid, et Gaston aussi….

Non seulement il s’agit d’une compilation exhaustive (avec même des inédits) des interviews du créateur de « Gaston Lagaffe » et du plus célèbre dessinateur de « Spirou », mais c’est aussi une véritable histoire du fandom BD entre 1971 et 1993, grâce aux entrevues complémentaires réalisées avec les principaux responsables de cette presse souterraine.

            Profitons-en aussi pour signaler une bande dessinée qui met en scène un autre pilier du journal Spirou, en l’occurrence Maurice Tillieux : M’sieur Maurice et la Dauphine jaune, aux éditions Treize étrange(1). Malgré le talent et l’évidente bonne volonté du dessinateur (et ici scénariste) Bruno Bazile, ce sincère hommage au créateur de « Félix » et de « Gil Jourdan » nous laisse un peu sur notre faim : l’accumulation d’amusantes anecdotes ne suffisant pas à calmer notre insatiable appétit d’amateur de franco-belgeries patrimoniales : ce n’est, certainement, que partie remise ! Autre hommage à consommer sans retenue, c’est celui qu’ont réalisé le dessinateur Jean Bourguignon alias JBGG et son complice Philippe Capart, le gardien de la galerie bruxelloise La Crypte tonique, dans le n° 6 du magazine éponyme destiné aux amoureux de la bande dessinée et de l’image en général.Dans l’esprit du Dans l’atelier de Fournier de Nicoby et Joub, (voir Ils voient des « Spirou » partout…), ils ont mis en bulles et en cases une interview de l’un des plus talentueux élèves de Tilleux, le toujours très prolixe et intéressant François Walthéry (voir aussi « Natacha ») ; le tout étant accompagné de documents rares et souvent remarquables.

            Depuis ce numéro publié en novembre 2012, La Crypte tonique a contribué à bien d’autres travaux qui méritent votre intérêt, particulièrement son n° 8 de mars-avril 2013 consacré au cinéma, roman-photo et bande dessinée (voir www.lacryptetonique.com), avec un excellent dossier sur le trop méconnu José Ramón Larraz ;  ce qui nous a permis de mettre à jour et de rectifier nos écrits qui évoquaient sa carrière dans l’article Jordi Bernet : un Espagnol au pays des Belges…

Interview de Walthéry en BD par JBGG et Philippe Capart, dans le n° 6 de La Crypte tonique.

Un extrait du n° 8 de La Crypte tonique sur Larraz.

Voilà donc de quoi patienter intelligemment, en attendant les prochaines intégrales Dupuis !

En effet, vont paraître incessamment sous peu le premier tome des « Schtroumpfs » de Peyo et le treizième de « Tif et Tondu » par Alain Sikorski et Denis Lapière en juillet, le neuvième de « Buck Danny » par Victor Hubinon et Jean-Michel Charlier en août, le premier de « 421 » d’Éric Maltaite et Stephen Desberg ou le quatorzième de « Spirou et Fantasio » par Janry et Tome en octobre…

Sans oublier un tas d’autres friandises à consommer sans modération qui paraîtrons à la rentrée, dans le cadre des soixante-quinze ans de Spirou (voir Spirou : 2013, une nouvelle ère…).

            Passons maintenant à une autre source, également quasiment inépuisable, pour les intégrales et rééditions patrimoniales, c’est-à-dire le journal Tintin.

Si du côté de cette manne gérée par les éditions Le Lombard, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent pour le moment, remarquons quand même le tome 20 de l’intégrale « Michel Vaillant » par Jean Graton (voir aussi « Michel Vaillant »). Évidemment, les albums compilés ici (parus originellement entre 2004 et 2007 chez Graton éditeur, ils portent surtout la patte du studio Graton) sont bien loin d’égaler ceux des débuts, mais on y remarquera une curiosité : Les Champions du Thalys, une histoire publicitaire en douze planches scénarisée par Philippe Graton (le fils !) destinée à démontrer la supériorité du TGV sur la voiture pour un trajet entre Paris et Bruxelles ; elle n’avait été, jusqu’à présent, que diffusée  sous la forme de doubles pages volantes, en 1997, à la seule destination des points de vente de billets.

