Un génie nommé Uderzo !

Deux ouvrages publiés simultanément, en ce début du mois d’octobre, permettent de revenir sur les premières années de la carrière d’Albert Uderzo. Trop nombreux sont ceux qui limitent son œuvre aux aventures d’Astérix, avec parfois, pour certains, un vague souvenir pour Michel Tanguy et son inséparable Laverdure. C’est d’autant plus regrettable que le plus intéressant est peut-être ailleurs, tout du moins pour le lecteur curieux qui aime accompagner l’auteur qu’il apprécie dès ses premiers pas dans une profession : à une période où il ne ne mangeait pas toujours à sa faim.

Première version inédite de Jehan Pistolet.

Le deuxième volume d’« Uderzo l’intégrale », proposé par Hors Collection et les éditions Albert-René, vient de sortir : un travail de titan signé Alain Duchêne et Philippe Cauvin, deux fans complètement fêlés qui suivent le dessinateur depuis de nombreuses années. Cet ouvrage au format carré, imposant tant par la pagination que par le poids, propose l’intégralité des travaux effectués par Albert Uderzo de 1951 à 1953. On peut y savourer les aventures de Belloy le chevalier sans armure (réalisées sur l’un des rares scénarios comiques de Jean-Michel Charlier) et de Jehan Pistolet (héros de la première série publiée avec la complicité de René Goscinny), ou encore « Marco Polo », la première longue bande réaliste d’Uderzo écrite par Octave  »Oncle Paul » Joly ; sans oublier une première mouture d’Oumpah-Pah, destinée aux États-Unis. Et ce n’est pas tout, puisque le prolifique dessinateur publiait aussi, à cette époque, des illustrations dans Les Bonnes Soirées destinées à diverses rubriques comme « Qui a raison ? » et « Sa majesté mon mari ».

« Belloy » sur scénarios de Jean-Michel Charlier.

Des dessins qui, bien sûr, nous sont également présentés dans leur intégralité. Ponctué d’entretiens passionnants avec Uderzo, cet ouvrage propose des documents inédits, des photos, des commentaires et des témoignages. INDISPENSABLE !

« Marco Polo » sur scénario d'Octave Joly.

Le second ouvrage est une autre intégrale, elle aussi complétée par de nombreux documents historiques, de la série « Luc Junior » qui fut publiée à partir de 1954 dans La Libre junior, supplément jeunesse hebdomadaire du quotidien belge La Libre Belgique.

Garçon à tout faire au quotidien Le Cri, le jeune et impétueux Luc Junior finit par devenir journaliste, accompagné dans ses enquêtes par le photographe râleur Jean Laplaque et le petit chien facétieux Alphonse.

Sept épisodes seront réalisés par le duo français, avant qu’Uderzo et Goscinny ne soient remplacés par Greg (d’abord avec Sirius et Mittéï pour la partie graphique, puis seul).

Ce sont ces sept enquêtes palpitantes qui sont proposées dans cet album au prix plus que correct, qui chronologiquement font suite aux travaux réédités dans le monument présenté ci-dessus.

En sus, nous avons même droits aux 24 pages en noir et blanc de « Bill Blanchart », seule bande réaliste due à ce fameux duo et également parue dans La Libre junior, de 1954 à 1955.

Plutôt que de se gargariser des problèmes d’Albert Uderzo avec sa famille, les « grands » médias feraient mieux de parler de ces ouvrages dédiés à l’un de nos plus brillants créateurs.

Aussi habile dans le réalisme que dans l’humour, Albert Uderzo demeure un géant du 9e art et ces deux ouvrages en sont les meilleurs ambassadeurs.

Chapeau bas !

Henri FILIPPINI

«  Uderzo : l’intégrale 1951-1953 », par Alain Duchêne et Philippe Cauvin

Éditions Hors collection (69 €) – ISBN : 978-2-258-09392-8

« Luc Junior, l’Intégrale » par Albert Uderzo et René Goscinny

Éditions Albert René (20,50 €) – ISBN : 978-2-86497-270-9

René Goscinny caricaturé par Albert Uderzo dans un épisode de « Luc Junior ».

