« Chevalier des sables T2 : Les Trompettes de la destruction » par Robin Raffalli et Fabien Grolleau

Jéricho est entrée dans la légende depuis le récit biblique de l’écroulement de ses murailles par le son de trompettes divines. Elle a été reconstruite, malgré la malédiction proférée par Josué. 2 000 ans plus tard, lors de la Première Croisade, un mystérieux colosse s’oppose aux chevaliers de Godefroy de Bouillon. C’est l’un d’eux, Sigismond de Mériadoc, qui dénouera le légendaire mystère du trésor maudit de Jéricho.

« Les Trompettes de la destruction » est le second volume du diptyque commencé par « Le Colosse de Jéricho ». Du temps de la Première Croisade, en 1099, les chevaliers chrétiens occupent la Terre sainte auparavant aux mains des musulmans. Sous les ordres de Godefroy de Bouillon, les Croisés prennent possession de Jérusalem et des villes voisines, telle Jéricho. Dans cette ville biblique, des jeunes hommes veulent combattre les envahisseurs et forment la confrérie du scorpion. Un souci de plus pour les Francs qui ont déjà fort à faire avec un mystérieux colosse au bras tentaculaire, lequel leur résiste et semble imbattable.

Chevalier des sables T 2 page 7

C’est un jeune et atypique chevalier qui dénoue la situation. Sigismond de Mériadoc ne voulait pas partir avec son oncle dans cette expédition incertaine qu’est la Croisade. Mais cet oncle n’est autre que l’avoué du Saint-Sépulcre, Godefroy de Bouillon lui-même. Difficile dès lors de refuser de combattre sous ses ordres en dérogeant aux règles les plus élémentaires de la chevalerie. Le trouillard Sigismond se trouve par hasard en première ligne pour dénicher l’antre du colosse, au cœur de la ville maudite de Jéricho.

Chevalier des sables T 2 page 8

Nous le retrouvons au début de ce second volume dans cet antre qui renferme un gigantesque trésor. Il y trouve un ermite vieux de 2 000 ans, Heil de Bethel, celui qui a reconstruit Jéricho dans des temps immémoriaux en sacrifiant ses deux fils. Il protège depuis lors ce tas de richesses, avec l’aide de l’un de ses fils devenu une créature monstrueuse au bras reptilien.

La situation se complique très vite avec l’intrusion d’une jeune et belle Palestinienne gravement blessée, puis par un affrontement entre les forces de la confrérie du scorpion et des Croisés dirigés par le redoutable Renaud de Châtellerault. Sa cruauté annonce celle, un siècle plus tard, de Renaud de Châtillon.

Le colosse essaye de protéger sa bien-aimée. Fou de rage, il décide d’utiliser les trompettes de la destruction pour faire s’effondrer la ville. Sigismond doit agir très vite, vaincre le colosse, mais aussi défier Renaud de Châtellerault et se défaire des archers locaux. Avec une chance certaine et beaucoup de ruse, il triomphe de ses adversaires et se fait enfin bien voir de son parrain. Godefroy de Bouillon nomme chef de garnison le chasseur de démons de la Terre sainte, pas sûr que cela fasse véritablement plaisir au pacifique Sigismond !

Sigismond Chevalier des sables T 2

Cette épopée dynamique, sans temps morts, mêle astucieusement épisodes bibliques et personnages historiques des Croisades à des éléments fantastiques et légendaires totalement inventés. De quoi plaire à un jeune lectorat avide de batailles médiévales à coup d’épées ou de hallebardes et de créatures légendaires maudites depuis une éternité.

Le Colosse

Le malin scénario de Fabien Grolleau est aussi l’occasion, pour le directeur des éditions Vide Cocagne, de s’attaquer de manière ludique aux conséquences désastreuses de tout extrémisme religieux. Un message de tolérance que facilite le dessin rond et nerveux, très stylisé et coloré, de Robin Raffali dont c’est la première incursion dans le monde de la bande dessinée. Première œuvre remarquée puisque déjà lauréate du prix jeunesse au dernier festival international de BD d’Ajaccio.

Ces trompettes de la destruction ne sont pas si mal embouchées, jarnidieu !

Laurent LESSOUS (l@bd)

« Chevalier des sables T2 : Les Trompettes de la destruction » par Robin Raffalli et

Fabien Grolleau 

Éditions Sarbacane (12,50 €) – ISBN : 978-2-84865-866-7

Galerie

Les commentaires sont fermés.