BD voyages

« Sacrées Vaches » par Jörg Mailliet et William de Tamaris, dans la revue XXI n° 39

Les vaches sacrées semblaient un tabou immuable en Inde et l’on imaginait, de loin, que nul ne contreviendrait à cet interdit aussi hindouiste que séculaire ; mais, heureusement, les mentalités évoluent et trouvent des parades à l’inertie des croyances. Du coup, malheureusement, les résistances également. Dès lors, les religions, comme toujours, révèlent leur face cachée autoritaire et violente…

Lire la suite...

« Stonehenge T2 : Vortimer » par Ugo Pinson et Corbeyran

Dès le premier tome, « Erin », publié en 2015, la série « Stonehenge » invitait à voyager dans le sud de l’Angleterre, sur le site mythique et réputé pour son ensemble mégalithique exceptionnel… mais au Ve siècle ! Et même bien avant, lorsque des barbares, armes à la main, massacrent des druides totalement pacifiques. À l’époque, dit-on, après des décennies de pillages et de combats entre tribus, l’archipel britannique vivait une paix très relative grâce à l’action du haut roi Vortigern…

Lire la suite...

« Chanbara T1 : La Rédemption du samouraï » par Andrea Accardi et Roberto Recchioni

Au Japon, au XVIIe siècle, c’est la fin de la société féodale avec ses seigneurs et ses légendaires samouraïs, parmi lesquels il y a les maîtres et les disciples. Le jeune Tetsuo est l’un d’eux. Son maître vient d’être condamné à mort par son seigneur et, comme il a disparu, c’est à lui, son meilleur élève, de se suicider à sa place ! Heureusement, le seigneur propose à Tetsuo de retrouver le maître pour sauver son honneur…

Lire la suite...

« Crache trois fois » par Davide Reviati

Davide Reviati, italien, est de ceux qui aiment se raconter et qui a effectivement quelque chose à dire, mieux : à dessiner. Pourtant, c’est bien de vie quotidienne qu’il s’agit et notamment des errements et des douleurs de jeunes adultes, à travers un groupe de copains qui testent la vie, qui se testent. Six ans après le marquant « État de veille », « Crache trois fois » est un pavé de plus de 500 pages, et une nouvelle œuvre foisonnante et spectaculaire sur la jeunesse et la tolérance…

Lire la suite...

« Au pied de la falaise » par ByMöko

Difficile, en découvrant cet album, de ne pas penser au pays du peuple dogon, au Mali, dont les villages sont installés au pied de la falaise de Bandiagara. Difficile encore de ne pas, du coup, penser que l’énorme rocher qui surplombe le village ne soit pas le mont Hombori, non loin de Bandiagara, précisément. Si ce n’est pas le Mali, ça y ressemble pourtant déjà beaucoup, mais l’auteur est français et semble n’être jamais allé en Afrique. Il a probablement fantasmé son village…

Lire la suite...

« La Longue Marche des éléphants » par Nicolas Dumontheuil et Troub’s

C’est à un projet original qu’ont eu la chance de participer les auteurs de cet album, puisque l’occasion leur a été donnée de suivre cette longue marche éléphantesque que Le Centre de conservation de l’éléphant du Laos avait organisée, fin 2015. Au total, un parcours de 500 kilomètres aux côtés de 20 éléphants pour attirer l’attention sur cette espèce en voie de disparition au « royaume du million d’éléphants »…

Lire la suite...

« Le Pays des purs » par Hubert Maury et Sarah Caron

À la première lecture, on croit lire « Le Pays des peurs » et après avoir découvert l’album, on se dit que ce pourrait être le titre, tant le Pakistan est devenu un pays inquiétant et dangereux ; notamment en 2007 quand la journaliste Sarah Caron y réalise des reportages photographiques exceptionnels. Le pays, alors, se déchire et Benazir Bhutto, la principale opposante – et ex-Premier ministre – est assassinée…

Lire la suite...

« Verdad » par Lorena Canottiere

« Verdad » signifie vérité en espagnol et c’est un récit — dessiné par une auteure italienne — qui parle effectivement de l’Espagne, de la guerre d’Espagne, mais aussi, et c’est beaucoup moins courant, de Monte Verità : une communauté libertaire qui s’était installée en Suisse, au début des années 1900… Et ce qui est encore moins commun, c’est le graphisme de cet album, souvent fabuleux !

Lire la suite...

« Nam-Bok » par Thierry Martin [d’après Jack London]

Une tribu du Grand Nord canadien vit, reculée, isolée, entre mer glaciale et montagnes, entre lac gris et sapins décharnés. On se croirait en hiver, mais c’est l’été. C’est alors que revient, vers ces habitants à la vie rustique, un des leurs depuis longtemps disparu et qu’on croyait mort ; sauf sa mère qui scrutait le rivage espérant un jour le voir revenir. Et le revoilà dans son kayak…

Lire la suite...

« Hibakusha » par Olivier Cinna et Thilde Barboni

Cela aurait pu s’intituler « Hiroshima, mon amour », mais le titre était déjà pris ! Cela aurait pu tout aussi bien se nommer « Hiroshima, fin de transmission » du titre de la nouvelle de Thilde Barboni dont l’album est tiré, mais les auteurs ont préféré ce nom étrange, intrigant d’« Hibakusha », dénommant en japonais les survivants d’Hiroshima et de Nagasaki…

Lire la suite...
Page 1 sur 391 2 3 »