Les nouveautés couvent pour la rentrée 2015 !

Que nous les attendons, ces grands titres de la rentrée ! Visuels somptueux et mystérieux, titres et univers emblématiques, héros célèbres ou inédits : tous les moyens sont bons, dès la fin août, pour attirer de nouveaux les lecteurs vers les librairies, et les éditeurs savent déployer dans ce but des trésors d’inventivité visuelle. Voici donc une petite sélection des « plus belles » couvertures à venir, avant une trêve estivale concernant cette rubrique analytique (que vous pourrez retrouver dès le jeudi 27 août). Bonnes lectures !

Débutons notre sélection du côté de l’humour avec Zep et l’annonce chez Glénat du 14e Titeuf, « Bienvenue en adolescence ! », un récit long portant sur le thème de la puberté et dans lequel le héros est partagé… entre trois amoureuses ! Entre rêve et réalité, la couverture montre un Titeuf devenu dégingandé, digne d’un zombie adolescent. La créativité de Zep, qui s’exprime également sur l’un des blogs du Monde (http://zepworld.blog.lemonde.fr/) permet également la publication par Delcourt d’un an de travaux dans « What a Wonderful World ! », épais recueil satirique de 192 pages abordant autant la sexualité que le quotidien, la politique que l’art, le monde du travail que l’autodérision. Notons que la couverture de cet ouvrage évoque fortement et à juste titre l’univers du dessin de presse et d’humour (voir le logo imaginé par Plantu pour l’association Cartooning for Peace depuis 2006).

Dans la même veine, surgira en octobre prochain chez Casterman « Le Chat fait des petits », 20e opus de l’antihéros créé par Philippe Geluck depuis mars 1983. Il s’agira d’un titre hors-normes puisqu’en réalité composé d’un coffret offrant… trois albums et 216 pages de lecture ! Chaque volume est particulier : outre « Les Desseins du Chat » (dessins du Chat, gravures détournées et illustrations féroces sur notre société), Geluck présente « Le Scrabble du dimanche », une sorte de journal intime dans lequel l’auteur, à travers 72 croquis, révèle comment Madame le supplie (ou l’oblige ?) de faire avec elle des parties de Scrabble tous les dimanches (sic) ; et enfin, « Prêchi-Prêchat » qui regroupe une série impressionnante et toujours renouvelée (mais où va-t-il les chercher ?) de strips en 3 cases.

Restons chez l’éditeur tournaisien pour l’un des grands événements éditoriaux de la fin 2015 : la reprise, après vingt ans d’absence, du légendaire Corto Maltese d’Hugo Pratt dans « Sous le soleil de minuit », treizième récit en 88 pages, scénarisé par Juan Diaz Canales et dessiné par Ruben Pellejero. Le 30 septembre, comme l’illustre la sobre couverture, les lecteurs exploreront donc le Grand Nord canadien, entre Yukon et Alaska. Située chronologiquement en 1915, après « La Balade de la mer salée », cette nouvelle aventure fera l’objet d’un premier tirage de 150 000 exemplaires en deux éditions (couleurs et noir et blanc), prélude à une relance de la série, un deuxième titre étant déjà programmé pour 2017.

Chez Dargaud, place de nouveau au très grand récit d’aventure : à la sauce western dans le très attendu « Undertaker T2 : La Danse des vautours », signé Xavier Dorison et Ralph Meyer (à paraître en décembre 2015), ou en hommage au film noir dans « Tyler Cross T2 : Angola », par Fabien Nury et Brüno (prévu pour le 28 août). Dans cet implacable polar, ce qui devait être un coup sans risque, garanti sur facture, se transforme en descente aux enfers pour Tyler Cross. Le voici incarcéré à Angola, la plus grande prison de haute sécurité des États-Unis, entourée de marécages et écrasée par le soleil torride de Louisiane. Notons que la couverture est un hommage graphique avéré au film « Le Plus Sauvage d’entre tous », un western datant de 1963 mettant en scène Paul Newman.

Prolifiques scénaristes, Nury et Dorison nous donneront aussi l’occasion d’explorer de nouveaux univers : associés avec le dessinateur Laurent Astier pour « Comment faire fortune en juin 1940 » (prévu chez Casterman le 23 septembre), récit en 120 pages d’un improbable braquage de deux tonnes d’or de la Banque de France, adapté du roman de Pierre Siniac « Sous l’aile noire des rapaces », le tout à la manière d’un film selon Verneuil et Audiard. Ce titre devrait assez probablement initier une nouvelle série intitulé « Comment faire fortune en… », un deuxième titre proposé étant « Juillet 1789 ». Xavier Dorison nous propose également « Le Maître d’armes » en compagnie de Joël Parnotte. Dans ce nouveau titre (prévu chez Dargaud le 2 octobre»), le lecteur est propulsé en 1537 dans les montagnes perdues du Jura, où un envoyé de l’Église exacerbe la haine religieuse de montagnards catholiques afin qu’ils lancent une chasse à l’homme contre un jeune protestant et son guide. Leur crime ? Vouloir faire passer une Bible traduite en français jusqu’en Suisse pour la faire imprimer. Une hérésie ! Commence une traque impitoyable : à deux contre trente, le destin du jeune homme et du vieux Hans Stalhoffer semble scellé. Sauf que Hans n’est pas une proie comme les autres ; il est l’ancien maître d’armes de François Ier… Et la proie est bien décidée à devenir le chasseur. Cerise sur le gâteau bédéphile, ce récit épique de 96 pages est déjà optionné par le Cinéma, au profit d’un scénario actuellement recomposé par Dorison et Matthieu Lauffray !