Bruno Brazil croqué par William Vance.

Ceci dit, Le Lombard nous annonce pour très bientôt (fin septembre) les deux premiers tomes d’une intégrale consacrée au « Bruno Brazil » de William Vance et Michel Greg alias Louis Albert, formidable bande dessinée d’espionnage créée en 1969 et qui mettait en scène un membre des services américains de renseignements ayant engagé des aventuriers d’horizons variés qui formeront une équipe de choc envoyée  pour résoudre les affaires périlleuses et délicates : une sorte d’ancêtre de « XIII »  (sur Vance, voir William Vance dans Femmes d’Aujourd’hui (1ère partie) et William Vance dans Femmes d’Aujourd’hui (2ème partie))!

Autre bonne nouvelle (car on espère, quand même, que le dossier et les bonus qui nous seront proposés feront honneur à cette série enfin mise à la disposition des nouvelles générations), l’intégrale « Rock Derby » de Greg – ici à la fois scénariste et dessinateur-, que nous avons maintes fois annoncée dans nos colonnes, sera finalement disponible le 1er novembre. Ces aventures exotiques d’un sportif de haut niveau, qui excelle dans de nombreuses disciplines, sont pleines de suspense et d’action et ont été publiées entre 1960 et 1963 dans le journal de Tintin : elles méritent, en effet, d’être également exhumées…

Une planche originale du « Bruno Brazil » de William Vance et Michel Greg.

Un extrait du « Rock Derby » de Greg.

Pour en finir avec le chapitre Belgique, mettons l’accent sur l’intéressant et richement mis en images Dictionnaire illustré de la bande dessinée belge sous l’Occupation de Frans Lambeau chez André Versaille éditeur. Dans un format à l’italienne ce spécialiste de cette période trouble nous expose l’explosion de talents autochtones, notamment appelés à remplacer les séries importées des États-Unis que la guerre a stoppées dans des journaux ou magazines comme Bimbo, Bravo !, Spirou, Petits Belges, Le Soir, Wrill et bien d’autres.

Quelque deux cent soixante-dix entrées qui présentent, tout en expliquant le contexte politique, culturel et social, les œuvres, les personnages, les éditeurs, les genres et, bien entendu, les auteurs de l’époque : les Hergé, Edgar P. Jacobs, Jijé, Fernand Dineur, Jean Doisy, Jean Dratz, Albert Fromenteau, Fred Funcken, Jacques Laudy, Jacques Van Melkebeke, MiTacq, Marcel Moniquet, Al Peclers, Rob-Vel, Sirius, Tenas, Maurice Tillieux, Willy Vandersteen, André-Paul Duchâteau ou Jean-Michel Charlier.

            À propos de ce dernier, que ces admirateurs se rassurent, la biographie de trois cent vingt pages que votre serviteur lui a consacrée (Jean-Michel Charlier vous raconte…) sortira bien dans quelque temps. Le décès soudain de l’un des éditeurs (voir Adieu François Defaye…) a malheureusement retardé le bon déroulement de sa réalisation.  En effet, même si l’ouvrage est entièrement écrit et maquetté, l’autre éditeur, Le Castor astral, doit attendre des décisions notariales à propos de Sangam et de ses ayants droit ; mais il est confiant et annonce toujours la parution de cet imposant opus courant septembre.

