Être taxi driver à New York : une fulgurante relecture de l’expérience de Benoît Cohen par Christophe Chabouté !

Toujours en quête de sujets qui lui permettent de chatouiller son inspiration ou son imagination, l’auteur de « Pleine Lune », « Henri Désiré Landru » ou de « La Bête » — et adaptateur de « Moby Dick » — (1) s’est totalement retrouvé dans le livre de Benoît Cohen : un scénariste et réalisateur français installé aux États-Unis qui a bousculé son quotidien, afin de relancer sa créativité, en devenant un chauffeur de taxi new-yorkais pendant un an. Il en ressort un roman graphique prenant, qui se lit comme un polar, sublimé par un noir et blanc à l’encrage appuyé donnant toute la dimension urbaine de Big Apple !

« Yellow Cab » est donc le récit de l’expérience insolite d’un homme qui, après voir réalisé des films et des séries pendant 20 ans, prend un nouveau départ en déménageant aux États-Unis pour sillonner la ville de New York à bord d’un taxi : il en louait un chaque matin, à la journée, comme le font la plupart des chauffeurs new-yorkais, emmagasinant ensuite les histoires et les anecdotes.Toutefois, avant de pouvoir exercer dans Manhattan, Brooklyn ou le Bronx, à l’instar de l’héroïne de son prochain film, notre migrant français va devoir d’abord passer sa licence dans une école du fin fond du Queens : il y apprendra les ficelles du métier et rencontrera bien d’autres de ses futurs collègues étrangers, venus de tous pays, tous à la recherche d’un certain rêve américain…Traversé de références cinématographiques et de souvenirs personnels, ce truculent récit de voyage d’un taxi driver français à New York, porté par un sens de l’observation aiguë et d’un véritable talent de mise en scène, est remarquablement adapté en bande dessinée par un auteur sensible : Christophe Chabouté, lequel retranscrit parfaitement l’atmosphère particulière, insolite et frénétique, de la mégapole et le ressenti du narrateur.On sent qu’il a été notamment stimulé en dessinant cette ville, au point d’en faire l’un des protagonistes de l’histoire, avec ses foules, ses voitures, ses immeubles… : ayant, pour ce fait, réalisé un gros travail de documentation. Il s’est aussi complètement approprié le personnage principal, car Christophe s’est retrouvé, avant d’avoir eu un coup de cœur pour ce roman, dans le même état d’esprit que Benoit Cohen : « à court d’idées, en panne d’inspiration, vide, fatigué et sec… »

Enfin, sans que cela ne nuise aucunement à la narration, notre talentueux auteur alterne différents procédés graphiques ou littéraires (saynètes visuelles, voire carrément muettes, ou a contrario pavées de textes, avec des respirations grâce à des blocs de blancs ou de noirs…) pour rendre l’ensemble original et titiller quand même un peu le lecteur…

 Gilles RATIER

 (1)   Voir, par exemple, sur BDzoom.com : Un superbe artbook pour Chabouté…, « Moby Dick : Livre premier » par Christophe Chabouté, « Un peu de bois et d’acier » par Christophe Chabouté, « Les Princesses aussi vont au petit coin », Fables amères : de tout petits riens, Plus de lectures BD

  « Yellow Cab » par Christophe Chabouté, d’après Benoît Cohen

Éditions Vents d’Ouest (22 €) — EAN : 978-2-7493-0900-2

Galerie

Les commentaires sont fermés.