« Feya » T1 par Marc Lataste

Dans un monde bucolique et magique, une jeune femme amnésique vient bouleverser la vie de deux personnages casaniers. C’est le pitch intrigant d’une bande dessinée jeunesse aux confluences du manga, des jeux vidéos, de l’animation, du comics et de l’école franco-belge. De l’aventure, un humour malicieux et des pistes de réflexion sur les dérives du monde d’aujourd’hui sont au généreux menu du premier volume d’un diptyque fantastique que nous vous conseillons.

Sur une Terre dominée de nouveau par la nature, une faune fantastique peuple des forêts foisonnantes. Dans une clairière vit Gonzague, un renard anthropomorphe, avec Izi, un petit être magique volant, toujours affamé. Pour se nourrir, ils partent cueillir non pas des champignons mais des palikos aux pieds des grands arbres. En chemin, ils croisent un vieil ermite magicien poilu. Maître Shimp les met en garde contre les dangers qu’ils peuvent croiser s’ils franchissent la limite verte. Bredouilles et insouciants les deux compères s’aventurent néanmoins en terrain inconnu.

Gonzague glisse sur un sol meuble et tombe dans un laboratoire souterrain très ancien, envahi par les racines des plantes de surface. Et là, au détour d’un couloir, il découvre, protégée dans un cocon translucide, une humaine en hibernation. Stupeur et tremblements : par un faux mouvement il libère la belle endormie de sa protection amniotique. Sa panique s’explique par le fait que les humains ont disparu de la planète depuis plus d’une génération et que certains les ont même oubliés ! A côté du cocon, Gonzague trouve l’indication : F3Y4, il baptise donc la jeune femme du prénom Feya.

Feya page 4

L’irruption de Feya bouleverse le quotidien pépère de Gonzague et Izi. Ils doivent protéger la métisse amnésique d’agresseurs multiples et variés : violents robots blancs géants, secte de magiciennes qui veulent défendre le monde tel qu’il est devenu, témoin masqué muet et énigmatique mais aussi ordinateur malveillant relié à des satellites. Ce n’est que le début d’une aventure qui démarre fort sans jamais ralentir. Gonzague, Izi, maître Shimp vont se confronter aux origines de leur univers pour sauver Feya des dangers qui l’assaillent. Suite et fin de leur quête dès le mois d’août à la parution du tome 2.

Feya page 10 : Maître Shimp

Dans le petit monde de la bande dessinée, un des modèles avoués de Marc Lataste est Patrick Sobral, pour sa capacité d’imagination à bâtir un univers cohérent. Avec « Feya » il réussit à se montrer à la hauteur du créateur de la série « Les Légendaires ». En cinq pages muettes, le lecteur pénètre de plain-pied dans un territoire bucolique, peuplé d’animaux fantastiques, avant de découvrir un anti-héros sympathique mais casanier.

Maître Shimp pessimiste

Dans un format, un style et une narration directement inspirés du manga, Marc Lataste développe une intrigue prenante, accessible à tous, des plus jeunes aux adultes. Si l’action domine avec un suspens entretenu sur près de 200 pages, des thématiques contemporaines sont suggérées sans lourdeur comme le développement problématique de l’Intelligence artificielle et du génie génétique, la mise en danger de notre planète par les activités humaines ou la tolérance nécessaire pour assurer le bien vivre ensemble. De quoi titiller la conscience de futures générations de citoyens.

Gonzague découvre Feya

Feya en son cocon

Feya héroïne métisse d'une intrigue métissée

Nous apprécions sur BDzoom.com le travail de Marc Lataste, son humour décalé et les thématiques humanistes qu’il développe dans des bandes dessinées jeunesses populaires, bien construites autour d’intrigues fantastiques à suspens.

Si cette année il a participé à l’œuvre collective « La BD qui fait du bien », nous avions distingué son travail dès la sortie de « Professeur infini ».

Nous vous renvoyons à notre article sur cette première publication remarquée ( « Professeur Infini » par Marc Lataste). Marc nous avait alors accordé un entretien fort enrichissant sur ses débuts dans le neuvième art.

Nous le complétons aujourd’hui avec un questionnement centré sur sa nouvelle publication dans Grand Souk, la collection jeunesse des éditions Vide Cocagne.

Collection dirigée, et ce n’est pas un hasard, par Fabien Grolleau, un auteur jeunesse lui aussi vedette de notre rubrique avec les titres « Nordics » ou « Chevalier des sables », par exemple.

Nous remercions Marc Lataste pour sa grande disponibilité pour répondre à nos questions.

BDzoom.com : Bonjour Marc, tout d’abord des nouvelles de « Professeur infini », ton précédent album que nous avions défendu sur BDzoom.com. Y-aura-t-il une suite à ses aventures mouvementées parues en 2015 ?

Marc Lataste : Bonjour. Malheureusement non, il n’y aura pas de suite à Professeur Infini, même si j’avais proposé de faire un cycle de 3 tomes à la fin du premier. La suite de ses aventures restera donc dans ma tête. :)

Le réveil de Feya

BDzoom.com : Peux-tu nous présenter la trame de « Feya », est-ce de la science-fiction, de l’heroïc-fantasy ou un récit fantastique décalé ?

Marc Lataste : « Feya » tient plus de la science-fiction. Mais il y a des éléments de fantasy également, avec de la magie et des êtres magiques… C’est un mix, un métissage de tous les genres et thèmes fantastiques que j’aime et que j’ai mélangés pour créer cet univers.

BDzoom.com : À ton avis, « Feya » s’adresse à des lecteurs à partir de quel âge ?

Marc Lataste : Tout le monde peut lire « Feya », c’est une BD « tout public », même si je le destine en premier lieu à des enfants à partir de 7/8 ans.

Feya page 36 37

BDzoom.com : Le noir et blanc est-il un handicap quand on s’adresse à de jeunes lecteurs ?

Marc Lataste : Je ne pense pas que le noir et blanc soit un handicap quand on s’adresse aux jeunes lecteurs, non. Le succès du manga depuis 20 ans est là pour le prouver. Le principal est d’avoir une histoire prenante et des personnages attachants… j’espère que c’est le cas de « Feya ».

BDzoom.com : À quand la sortie du tome 2 ? Des indices sur la suite de l’intrigue s’il te plait ?

Marc Lataste : Le tome 2 sort fin août. A la suite des évènements du tome 1, Feya part en quête de ses « frères et sœurs ». Elle apprend à maîtriser ses pouvoirs et à mieux connaître le monde qui l’entoure.  Elle renforce aussi ses liens avec ses nouveaux amis et Doc Bot, le scientifique qui est à l’origine de sa création. Feya doit trouver sa place dans ce monde, ainsi qu’assumer sa nature d’être métissée.

BDzoom.com : As-tu d’autres projets dans tes cartons pour des publications dans un futur proche ?

Marc Lataste : Oui, je suis en train de travailler sur plusieurs autres projets BD, tous à destination de la jeunesse. J’espère qu’ils verront bientôt le jour. :)

.

Laurent LESSOUS (l@bd)

« Feya » T1 par Marc Lataste

Éditions Vide Cocagne (14,00 €) – ISBN : 979-1090-42590-3

Feya page 74

Galerie

Les commentaires sont fermés.