Fables amères : de tout petits riens

Dans un format proche du roman, lequel se révèle être tout à fait adapté à son expressif et généreux graphisme taillé à la hache et à sa parfaite maîtrise du noir et blanc qui le met au même niveau que ceux qui l’ont influencé à ses débuts (Breccia, Comès, Tardi, Lax?), Christophe Chabouté (1) réunit onze petites nouvelles très courtes, dont certaines ont été prépubliées dans L’Écho des Savanes nouvelle mouture.

Sans être véritablement séparés physiquement afin de former un tout, ces petits chefs-d’œuvre narratifs s’attardent sur différentes rencontres ratées ou improbables (comme celle de ce jeune accro d’Internet avec sa voisine de palier ou celle d’une joggeuse avec une vieille dame assise sur un banc) en économisant les dialogues comme pour laisser la place à l’émotion provoquée par le dessin.

Humanité et humour sont aussi au rendez-vous de ces rapides tranches de vie figuratives et de ces lucides dérapages existentiels de notre quotidien, dont le découpage cinématographique est d’une rare force évocatrice…

Avec ces tout petits riens qui nous poussent à réfléchir sur les errements de notre société moderne, l’auteur de tant de livres indispensables (« Pleine lune », « La Bête », « Purgatoire », « Henri Désiré Landru », « Construire un feu », « Tout seul », « Terre-neuvas »…) réussit, une fois de plus, à évoquer le droit à la différence avec une sensibilité hors du commun, tout en mettant à l’honneur les obscurs et les sans-grade…

Gilles RATIER

? Fables amères : de tout petits riens ? par Christophe Chabouté
Éditions Vents d’Ouest (12 Euros)

(1) Pour en savoir plus sur Christophe Chabouté, nous ne pouvons que vous conseiller la lecture du dernier numéro de On a marché sur la bulle, où cet auteur talentueux se confie longuement à Elsa Flandin : il s’agit du n°21 et il faut le commander chez Yannick Bonnant (« Les Petits Sapristains » – La Chênaie Longue, 35500 Saint Aubin-des-landes ; mail : yannick.bonnant@aliceadsl.fr)…

Galerie

Les commentaires sont fermés.