Mission accomplie pour les éditions de l’Élan, avec la publication du tome 11 de l’intégrale « Félix » !

Sous la houlette de Daniel Depessemier, les éditions de l’Élan (1) ont commencé, en novembre 2015 (et par le volume 5 qui comportait des histoires encore jamais réunies en albums), un méritoire travail patrimonial : nous livrer, le plus fidèlement et rapidement possible — finalement ils n’ont mis que cinq ans ! —, l’intégrale des 67 épisodes de la série « Félix » de Maurice Tillieux (prototype de « Gil Jourdan ») publiés dans les mythiques Héroïc-Albums, ainsi que de leurs très recherchés programmes non-stop et annonces, dans l’ordre chronologique. Au total, 11 albums comprenant également un abondant rédactionnel, enluminé de documents rares d’époque qui resituent l’œuvre dans son contexte.

Cet ultime volume de 192 pages — au lieu des 136 habituelles — contient sept histoires complètes datant de 1955 et 1956, avec leurs couvertures en couleurs, et les 52 programmes non-stop (strips qui faisaient la jonction entre les épisodes) : soit 42 pages tout à fait inédites en album !

Il s’agit, certainement, des aventures les plus célèbres et les plus abouties de Félix et son équipe :

- le diptyque « Le Phare de la mort » et « Le Cinquième Cadavre » (adapté ensuite par Maurice Tillieux lui-même pour une enquête homonyme d’Ange Signe dans Récréation, puis pour « Le Roc maudit » de la série « Tif et Tondu » dans Spirou —, et par Greg pour « Le Trésor du phare maudit » dans La Libre Junior),

- la trilogie « Les Chevaliers de l’apocalypse », « On a volé des cerveaux » et « L’Effroyable Armée » (remodelée plus tard pour une nouvelle enquête d’Ange Signe et un autre de « Tif et Tondu » : « Un plan démoniaque »),

- et enfin « La Résurrection du “Potomac” » et « L’Affaire des bijoux » qui seront légèrement transformés pour « Ange Signe » dans Récréation et Samedi Jeunesse, puis fusionnés dans un album de la collection Péchés de jeunesse chez Dupuis dont François Walthéry réalisa la couverture et des dessins raccords pour assembler les deux récits.

Tout cela, entre autres, est détaillé dans trois informatifs dossiers préliminaires abondamment illustrés.

Le premier, dû à Daniel Depessemier, présente chacune des sept histoires avec de nombreuses anecdotes érudites et souvent amusantes, le deuxième (« Félix globe-trotter » écrit par Étienne Borgers) est consacré à tous les voyages de Félix à travers le monde, et le dernier consiste en une interview inédite de François Walthéry — par nos deux compères précités — au sujet de la confection de l’album « L’Affaire des bijoux » publié en 1981.

Les amateurs vont certainement se ruer sur cet indispensable ouvrage qui permettra, aussi, de faire facilement découvrir le grand talent de Maurice Tillieux aux non-initiés : cette série essentiellement policière étant également pleine de dérision, même si les enquêtes de Félix — qui à l’époque de leur création ne furent pas distribuées en France — se révèlent plus dures et plus remuantes que celles de ses successeurs « Marc Jaguar » et « Gil Jourdan » !

Signalons, pour finir, que l’album est imprimé entièrement en quadrichromie, ce qui permet de mettre fort bien en valeur les couvertures des Héroïc-Albums, ainsi que les dessins noirs et blancs ou bicolores : on croirait presque un fac-similé !

Gilles RATIER 

(1)  Voir nos autres articles sur les productions des éditions de l’Élan : Et de dix pour l’intégrale « Félix » !Un « Félix » de Tillieux à mettre sous le sapin !Tillieux, Goscinny et Charlier en majesté…« Félix » a toujours autant d’Élan !Du patrimoine érudit…Enfin, une nouvelle intégrale pour « Félix » de Maurice Tillieux !Les couvertures de « Félix » en intégrale…. , De quelques nouveautés franco-belges venant tout droit du passé…Revue de détail des dernières nouveautés du passé de Tintin ou de Spirou !Un nouvel Élan pour Maurice Tillieux ou L’envers des planches de Maurice Tillieux.

« Félix intégrale » T11 par Maurice Tillieux 

Éditions de l’Élan (39 €) — EAN : 9 782 931 072 011

 

Galerie

10 réponses à Mission accomplie pour les éditions de l’Élan, avec la publication du tome 11 de l’intégrale « Félix » !

  1. Roland MEYRUEIS dit :

    Vous écrivez « … de ses prédécesseurs « Marc Jaguar » et « Gil Jourdan » !  »
    Félix n’est-il pas antérieur et dans ce cas n’aurait-il pas fallu écrire « successeurs » ?

