« La Poudre d’escampette » par Chloé Cruchaudet et « Pieter et le Lokken » par Olivier Supiot et Olivier Ka

Se faire des amis alors qu’on est un garçon solitaire, partir en groupe à l’aventure vers un ailleurs sans parent, voilà un rêve qui devient réalité pour Paul, le héros de « La Poudre d’escampette ». Une belle bande dessinée en grand format qui inaugure Les Enfants gâtés, une nouvelle collection des éditions Delcourt à destination des jeunes lecteurs. Avec « Pieter et le Lokken » d’Olivier Supiot et Olivier Ka, en plus de l’œuvre de Chloé Cruchaudet, nos chères têtes blondes sont doublement gâtées !

Voilà une excellente idée des éditions Delcourt : créer une collection de bandes dessinées au grand format qui se propose d’être une passerelle entre l’album jeunesse et la bande dessinée traditionnelle proprement dite. Des récits complets, mais courts, développés sur 22 planches, auxquels succèdent des pages de jeux ou de maquettes à monter soi-même : voilà de quoi séduire un public de jeunes lecteurs autonomes de 6 à 8 ans. Grégoire Seguin, le directeur de la collection, a fait appel à des auteurs contemporains à la forte personnalité et ayant déjà rencontré le succès auprès d’un large public, jeune ou adulte, pour créer des albums originaux aux styles affirmés, appelés à devenir des œuvres de référence en BD jeunesse.

La Poudre d'escampette page 2

Auteure remarquée et multiprimée pour des bandes dessinées de grandes qualités comme « Groenland Manhattan » ou « Mauvais Genre », Chloé Cruchaudet développe, dans « La Poudre d’escampette », un récit d’initiation qui parlera à tous les jeunes lecteurs.

La Poudre d'escampette page 3

Jeune garçon solitaire et un peu perdu dans une ville qu’il découvre après un déménagement, Paul promène son énorme chien sur un chemin qu’il n’avait jamais pris auparavant. Et l’aventure commence…

Forcé de se jeter à l’eau à la suite de son chien fort peu obéissant, Paul dérive jusqu’à découvrir, sur la rive d’une clairière inconnue, un étrange radeau qui est en train d’être peaufiné par une troupe hétéroclite de gamins. Paillon, Scotch, Boulon et Lili Lapin forment une joyeuse bande qui s’affaire aux derniers préparatifs avant le départ vers un ailleurs mystérieux.

La Poudre d'escampette case page 5

Ils adoptent Paul qui n’est pourtant pas très débrouillard, avec son nom cousu par sa mère sur ses vêtements, ainsi que les nombreuses poches ajoutées à son short, car il oublie toujours tout ! Mais vogue la galère, ou plutôt le radeau, sur la Grôsne, la rivière locale. Au détour du premier méandre, ils tombent sur le radeau de la bande de Marnay, la bande rivale. L’affrontement est inévitable sous les frondaisons des grands arbres qui longent la rive.

La Poudre d'escampette page 24

Avec un style coloré et judicieusement stylisé, des têtes énormes forcément expressives sur des corps filiformes, Chloé Cruchaudet dynamise un récit d’initiation, simple, mais efficace, entre « La Guerre des boutons » et « Les Aventures de Tom Sawyer », adapté à un jeune lectorat. Pas un seul temps mort : une tension sympathique tout au long de l’album met en avant des valeurs positives comme la découverte de l’autre, le besoin de réalisations collectives pour s’épanouir ou la nécessité de rêver à un ailleurs, loin de la grisaille du quotidien.

Il nous faut souligner ici la qualité de l’édition de ce superbe album aux très grandes pages, couverture judicieusement trouée d’un hublot, et maquette du « paquebot » à découper et monter en fin d’album.

La Poudre d'escampette maquette

Dans la même collection, évoquons maintenant « Pieter et le Lokken », un conte fantastique moyenâgeux. Dans un temps lointain, au cœur d’un village perdu au fin fond d’une campagne enneigée, grandit le naïf Pieter. Fils de chasseur, il sait qu’il lui faut se méfier des Lokkens. Ces êtres maléfiques doivent être tués au stade larvaire avant qu’ils ne deviennent d’horribles monstres.

Pieter et le Lokken page 1

Mais Pieter se laisse séduire par une larve de Lokken, une gentille petite boule jaune, et se voit doté de dangereux pouvoirs issus des rêves des villageois. Son père le comprend trop tard et le Lokken se transforme un monstre violent, terriblement dangereux. La communauté villageoise en viendra à bout à l’issue d’un terrible combat.

Pieter et le Lokken page 7

Pieter et le Lokken : Papa !

 

Les images de ce sombre conte semblent tout droit sorties d’un tableau de Bruegel. La Flandre rurale enneigée est magnifiée par les couleurs, à dominantes pourtant chaudes — du jaune au rouge en passant par toute une gamme d’orangés — d’Olivier Supiot. Ce récit édifiant à la morale évidente — il faut toujours écouter ses parents, même quand il semble qu’ils aient tort — est né sous la plume inventive d’Olivier Ka.

 

 

Pieter et le Lokken village flamand

Le scénariste nous fait partager ses souvenirs du trouble charme qu’il y a à désobéir à ses parents et à croire à des chimères improbables quand on est enfant. L’album se clôt par des jeux autour d’une grande et belle image du village de Pieter. Tiens tiens, « Jeux d’enfants », c’est aussi le titre de l’un des plus célèbres tableaux de peintre Bruegel l’ancien auquel nous faisions référence plus tôt, Bruegel qui se prénommait… Pieter !

Pieter et le Lokken jeux d'enfants

Un dernier mot dans cette dernière rubrique avant les vacances de Noël pour évoquer l’un des grands succès de la bande dessinée jeunesse contemporaine : la saga des « Légendaires », créée par Patrick Sobral, il y a 11 ans déjà. Nous vous avons parlé du dix-huitième volume de la série il y a peu, chronique à la fin de laquelle l’auteur se confiait sur le quatrième volume de la série spin-off « Origines », laquelle s’attache à la jeunesse des personnages principaux. Ce quatrième volume décrit par le menu le monde elfique où a grandi la Légendaire Shimy.

Les Légendaires Origines T 4 Shimy page 3

 

Voilà ce que nous en disait Patrick Sobral : « Le prochain tome de la saga “Origines” sera une sorte de “Harry Potter dans le monde des elfes” ; en ce sens que la plus grande partie de l’histoire se passera dans une école de magie élémentaire, dans laquelle Shimy grandira et deviendra le personnage que l’on connaît tous. J’ai pris beaucoup de plaisir à écrire ce tome, car Shimy est la Légendaire dont on connaît le moins le passé. Je n’ai donc pas eu l’impression de me répéter en créant cette histoire. Le talent de Nadou aidant, je pense qu’il s’agira là d’un tome “Origines” particulièrement riche, original et abouti. »

Les Légendaires Origines T 4 Shimy page 6

 

Laurent LESSOUS ( l@bd)

« La Poudre d’escampette » par Chloé Cruchaudet

Éditions Delcourt (14,50 €) – ISBN : 978-2-7560-7583-9

« Pieter et le Lokken » par Olivier Supiot et Olivier Ka

Éditions Delcourt (14,50 €) – ISBN : 978-2-7560-7635-5

« Les Légendaires origines T4 : Shimy » par Nadou et Patrick Sobral

Éditions Delcourt (10,95 €) – ISBN : 978-2-7560-4128-5

Galerie

Les commentaires sont fermés.