Encore des revues Indispensable(s) à tout véritable amateur du 9e art !

Même si les sites BD, comme bdzoom.com, sont de plus en plus performants au niveau de l’information et de l’érudition, les magazines papiers sont toujours des outils précieux pour mieux connaître le monde de la bande dessinée ! Et, depuis le début de l’année, les passionnés du secteur sont comblés avec de formidables revues dont la parution est, au mieux, trimestrielle (ce qui les rend d’autant plus rares et précieuses), à l’instar de L’Indispensable, Bananas, La Crypte tonique, On a marché sur la Bulle ou du vétéran Hop !…

            Depuis l’an passé, l’amoureux de bande dessinée et d’autres arts avoisinants qu’est Frank Aveline a ressuscité L’Indispensable (son intéressante revue critique qui avait vu le jour en 1998 et qui n’avait, alors, connu que cinq numéros), en le diffusant désormais en librairies spécialisées. Le volumineux n°2 de cette nouvelle version de cent douze pages est déjà paru et propose, comme plat de résistance, une passionnante interview de Frank Le Gall. Illustrée par de nombreux documents inédits (comme des extraits de sa prochaine bande dessinée à paraître chez Futuropolis et qui s’annonce superbe : « Mary Jane »), elle complète parfaitement « Le Coin du patrimoine » que nous avons consacré à ce très estimable auteur : Frank Le Gall. Outre d’autres entrevues qui méritent également largement le détour (comme celles avec Philippe Petit-Roulet ou avec Ville Ranta et Kirsi Kinnunen, à l’occasion d’un original dossier sur la bande dessinée finlandaise fort bien réalisé), notons d’habiles critiques d’ouvrages et des articles aussi documentés que pertinents sur les motivations qui poussent certains auteurs de comics à travailler pour la BD franco-belge ou sur les rapports entre la photographie et la bande dessinée (seul l’article-canular sur les photos et peintures inédites de « Blueberry » ne nous a guère convaincu,  car un brin trop décalé par rapport à l’esprit général de cette revue dont la filiation avec la version Groensteen des Cahiers de la Bande Dessinée est évidente : mais il en faut pour tous les goûts !). On vous a prévenu dès notre entrée en matière, L’Indispensable est, vraiment, indispensable !

L’Indispensable n°2 (10 €) : courriel touscontacts@lindispensable.org ou franckaveline@lindispensable.org

            L’érudit Évariste Blanchet est aussi l’un des chroniqueurs participant à L’Indispensable, mais il est, surtout, l’éditeur de l’excellent Bananas dont le n°4 est enfin disponible ! On s’y enthousiasmera pour les propos tenus par Jimmy Beaulieu (voir aussi Jimmy Beaulieu, le bédépendantiste sentimental) dans son entrevue retranscrite par le rédacteur en chef de cette petite, mais tout aussi indispensable, revue et pour les éclectiques sujets proposés : un dossier sur les auteurs de BD italiens en terre argentine, sur Raymond Reding (un pilier du journal Tintin bien oublié ; voir aussi « Jari » de Raymond Reding), « Les Anges de l’enfer » (l’une des nombreuses pépites contenues dans les pockets de notre jeunesse) et des articles sur le « Pinocchio » de Winshluss ou sur « L’Abbé » d’Edmond Baudoin… À noter que Bananas est, aussi, tout à fait trouvable en librairies spécialisées, puisqu’il est diffusé par Makassar…

Bananas n°4 (12 €) : 22 boulevard du Général-Leclerc B5 95100 Argenteuil

            En 2011, Philippe Capart, co-auteur d’un ouvrage sur le dessin animé («  Morris, Franquin, Peyo et le dessin animé » aux éditions de l’An 2) ou de préfaces à l’intégrale de « Jerry Spring » chez Dupuis, a racheté, dans une vente par huissier, un  quart du stock de la librairie Le Deuxième Souffle de Michel Deligne, laquelle est toujours bien achalandée et à flot, rue Van Bergen à Bruxelles. Il en a alors profité pour créer, dans la capitale belge, La Crypte tonique : un espace commercialo-culturel proposant un singulier « « magazine du magasin » au titre éponyme ! Le n°2 de La Crypte tonique (en fait, le troisième puisqu’il y a eu un n°0), arborant le sous-titre « Flower Power et ultra violence », est plutôt bien réalisé : notamment son dossier « Aux sources du Cash » consacré à la série « Archie Cash » (encore une BD populaire qui mériterait une belle intégrale aux éditions Dupuis, fort de ses nombreuses aventures qui firent, en leur temps, entre 1971 et 1987, couler beaucoup d’encre). Un dossier d’autant plus palpitant qu’il donne la parole à ses créateurs : le dessinateur Malik et les scénaristes (hélas disparus depuis) Jean-Marie Brouyère et Thierry Martens.La Crypte tonique n°2 (8 €) : 16 de la Galerie Bortier Bruxelles-1000, tél : 00 32 2 514 14 92

            La revue On a marché sur la Bulle, dirigée par le passionné Yannick Bonnant, ne marche pas sur le même terrain critique mais propose, quand même, de très intéressantes interviews avec des auteurs « grand public » bien connus comme Enrico Marini et Éric Chabbert, ou plus pointus comme François Schuiten, ou encore à découvrir comme Laurence Baldetti ; tout en ne négligeant pas de donner la parole à d’autres acteurs du monde de la bande dessinée franco-belge, tels les coloristes (preuve en est l’entrevue avec le dessinateur suisse Christophe Dubois) : le tout dans un sympathique petit format A5 tête-bêche !

On a marché sur la Bulle  n°27 (5,50 €) : La Chênaie Longue, 35500 Saint-Aubin-des-Landes, tél. : 02 99 49 59 08, courriel : yannick.bonnant@aliceadsl.fr

            Finissons cette revue de presse spécialisée avec l’encore plus indispensable dernier numéro de Hop !. Consacré principalement au regretté Albert Weinberg, il contient, entre autres, une bibliographie exhaustive impressionnante (sur Albert Weinberg, voir aussi Les coups de main d’Albert Weinberg)… Depuis décembre 1973 (c’est-à-dire depuis trente-neuf ans, déjà !!!), Louis Cance, secondé aujourd’hui efficacement par Marc-André Dumonteil, anime, inlassablement, cette « revue d’informations et d’études sur la B.D. » qui est devenue une référence incontournable : sa minutie, son exigence, sa passion et son ouverture d’esprit sont un exemple pour tous ; les Gaumer, Petitfaux, Blanchet, Dutrey, Francart, Beyrand, Depelley et autres Ratier lui doivent beaucoup et lui en seront éternellement reconnaissants… Ce n°132 contient, comme les précédents, nombre d’informations sur le 9e art qu’on ne trouve que là  et de très documentées biographies (maintes fois vérifiées auprès des bonnes sources) de tous les auteurs disparus récemment ! Indispensable, qu’on vous dit !!!

Hop ! n°132 (5,50 €) : 56 boulevard Lintilhac, 15000 Aurillac, courriel : marc-andre.limoges@laposte.net

 Gilles RATIER

Galerie

Les commentaires sont fermés.