  2. Fred dit :

    Ca y est ! En cinq ans l’Elan a réussi ce que n’avaient pu mener à bien ni Dupuis, ni Deligne, ni Niffle [niniffle ? sic!]. Et quel travail de bénédictins, de l’exhaustivité (ce qui n’est pas monnaie courante chez tous les éditeurs d’intégrales…) à la maquette et la composition ! Même si les dossiers ne sont pas toujours passionnants et si les textes d’accompagnement mériteraient un peu d’éditing professionnel… Mais bon, ne boudons pas, c’est une des plus belles réalisations éditoriales de ces dernières années et… apparemment ce n’est pas fini, d’autres belles éditions vont venir combler les trous et remplacer nos vieilles pièces brochées ou reliées de Maurice Tillieux. Hosanna alléluia !

  3. VP dit :

    39 euros… Hum, hum… À Bordeaux chez la librairie Canal BD KKK, je l’ai payé 40,95 euros… La première fois que je vois un livre vendu plus cher que son PVP éditeur !??… Il est vrai que la nouvelle logique de beaucoup trop de librairies consiste à ne plus mettre de prix dans ou sur les livres, quand les prix ne sont pas indiqués par les éditeurs sur la couverture et d’avoir la surprise à la caisse, l’employé n’annonçant pas davantage le prix à payer (le service minimum quand on encaisse), présentant juste le terminal de CB : comme on ne peut que penser que le PVP est identique partout du fait de la Loi Lang, comment imaginer que l’on va payer plus cher une nouveauté dans une librairie Canal BD ?

  4. LD013 dit :

    Idem pour moi, 40,95 € aussi dans une libraire du réseau Canal BD dans le 13. Étrange…
    Bon, à part cette bizarrerie sur ce dernier tome, magnifique travail des Éditions de l’Élan sur ces 11 tomes !

  5. Steph dit :

    En fait, les libraires du réseau canalbd offrent tous les 10 achats un bon de réduction équivalent à 5% du total des ces 10 achats. Mais ceci n’est pas valable pour certains ouvrages tirés à peu d’exemplaire. Pour compenser cela les tarifs de ces ouvrages sont multipliés par 1,05 (mathématiquement ils devraient être divisés par 0,95). 39*1,05=40,95€
    C’est le cas des Felix des éditions de l’élan mais aussi de la monographie de Gillain par exemple.

    • PATYDOC dit :

      C’est scandaleux ; ce n’est pas la première fois que le réseau canal bd fait sa cuisine ; donc il faut exiger le prix réel qui sera facturé + exiger le ticket de caisse ; malgré cela cette pratique est hors la loi. Si vous achetez le livre sur AMAZON, vous payez bien 39 euros.

  6. Denis Gambier dit :

    Etrange façon de faire. Ici, en Belgique, les libraires affichant une réduction de 5% sur les nouveautés/assortiment BD ne l’appliquent pas sur ces petits tirages et pratiquent donc le prix éditeur… Et c’est généralement bien précisé.

  7. Olivier Northern Son dit :

    Je suis très heureux de cette édition.

    Je ne pensais, au départ, qu’acheter les histoires que je n’avais pas chez Niffle, mais la qualité de la collection et la présence des programmes non stop m’ont décidés à commander la collection entière, c’est fait.

    Je suis passé par un sympathique libraire belge car au début, j’avais beaucoup de mal à trouver les albums en France, ils étaient souvent déjà épuisés quand mon libraire les commandait chez l’éditeur.

    J’ai été également agréablement surpris de voir deux nouveaux albums de Tillieux annoncés sans tambour ni trompette dans la liste des livres de l’auteur, en fin de volume. Je crois que je vais me laisser tenter!

    Seul bémol de cette très belle collection, comme le dit plus haut Fred, ce sont les textes d’introduction, pas tous parfaits ou vraiment utiles, cette série n’étant pas du même calibre que Tintin ou Blake et Mortimer, oeuvres que l’on peut analyser sans fin dans tous les sens.

    Enfin, je suis un peu déçu que ma fille de 18 ans, qui a beaucoup aimé Gil Jourdan ou Natacha, ne veuille pas lire Félix parce qu’il est en N&B. Il va falloir que je trouve l’album concocté par Walthéry qui, lui, est en couleurs! Mais je ne reprocherais pas aux Editions de l’Elan de ne pas coloriser ces planches historiques!

    Je constate seulement que si ce très bon boulot de réédition avait été fait plus tôt ou si Dupuis avait continué à se pencher sur Félix après l’Affaire de Bijoux, les jeunes auraient pu s’y intéresser plus. Aujourd’hui, cette collection s’adresse à des passionnés ou des nostalgiques d’une époque…

    Mais la mission patrimoniale est parfaitement réussi par les Editions de l’Elan, bravo!