Toujours chez Dargaud, citons encore « Bouffon » de Zidrou et Francis Porcel (le 28 août) : dans un Moyen Age troublé par les violences de tous ordres, né un garçon si laid qu’il est appelé « Glaviot ». Celui-ci grandit cependant heureux dans les geôles d’un château, sous la protection du tortionnaire des lieux. Que pourrait-il espérer de plus qu’être le bouffon éperdument amoureux de la belle Livia, la fille du Comte ? Par un miracle tout ironique, cet être difforme se révèle capable de ressusciter les femmes par ses baisers… Mais qui acceptera de les lui rendre ? En 64 pages, voici une relecture particulièrement acide et cynique de « La Belle et la Bête » dont la couverture témoigne de somptueuse manière.

Chez Delcourt, évoquons simplement trois titres tout aussi magnifiquement illustrés : l’ultime « 7 Merveilles T7 : Le Colosse de Rhodes » (le 9 septembre ; Luca Blengino et Antonio Palma), la relance de la collection 7 avec « Sept nains » (le 16 septembre ; Wilfrid Lupano et Ali Roberto) ainsi que « Wonderball T3 : Le Shérif » (le 21 octobre ; Fred Duval, Jean-Pierre Pécau et Colin Wilson). Chez Soleil, ne citons que le retour, le 26 août prochain, d’« Aspic détectives de l’étrange T4 : Vaudeville chez les vampires », signé Thierry Gloris et Jacques Lamontagne (lequel cédera la main après cet opus pour se consacrer pleinement à sa série « Les Druides »). Partis rechercher la planque d’un fantôme dans un cirque de Lille, Hugo et Flora seront donc confrontés à une menace bien plus dangereuse.

Enfin, chez Bamboo Grand Angle, saluons l’arrivée prochaine de « Facteur pour femmes », signé par notre collaborateur Didier Quella-Guyot (lire la rubrique BD voyages) et Sébastien Morice (« Papeete, 1914 »). Alors que la Première Guerre mondiale vide une petite île bretonne de ses hommes, ne subsistent que les enfants, les vieux et les femmes. Parce qu’il a un pied-bot, Maël n’est pas mobilisé. Il devient le seul homme, jeune et vigoureux, de l’île : bientôt facteur, bientôt amant… Notons que sera aussi proposée (pour 25 €) une version toilée de ce récit de 120 pages, accompagnée d’un cahier graphique de 8 pages inédit commenté par le scénariste. Gageons aussi que la coquille nominale qui subsiste encore en couverture aura disparu d’ici là !

Je ne vous souhaite que de pouvoir vivement « découvrir » à votre tour et au plus vite tous les titres évoqués ; et bien d’autres encore parmi les plus populaires, notamment aux éditions Dupuis (alors que vient de débuter la prépublication dans Spirou du prochain « Les Tuniques Bleues T59 : Les Quatre Évangélistes », où Blutch et Chesterfield doivent déjouer la menace sudiste représentée par une batterie de quatre canons) ou chez Albert-René éditions, avec un certain Astérix (tome 36 annoncé pour le 22 octobre : « Le Papyrus de César ») !

A très bientôt autour des couvertures, amis bédéphiles !

Philippe TOMBLAINE

« Titeuf T14 : Bienvenue en adolescence ! » par Zep
Éditions Glénat (9, 99 €) – ISBN : 978-2344008461

« What a Wonderful World ! » par Zep
Éditions Delcourt (19, 99 €) – ISBN : 978-2756072197

« Le Chat T20 : Le Chat fait des petits » par Philippe Geluck
Éditions Casterman (17, 95 €) – ISBN : 978-2203098558

« Corto Maltese T13 : Sous le soleil de minuit » par Ruben Pellejero et Juan Diaz Canales
Éditions Casterman (16, 00 €) – ISBN : 978-2203092112

« Undertaker T2 : La Danse des vautours », par Ralph Meyer Xavier Dorison
Éditions Dargaud ( / €) – ISBN : /

« Tyler Cross T2 : Angola », par Brüno et Fabien Nury
Éditions Dargaud (16, 95 €) – ISBN : 978-2205072853

« Comment faire fortune en juin 1940 » par Laurent Astier, Xavier Dorison et Fabien Nury
Éditions Casterman (18, 95 €) – ISBN : 978-2203091818

« Le Maître d’armes » par Joël Parnotte et Xavier Dorison
Éditions Dargaud (16, 45 €) – ISBN : 978-2505063421

« Bouffon » par Francis Porcel et Zidrou
Éditions Dargaud (14, 99 €) – ISBN : 978-2505061694

« 7 Merveilles T7 : Le Colosse de Rhodes » par Antonio Palma et Luca Blengino
Éditions Delcourt (14, 95 €) – ISBN : 978-2-7560-5360-8

« 7 nains » par Ali Roberto et Wilfrid Lupano
Éditions Delcourt (15, 50 €) – ISBN : 978-2-7560-5181-9

« Wonderball T3 : Le Shérif » par Colin Wilson, Fred Duval et Jean-Pierre Pécau
Éditions Delcourt (14, 95 €) – ISBN : 978-2756065038

« Aspic détectives de l’étrange T4 : Vaudeville chez les vampires », par Jacques Lamontagne et Thierry Gloris
Éditions Soleil (14, 50 €) – ISBN : 978-2-302-04749-5

« Facteur pour femmes », par Sébastien Morice et Didier Quella-Guyot
Éditions Bamboo Grand Angle (18, 90 €)
ISBN version classique : 978-2-81893-413-5
ISBN version toilée : 978-2-81893-414-2

« Les Tuniques Bleues T59 : Les Quatre évangélistes » par Willy Lambil et Raoul Cauvin
Éditions Dupuis (10, 60 €) – ISBN : 978-2800162720

Galerie

Les commentaires sont fermés.