Tout ce qu’on peut vous dire de plus, c’est que la maquette réalisée par Philippe Poirier de la maison Poaplume est superbe, que l’ouvrage contient de nombreux documents rares et même inconnus et qu’il a été fait avec passion à tous les niveaux : alors, croisons les doigts… Bien entendu, vous pouvez encore souscrire ici : http://biocharlier.blogspot.fr/, tant que le livre n’est pas diffusé en librairies.            Ceci dit, alors que ce sera la seule monographie disponible sur cet auteur de premier plan, d’autres créateurs de petits mickeys intéressent bien plus les exégètes. Et voici deux nouveaux ouvrages de référence à ne pas rater :

- Un magnéto dans l’assiette de Fred, entretiens avec l’auteur de « Philémon » réalisés par l’un des plus compétents directeurs littéraires de chez Dargaud (heureusement, il n’est pas le seul) : François Le Bescond. Ce discret, mais efficace collaborateur de la filiale principale de Media-Participations(2) a compilé les interviews que lui a accordées le génial Fred lors de repas partagés ensemble dans un restaurant parisien, ceci afin d’alimenter une rubrique de feu La Lettre de Dargaud, le magazine d’information sur la bande dessinée que cornaquait cet éditeur.

La fraîcheur et la spontanéité des textes n’ont rien à envier à la qualité de la maquette qui est agrémentée par de nombreux documents rares ou inédits. Sur Fred, voir aussi Fred, scénariste pour les autres et Fred, le prince poète saltimbanque.- Je me souviens de Pratt, conversations à Malamocco aux éditions Mosquito ne sortira, lui aussi, qu’en septembre ; mais vous pouvez déjà le réserver chez votre libraire préféré : car il est passionnant !

Ici, pour évoquer le légendaire Hugo Pratt, l’une des figures les plus brillantes du 9e art transalpin, ce sont ses collaborateurs – ou ceux qui ont vécu auprès de lui à l’époque où il réalisa ses chefs-d’œuvre – qui en parlent et évoquent leurs rapports souvent compliqués. Ainsi, au travers des témoignages des dessinateurs Ivo Pavone, Stelio Fenzo, Lele Vianello et Guido Fuga, de l’écrivain et journaliste Alberto Ongaro, des coloristes Anne Frognier (qui fut sa compagne, la mère de deux de ses enfants et qui servit de modèle pour « Ann de la jungle ») et Mariolina Pasqualini ou de sa fille Silvina Pratt, nous apprenons énormément de détails enfouis sur ses principales séries (« Corto Maltese », « Les Scorpions du désert », « Wheeling » dont il existerait un album entièrement inédit jamais publié…) et nous découvrons un Pratt plus humain, mais tout aussi attachant ; le tout étant illustré par de très nombreuses photos inédites ou documents peu connus.

Anne Frognier et Hugo Pratt avec leurs enfants.

Ce formidable recueil de confessions complète et enrichi largement le « Coin du patrimoine » que nous lui avions consacré (« La Ballade du Pratt perdu ») et est à classer aux côtés des autres ouvrages indispensables écrits par Dominique Petitfaux sur le maître de Malamocco, petit hameau de Venise situé sur la partie méridionale de l’île du Lido.

            Voilà qui nous donne l’occasion de lister les autres réalisations patrimoniales que nous concoctent prochainement les Mosquito, éditeur qui a su, entre autres, mettre parfaitement en avant toute l’importance de la bande dessinée italienne :

-       Chaman, un nouveau recueil des courtes histoires western que dessina Paolo Eleuteri Serpieri pour Lanciostory en 1978 et 1979, L’Eternauta en 1982 et Orient Express en 1983, est prévu pour juillet (voir aussi Les westerns de Paolo Eleuteri Serpieri).

-       Une réédition du Sharaz-De de Sergio Toppi, sous forme d’intégrale, doit sortir en octobre, ainsi qu’un recueil d’esquisses et eaux-fortes (voir Adieu, Sergio Toppi… ou Sergio Toppi : le coin du patrimoine BD, entre autres articles consacrés à cet extraordinaire dessinateur italien sur BDzoom.com).