Sur Albert Uderzo, voir nos trois « Coins du patrimoine » : Albert Uderzo chez les Belges 1ère partie : « Oumpah-Pah »Albert Uderzo chez les Belges 2ème partie : Bonnes Soirées et Albert Uderzo chez les Belges 3ème partie : La Libre Junior.

 Sur « Uderzo l’intégrale », voir également notre article réalisé à l’occasion de la parution du premier volume : Uderzo, enfin prophète en son pays !

Galerie

6 réponses à Un génie nommé Uderzo !

  1. Dominique WIECZOREK dit :

    Bonjour, Monsieur FILIPPINI. Entièrement d’accord avec vos (toujours) pertinentes analyses de ces deux ouvrages. Toutefois un léger regret sur l’intégrale tome 2, quelque peu en retrait par rapport au premier tome pour les reproductions d’originaux. Enfin, comme vous, je déplore que, pour la presse « généraliste », tant écrite que parlée ou télévisée, le nom d’ « UDERZO » soit désormais synonyme de lazzis et gorges chaudes diverses pour des démêlés, somme toute d’ordre purement privé. Il est vrai que le sensationnel est vendeur, et que faire son « vrai » métier de journaliste en faisant simplement part de la sortie d’excellents albums, bourrés d’inédits, ne contribue guère à la gloire personnelle de pisse-copies à la recherche de renommée personnelle.

  2. Francois Pincemi dit :

    Je serai tenté de m’offrir l’Intégrale Luc Junior, mais j’aimerai savoir: le premier épisode fut publié en 1954, donc le prochain volume de Uderzo l’Intégrale (1954 à 1656) le reprendra t’il également? Je n’aime pas avoir des doubles dans ma collection, et la situation actuelle marquée par la diminution du pouvoir d’achat incite à la prudence. Merci d’avance pour votre réponse! Cordialement

    • Gilles Ratier dit :

      Bonjour François, l’intégrale Uderzo d’Hors Collection reprend tous les dessins et BD d’Uderzo. Donc, normalement, il devrait y avoir aussi les épisodes de Luc Junior. La différence, c’est que là, on a la page en noir et blanc, proche de ce qu’était l’original. Alors que dans l’intégrale « Luc Junior » d’Albert-René, les histoires sont mises en couleurs comme dans un album normal (et c’est moins cher ; mais moins beau diront certains…).
      Bien cordialement
      Gilles Ratier

  3. JEAN dit :

    La publication des travaux de monsieur UDERZO est décevante. Ce tome 2 reprend Jehan Pistolet dont l’intégrale a été publiée l’an dernier. Les règles de savoir vivre sont assez indigestes. Sa majesté mon mari constitué de dessins uniquement est à voir une fois mais qui relira ces pages? (Déjà publiées par PRESSIBUS).
    La page annonce finale laisse croire que deux années vont sauter? Luc Junior publié en intégrale ce mois va se retrouver dans le tome 3. Doit-on penser que cette intégrale va republier tous les Astérix que tout amateur d’Uderzo a déjà?
    Chronologie HERGE était d’une toute autre qualité avec très peu de redondances.
    Le tome 1 était pourtant tout à fait passionnant.

  4. CRISTOFARO frederic dit :

    bonjour,
    j’attendais le volume 2 de l’integrale Uderzo(hors asterix) mais une fois de plus très décu pour la version originale des planches parues j’aurais préféré la version publiée en couleurs.
    j’ai plusieurs questions.
    manque t’il des couvertures d’albums dans l’integrale couleurs de luc junior
    et pour l’histoire en bichromie de marco polo dans quelle édition est -elle parue( chott, mon journal etc…).
    merci de votre réponse.

    • Gilles Ratier dit :

      Bonjour !
      Il n’y a pas de reproductions de couvertures dans l’intégrale « Luc Junior » et « Marco Polo » a été publié à l’origine dans La libre junior. Par ailleurs, j’ai l’impression que vous confondez les buts bien différents de ces deux ouvrages. Le premier (l’intégrale Uderzo) est destiné aux collectionneurs qui auront tout d’Uderzo avec de belles reproductions de planches (proches des originaux), alors que le deuxième (le « Luc Junior ») vise surtout le grand public, avec une publication tout en couleurs (sauf l’histoire de « Bill Blanchart » en noir et blanc) : les deux ne sont pas incompatibles !
      Bien cordialement
      Gilles Ratier