« Tyler Cross T2 : Angola » par Brüno et Fabien Nury

Deux ans après un premier opus plébiscité à la fois par les lecteurs et la critique, Tyler Cross, gangster aussi charismatique que déshumanisé, reprend du service… dans ce qui est, certainement, l’un des meilleurs albums de la rentrée !

Cette fois-ci, on lui promet un coup sans risque, puisque le commanditaire de ce braquage d’une bijouterie de La Nouvelle-Orléans n’est autre que le propriétaire du commerce : une simple arnaque à l’assurance ! Mais notre « héros » taiseux s’est fait doubler et en prend pour vingt ans à Angola State Farm : un pénitencier sordide, perdu au milieu de nulle part, dans la chaleur moite des bayous de Louisiane… Toute tentative d’évasion semble vouée à l’échec et, cerise sur le gâteau, de mafieux Siciliens, les « vrais » patrons de la prison, ont mis un contrat sur la tête du pauvre Tyler…

Malgré un thème battu et rabattu par la littérature, le cinéma et la télé (le bagne et son évasion), Brüno et Fabien Nury réinventent presque le genre pour le média BD en proposant un implacable et palpitant récit, parfaitement travaillé, où leur symbiose semble évidente. La narration, tendue, ne connaît aucune baisse de régime. Le découpage, cinématographique, est réalisé au cordeau. Les dialogues, souvent laconiques, sont d’une intensité dramatique que sublime un graphisme très esthétique, percutant, qui ne ressemble à pas grand-chose d’autre !   Tout est donc réuni, avec une exigence extrême, pour poser une certaine ambiance faite pour nous séduire d’emblée, dès les premières pages…
Pour les plus curieux, il faut savoir qu’il existe un très beau tirage de tête de cet album en noir et blanc, également chez Dargaud, avec, en bonus, des pages crayonnées légèrement différentes de la version définitive…

Gilles RATIER

« Tyler Cross T2 : Angola » par Brüno et Fabien Nury

Éditions Dargaud (16,95 €) – ISBN : 978-2205-07285-3Sur Brüno et Fabien Nury, voir aussi sur BDzoom.com :

Galerie

Une réponse à « Tyler Cross T2 : Angola » par Brüno et Fabien Nury

  1. Francois Pincemi dit :

    Il s’agit d’une BD récente très bien réalisée (surtout le scénario je pense, mais le dessin parvient à cacher ses faiblesses et la lecture reste passionnante). Il parait que Monsieur Nury a rendu de vibrants hommages aux classiques du polar, au cinéma et dans la série noire. Il a raison, au moins, il y a des caractères bien trempés et du suspense. Et c’est comme cela que l’on plait au public, même avec un trait épuré.