BD voyages

Joseph Kessel, l’écrivain aventurier voyageur…

Il y a des écrivains dont la vie explique en grande partie l’œuvre et, quelque part, la dépasse. Par sa diversité, ses parcours, ses excès, celle de Joseph Kessel en fait partie. L’homme, en soi, a eu une vie tellement romanesque – et cet album le démontre à l’envi – que certains y voient un mythe. Alors replongeons dans la vie tumultueuse de cet écrivain reporter hors normes avec « Kessel : la naissance d’un lion » : un volume qui n’est qu’un tome 1, tellement il a à raconter sur Kessel !

Lire la suite...

Roumanie d’hier… Russie d’aujourd’hui ?

Au premier abord, on ne discerne pas le profil qui se découpe sur la couverture de « L’Ours de Ceausescu » : c’est une tête d’ours, tout simplement. Sous son terrible « règne », en Roumanie, Ceausescu était en effet le seul à avoir le droit de tuer ces bêtes. Le dirigeant communiste, qui se surnommait entre autres titres flatteurs le Conducator (le « guide »), n’était pas à un privilège près. Avec son épouse, ils représentent sans conteste l’un des degrés ultimes et abominables du culte de la personnalité…

Lire la suite...

De Brest en Amazone, avec Briac !

Quand on ouvre un album de Briac, on est d’emblée subjugué par l’originalité du dessin, à nul autre pareil. Alors que l’auteur avait jusque-là déployé ses talents pour représenter Brest et la Bretagne – on y reviendra -, Briac nous délecte en nous proposant un voyage outre-Atlantique : dans les pas du géographe Charles-Marie de La Condamine, parti de Brest en 1735 pour mesurer la Terre…

Lire la suite...

Hoëdic ou Bréhat ? Les deux, mon capitaine !

Les îles bretonnes séduisent, pas seulement les vacanciers, résidents temporaires s’il en est, mais aussi ceux qui y ont gravé leur jeunesse. On trouve ainsi, dans deux albums parus simultanément (« Hoëdic ! » de Bruno Bazile, d’une part, et « Cache-cache mortel à Bréhat » signé Nicoby et Weber, d’autre part), ces différentes populations… et deux îles incomparables…

Lire la suite...

Il y a Guyane et Guyane…

La Guyane est encadrée par deux fleuves : le Maroni à l’ouest, qui fait frontière avec le Suriname, et l’Oyapock à l’est, qui fait frontière avec le Brésil. De Saint-Laurent du Maroni, à l’embouchure, jusqu’aux entrailles de la forêt amazonienne, ce sont 600 kilomètres de cultures, de tribus, d’orpailleurs… que des auteurs qui y ont séjourné nous font partager dans « Maroni : les gens du fleuve »…

Lire la suite...

Les « Partitions irlandaises » des jeux de l’amour et de la guerre…

Après « Coupures irlandaises », l’habile dessinateur Vincent Bailly et l’humaniste scénariste Kris rejouent un air irlandais, en mettant en scène une magnifique idylle tourmentée, située dans le Belfast d’aujourd’hui : une capitale d’Irlande du Nord en voie de pacification, mais qui, à l’heure du Brexit, est toujours tout aussi fiévreuse que dans leur précédent triptyque qui se déroulait pourtant dans les années 1980, en plein conflit…

Lire la suite...

Un peu de mythologie grecque…

La mythologie grecque est un puits infini d’inspiration et les auteurs ne s’y trompent pas. D’un côté, la collection conçue par Luc Ferry autour de ce slogan : « Un mythe, un héros, une vertu » s’étoffe de titre en titre (une bonne vingtaine d’albums désormais) et arpente pour notre plus grand plaisir les mythes et les épopées. De l’autre, le scénariste Serge Le Tendre y revient, après « Tirésias » et « La Gloire d’Héra », avec « Pygmalion et la vierge d’ivoire »…

Lire la suite...

Kiev… Entre Cosaques et hussards !

Il y a des livres qui tombent bien, et c’est tant mieux pour eux. C’est le cas de ce premier tome de « Cosaques » qui se situe en 1634, en Ukraine, avec pour héros un jeune hussard polonais qui déserte et est accueilli par un autre peuple de guerriers, les Cosaques : l’occasion pour les auteurs d’offrir un album d’une grande maitrise…

Lire la suite...

« Bagnard de guerre » : forcément une grande évasion !

Après le remarqué « Pinard de guerre », album sorti en 2021, le duo formé par le scénariste Philippe Pelaez et le dessinateur Francis Porcel récidive avec « Bagnard de guerre » : autre histoire complète. C’est avec plaisir que le lecteur retrouvera leur antihéros tout en verve et dualité : Ferdinand Tirancourt. D’un enfer à l’autre, Tirancourt, encore prisonnier, suscite à nouveau des sentiments forts. Des boueuses tranchées de la Der des ders au soleil du bagne de Guyane, ce personnage à la grande complexité permet aussi aux auteurs d’actualiser un genre narratif : le récit d’évasion.

Lire la suite...

« Celle qui parle » : le pouvoir de la parole !

La bande dessinée dite « franco-belge » est un médium extraordinaire : à la fois narratif, artistique, pédagogique et formidablement vivant ! D’ailleurs, on y découvre régulièrement de remarquables nouveaux auteurs qui peuvent s’exprimer librement, sur un nombre de pages de moins en moins formaté. C’est le cas, ici, de la jeune Espagnole Alicia Jaraba qui nous raconte, sur plus de 200 belles planches en couleurs, la véritable épopée de la fille d’un chef déchu, offerte comme esclave, qui deviendra l’une des plus grandes figures féminines de l’histoire. Plus connue aujourd’hui sous le nom de La Malinche, cette Amérindienne sera la maîtresse de Cortès (le terrible conquérant espagnol) et assumera auprès de lui un rôle déterminant dans sa conquête du Mexique, en tant qu’interprète, conseillère et intermédiaire.

Lire la suite...
Page 1 sur 631 2 3 »