« Le Client » par Man et Zidrou

Dans une Espagne touchée par la crise et où les bordels autorisés par l’État sont monnaie courante, surtout dans les grandes villes, un prof d’esthétique à l’allure fragile va kidnapper l’une de ces élèves : la fille d’un gros bonnet de la prostitution. Il propose alors au caïd mafieux de l’échanger contre une fille de charme équatorienne dont il est tombé amoureux…

Si le thème de ce polar ne vous paraît pas très original, croyez-nous, vous allez vite être séduit par le découpage efficace, la construction non linéaire de l’intrigue, et les dialogues pimentés d’un certain humour propre à Zidrou : bien éloigné de celui qu’il pratique dans ses sympathiques et non moins désopilants « L’Élève Ducobu » ou « Tamara ». D’autant plus que le traitement graphique ˝à la comics˝ dû à Manolo Carot, dit Man, ne manque pas de charme : une preuve de plus du renouveau de l’école ibérique en bande dessinée !

Alors que ses scénarios réalistes avaient été refusés par tous les éditeurs en place à une certaine époque (notamment celui du « Beau Voyage », voir ici), Zidrou se révèle une fois de plus vraiment surprenant et passionnant dans cette veine où on ne l’attendait guère : pourtant, après les somptueux « Lydie », « La Peau de l’ours » ou « Les Folies Bergère », il nous a largement démontré qu’il était parfaitement à l’aise avec les récits dramatiques, cinématographiques et, pourquoi pas, pédagogiques : à la fin de l’album, le monde de la prostitution – évoqué ici d’une manière crédible et sensible – n’aura plus aucun secret pour vous !

Il y a aussi tous ces seconds rôles, tous plus émouvants les uns que les autres, à l’instar de ce chauffeur de taxi admirateur d’Oum Kalsoum ou, bien entendu, de cette putain équatorienne Maria-Auxiliadora Alaya, dite Shakira. Et puis, il y a également cette bonne idée narrative du prof kidnappeur qui raconte, par courrier, ses mésaventures à sa sœur et à son mari ! Bref, Zidrou a su créer une ˝vraie˝ ambiance…

Car c’est surtout dans cette atmosphère limite glauque où s’exprime  toute la dimension humaine  de ces différents protagonistes qu’il excelle. Pour cela, il est bien épaulé par Man : graphiste ayant travaillé pour le Playboy espagnol et connu, en France, pour la série « En sautant dans le vide », toujours chez Dargaud Benelux. Chez lui, les filles de joies ne sont pas que des top-modèles et on sent toute l’aliénation physique et psychologique de ces femmes, souvent fatiguées, qui subissent le commerce de leur chair.

Gilles RATIER

 Le Client » par Man et Zidrou

Éditions Dargaud Benelux (14,99 €) – ISBN : 978-2-5050-1672-4

Galerie

Une réponse à « Le Client » par Man et Zidrou

  1. Un livre important sur un thème important.