-       L’intégrale des « Docteur Poche » de Marc Wasterlain publiés chez Casterman entre 1995 et 2000 complétera, également en octobre, les rééditions initiées en trois gros volumes chez Dupuis (voir Marc Wasterlain ou « L’univers de Marc Wasterlain »).

Une page de "Chaman" de Paolo Eleuteri Serpieri, publiée à l'origine dans Orient Express en 1983.

Terminons, hélas, ce tour d’horizon de la bande dessinée d’autrefois avec l’annonce d’une autre disparition soudaine que nous signale Mariano Alda, celle de François « Têtevide » Dumont, à l’âge de quarante-trois ans, le 9 juin 2013. Principal animateur de la structure [Images’Innées] (voir http://www.saintrapt.com/aubusson/index.php?2006/11/30/499-images-innees) nous avions souvent parlé de ses belles réalisations qui contribuaient à entretenir la mémoire du 9e art : voir, par exemple, La version suédoise de « The Phantom » due à Jean-Yves Mitton bientôt disponible chez [Images'Innées] ! ou Fernando Fusco redécouvert !. Pour continuer à nous souvenir de lui et juger de l’importance de son travail, nous vous laissons découvrir le site de l’association (http://www.saintrapt.com/imaginer/) ou ce petit hommage mis en ligne par son ami et « associé » Jean-Noël Saintrapt et les commentaires qu’il a suscité : http://www.saintrapt.com/aubusson/index.php?2013/06/09/1599-vers-l-infini.

Une page du « Tarzan » de Fusco publié à l'initiative de François "Têtevide" Dumont.

Gilles RATIER

(1) Les éditions Treize étrange, créées sous la forme d’une association en 1994 par Frédéric Mangé, ont appartenues pendant quelques années à Milan Presse et sont aujourd’hui, depuis 2008, affiliées au groupe Glénat. Tout comme Vents d’Ouest, label qui connût un parcours similaire, et qui continue, entre autres, d’exploiter le patrimoine des « Pieds Nickelés » dessinés par René Pellos (voir Les Pieds Nickelés ont 100 ans !). Leur dernière réalisation tombe à point nommé pour célébrer le centenaire d’une célèbre épreuve sportive : il s’agit d’une belle réédition vintage des Pieds Nickelés au Tour de France, un petit bijou scénarisé par le juriste Roland de Montaubert et qui fut publié originellement en 1956. Voilà un ouvrage qui devrait ravir les amateurs de la Grande Boucle comme les amoureux de bande dessinée, d’autant plus qu’il contient, en bonus, un dossier de dix pages réalisé par François Coupez, spécialiste reconnu de cette série populaire.

(2) Profitons-en pour mettre aussi un éclairage sur Un parfum de yétis roses, une autre belle initiative du groupe Media-Participation, particulièrement réalisée par sa filiale bruxelloise Dargaud Benelux.

Iil s’agit de la compilation de tous les courts épisodes qu’avait dessinés Yoann (l’actuel dessinateur de « Spirou »), dans Fluide glacial de 2003 à 2005, de la parodie « Bob Marone » créée par les iconoclastes Yann et Didier Conrad (voir Enquête sur « Bob Marone » ou 75 ans de Spirou: interview de Yoann).

Un récit supplémentaire inédit et de nombreuses esquisses ou aquarelles  concluent le tout pour notre plus grand plaisir…

Une page du « Bob Marone » de Yoann,Yann et Didier Conrad, en noir et blanc dans Fluide Glacial (l'album de Dargaud Benelux, lui, est tout en couleurs.)

