« Les Petits hommes T1 : l’intégrale » par Pierre Seron et Albert Desprechins

On aime à retrouver les personnages de séries anciennes, car ils font ressurgir de nombreux souvenirs de nos mémoires comme de délicieuses madeleines de Proust. Nous évoquerons ces petits plaisirs innocents pour les 49 ans des « Petits hommes » qui les fêtent avec la nouvelle édition du premier volume d’une superbe intégrale, les 30 ans de « Cédric », et les 15 ans de l’adolescente « Tamara ».

Le 7 septembre 1967, en couverture du journal Spirou, des personnages qui semblent minuscules observent de loin, une ville à l’apparence hostile. Avec « Alerte à Eslapion-sous-Rajevols » commence, pour « Les Petits hommes », une carrière de 68 histoires regroupées en 44 albums, le dernier, « Eslapion 3 » paraissant en 2010.

                                       Intégrale Petits hommes T 1 base de page 111

Dans la cour des grands

Voici, pour ceux qui l’ignoreraient encore, le pitch de l’origine de cette série à succès ; tout commence quand un jeune chercheur trouve dans son jardin de Ravejols un fragment de météorite qu’il se presse d’apporter à son laboratoire. Le lendemain, tous ceux qui avaient touché la météorite sont réduits à l’état de lilliputien, de même que tous ceux qui les touchent ou qui ont simplement échangé une poignée de main avec eux. Finalement, c’est toute la population de Ravejols qui est miniaturisée. Grâce à leurs savants, les petits hommes disposent d’une technologie très avancée qui leur permet de créer une ville à leur taille : Eslapion. Par la suite, ils surmonteront les nombreuses difficultés auxquelles ils seront confrontés, ce sera le sel de toutes leurs aventures.

                                                                      Pierre Seron

Renaud

Les éditions Dupuis ont la bonne idée de publier l’intégrale de leurs aventures, sept volumes sont déjà parus. Le premier, qui connaît aujourd’hui une nouvelle édition remaniée, comprend des histoires inédites, parues de 1967 à 1970, non publiées en album à l’époque : « Alerte à Eslapion-sous-Rajevols », « Les Évadés », « Le Petit Homme qui rit », « Le Coq en pâte », « Des pâques pour deux enfants », « Des souris et des petits hommes », « Des petits hommes font la bombe », et « L’Exode », dont la publication en album devra attendre 1974, inaugurant ainsi la série.

                                       A la découverte d’Eslapion
                                                             Grandes et petites séries

Comme pour leurs précédentes intégrales, dont nous avons évoqué la qualité ici et, les éditions Dupuis apportent un soin particulier à cet album qui met en valeur leur riche patrimoine.  Le dossier introductif de Rodolphe Lachat qui déborde d’informations est fort bien illustré de planches inédites en album et de documents issus du journal Spirou. Il met à l’honneur le talent du créateur de la série Pierre Seron, aidé à ses débuts par le journaliste Albert Desprechins. On y voit ses progrès au dessin, comment il corrige ses péchés de jeunesse en se détachant peu à peu de l’influence d’André Franquin (Régis Renaud, le personnage central des Petits Hommes ressemble fortement à Gaston, excepté une étonnante chevelure noire et blanche surmontée d’un unique cheveu). Dès le tome 2, l’intégrale fait la part belle aux albums suivants scénarisés par Mittéï sous le pseudonyme de Hao, pour le trait plus affirmé de Seron.

                                                       Intégrale Petits hommes p 114

Plus jeune de presque 20 ans, il est apparu pour la première fois dans un court récit du n° 2541 du journal Spirou en décembre 1986, le petit Cédric continue d’album en album de connaître un grand succès public avec plus de 11 millions d’albums vendus.

                                   Premières esquisses de personnages pour Cédric
                      Vue d’ensemble de l’univers Cédric pour le dessin animé

Ce petit garçon turbulent, mais malin, n’a rien perdu de son charme juvénile dans ce trentième album de ses aventures. Univers familial et vie scolaire servent de décors à des épisodes où Cédric se révèle être un adorable gamin, joueur, bagarreur, romantique, pas très bon élève, mais très amoureux de Chen, la petite Vietnamienne. La vie quotidienne (cuisine, travail, rapports père/mère, loisirs, jeux vidéo) est très présente. Le grand-père de Cédric, par les souvenirs qu’il raconte et la place qu’il occupe dans cet univers souvent conflictuel, constitue le deuxième personnage important de la série.

Cette série est à nulle autre pareille par sa capacité à alterner l’humour et la tendresse, la caricature des représentations et le réalisme des situations. Abordant plusieurs générations de front, Cauvin réussit le pari insensé de croquer tout son petit monde sans ne jamais ridiculiser personne et sans opposer jeunes et vieux. En ne se cantonnant pas aux seules tergiversations enfantines, il réussit qui plus est à faire de cette série une BD tous publics, ce qui mériterait d’ailleurs d’être reconnu plus largement. D’autant que pour cet album anniversaire, l’édition est augmentée d’un dossier écrit par Patrick Gaumer de 16 pages qui aborde plusieurs thématiques autour de la série ; une biographie des auteurs de toujours – Cauvin et Laudec —, un récit de sa genèse, la conception d’une planche, des anecdotes sur le dessin animé adapté pour la télévision, le tout agrémenté de dessins inédits.

Dispute Cédric T 30

Collection Tamara

Quelques mots enfin sur une héroïne du journal Spirou qui a exactement l’âge de sa série puisque la lycéenne Tamara y est apparue en novembre 2001. À 15 ans, cette adolescente mal dans sa peau se trouve grosse et pense qu’elle ne mérite pas les amourettes dont elle rêve. Les principaux thèmes abordés sont les problèmes de poids (régime et alimentation), l’amitié et les premières relations sentimentales. Dans ce quatorzième volume, Tamara culpabilise après une double rupture amoureuse. Elle se réfugie de plus en plus souvent dans la famille de sa meilleure amie : Jelilah Benjaoui. Et quand celle-ci tombe sous le charme d’un enseignant manipulateur, elle se rend compte qu’elle peut compter sur l’aide de Tamara, qu’une véritable amitié n’est pas à sens unique.

                                                Tamara danse du ventre

Les auteurs touchent à des problèmes cruciaux de l’adolescence et savent souvent en faire rire. Entre sa mère amoureuse transie d’un beau Brésilien et ses complexes exacerbés par la solitude, Tamara est une bonne représentante de l’âge ingrat que vous pourrez bientôt retrouver sur grand écran. Le film d’Alexandre Castagnetti, adapté de la série, a été tourné à la fin de l’année 2015 en Belgique. Il sortira dans le courant de l’année en salle.

                                                Tamara T 14 page 5

La semaine prochaine, nous vous parlerons de toute autre chose : de dragons chinois et de tritons avec les premiers tomes de « Yin et le dragon » et de « Tritons ».

                                                  Les copains de Tamara

Laurent LESSOUS (l@bd)

« Les Petits hommes : intégrale » T1 par Pierre Seron et Albert Desprechins

Éditions Dupuis (24 €) – ISBN : 978-2-8001-4684-3

« Cédric T30 : Silence, je tourne ! » par Laudec et Raoul Cauvin

Éditions Dupuis (10,60 €) – ISBN : 978-2-8001-6588-2

« Tamara T14 : Amies pour la vie ! » par Darasse, Bosse, Zidrou et Lou

Éditions Dupuis (10,60 €) – ISBN : 978-2-8001-6595-0

Galerie

Les commentaires sont fermés.