« Les Princesses aussi vont au petit coin »

Christophe Chabouté, le dessinateur et scénariste de tant de petits chefs-d’?uvre (« Pleine lune », « La Bête », « Purgatoire », « Henri Désiré Landru », « Construire un feu », « Tout seul »?) est un auteur d’une rare régularité, livrant, chaque année, un opus qui est aussitôt publié dans la collection « Integra » de son éditeur de prédilection (Vents d’Ouest) : et le cru 2011 est plutôt gouleyant !

« Les Princesses aussi vont au petit coin » nous raconte l’histoire d’un couple effectuant un voyage au long cours, dans un minibus, et qui prend en charge un auto-stoppeur. Pas de chance pour eux, l’homme est armé et est persuadé qu’il est pourchassé par des tueurs au service d’un complot mondial, au centre duquel se trouveraient les cigarettiers…

Se rendant compte qu’ils ont affaire à un individu bien allumé et totalement paranoïaque (il est convaincu de détenir des documents hautement compromettants), les deux otages tentent d’en savoir un peu plus sur cet homme inquiet et agité, récemment échappé d’un hôpital psychiatrique, et qui, au passage, en profite pour essayer de les persuader d’arrêter de fumer…

Cette cavale déjantée, qui rappelle un peu les polars humoristiques de Donald Westlake, est, au final, bien plus qu’un récit policier : sous couvert d’une intrigue palpitante, c’est aussi une mise en abîme du travail de l’écrivain, lequel prend un malin plaisir à désorienter et à embrouiller les lecteurs.

Pour les rassurer quand même, Chabouté respecte toutefois les codes narratifs qui ont fait son succès, jusque-là : des récits sombres, avec une pointe d’autodérision et des dialogues réduits à l’essentiel, où l’émotion passe, avant tout, par son dessin en noir et blanc ! Et cet auteur, qui est devenu aujourd’hui essentiel dans le paysage de la bande dessinée franco-belge, obtient, ainsi, un road-movie déconcertant, mâtiné d’un huis clos angoissant, qu’il nous assène avec une rigueur et une précision implacables, sans jamais ennuyer son public !

Gilles RATIER

«Les Princesses aussi vont au petit coin» par Christophe Chabouté
Éditions Vents d’Ouest (17,99 €)

Galerie

Les commentaires sont fermés.