Galerie

13 réponses à Un petit point sur les dernières nouveautés du passé…

  1. jacques guillerm dit :

    Merci pour toutes ces informations. J’attend avec beaucoup d’impatience le livre sur Charlier.
    Je l’acheterai en librairie dés sa parution et je ne manquerai pas de vous faire part de mes critiques.
    jacques Guillerm

  2. dutrey jacques dit :

    Je voudrai signaler pour les amateurs de Jijé et de Jerry Spring un trés bel ouvrage publié par l’asbl Musée Jijé, Bd de l’impératrice 1, 1000 Bruxelles, premier volume de la collection Jijé. Format 30×40, cartonné, toilé, il reprend en noir et blanc la première aventure de Jerry Spring, 16 fac simle de cette même aventure et les 6 planches de « Love and learn », (Romance Trail n°6, mai-juin 1950, DC Comics), le seul RC dessiné par Jijé paru aux USA redécouvert jusqu’à présent. Introduction et notes sobres et précises de François Deneyer. 320 exemplaires numérotés signés.

  3. Yann dit :

    Bonjour,

    Merci pour ces infos !
    Par contre, pas de nouvelles fraiches de l’intégrale Barbe Rouge ? Et l’intégrale des Jari par Bdmust est-elle toujours prévue pour septembre ?

    • Gilles Ratier dit :

      Bonsoir Yann
      Aucune nouvelle de l’intégrale « Barbe Rouge » (elle n’est même pas au programme des éditions Dargaud pour septembre) ! Quant à « Jari », là aussi j’ai rendu mon travail et c’est donc dans les mains de l’éditeur qui fait pourtant feu de tous bois ; mais après, il faut maquetter, remettre en couleurs… Bref, la sortie en septembre est peut-être un peu prématurée, mais on ne sait jamais…
      Mais ça va certainement sortir un jour, ne vous en faites pas !
      Bien cordialement
      Gilles

      • Yann dit :

        merci pour votre réponse !
        Pour Barbe Rouge, j’espère que ce n’est plus qu’une question de mois, et surtout qu’elle sera à la hauteur de l’intégrale Blueberry, dont le tome 2 est annoncé pour fin août d’ailleurs.
        Quant à Jari, les choses se précisent, j’ai hâte de découvrir complètement cette série dont je n’ai lu (et apprécié) que les 1ers tomes !

  4. Eric Tavernier dit :

    pour les Pieds Nickelés, il s’agit de François COUPEZ et non COUVEZ.

  5. Heinz-Georg dit :

    Bonjour,

    selon la site des Pissavy-Yvernault, l’integrale Valhardi de Doisy/Delporte et Paape (livre que je crois être plus importante que le Spirou de Rob-Vel) devait paraitre en Juin; savez-vous quand ca va sortir?

    • Christelle Pissavy-Yvernault dit :

      Bonjour,
      Je crois que tous, nous aurons bien mérité le plaisir de tenir entre les mains cette intégrale Valhardi… Les contraintes éditoriales, techniques et financières reportent sa parution à la fin de l’année 2014… Promis, on va faire tout notre possible pour qu’elle soit réussie !

  6. Quoi que l’on dise, j’ai l’impression qu’il y a de plus en plus de belles intégrales. J’ai appris plein de projets enthousiasmants à la lecture de votre bel article! Avant il fallait courir chez les libraires du BDM pour seulement lire ( à prix d’or!!) des publications anciennes, introuvables ailleurs. Et maintenant, les jeunes générations y ont accés à la Fnac ou ailleurs. Plus fort que midable!

  7. Roland dit :

    Cher Monsieur Ratier,

    Des nouvelles sur la parution de votre ouvrage sur Jean Michel Charlier, je suis un de vos souscripteurs et atttends cet ouvrage avec impatience. Pensez vous que ce dernier sera prêt pour Noël ce qui en fera un cadeau idéal ?

    Bien à vous

    Roland

    • Gilles Ratier dit :

      Bonjour Roland
      Je l’ai déjà précisé dans un récent article sur BDzoom.com, le fichier du livre est parti chez l’imprimeur. On peut donc espérer une parution effective vers la fin de ce mois, au pire début novembre.
      Bien cordialement et merci d’avoir souscrit…
      Gilles Ratier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>