« Melvile » : l’univers graphique, scénique et audiovisuel de Romain Renard !

Huit ans après la parution de « L’Histoire de Samuel Beauclair », suivi de « L’Histoire de Saul Miller » en 2016, le polymorphe Romain Renard (1) termine son imposant néo-polar aux frontières du fantastique avec un troisième tome consacré à l’histoire de Ruth Jacob où, grâce à d’habiles bonds dans le temps signifiés par l’utilisation de deux palettes de couleurs différentes, les histoires des protagonistes se mêlent et s’entremêlent avec subtilité. Ainsi, ce conséquent et bel ouvrage de 400 pages pourrait, en réalité, constituer également une bonne porte d’entrée, ou tout du moins une ouverture sur cette trilogie située à Melvile : une ville de fiction isolée, nichée dans une vallée glauque et désertée, au nord d’un territoire sauvage…

Lors du terrible incendie de l’été 1987, Paul Rivest avait 14 ans. Il était tombé amoureux de Ruth, la fille d’un pasteur au passé trouble qui veillait de très près sur sa progéniture. Cette jeune comédienne et passionnée de musique, au visage solaire, sera son grand amour : de ceux qui comptent pour toute une vie. Hélas, ce béguin pour lequel il était prêt à tout, même au pire, s’est terminé dans une tragédie brûlante… Traumatisé par ces événements, Paul ne s’en est jamais remis et ne reposera les pieds à Melvile que 25 ans plus tard, étant mandaté pour s’occuper des affaires de sa grand-mère : il n’aurait jamais dû revenir… Car Melvile a de la mémoire, et ses habitants aussi !

En plus de son atmosphère entre David Lynch et Stephen King — dont les dessins sont réalisés au fusain et sur ordinateur — et outre sa narration fluide et subtile à la fois, « L’Histoire de Ruth Jacob » est certainement le plus musical des trois volumes : l’héroïne enregistrant notamment sur des cassettes ses coups de cœur, lesquels accompagnent certaines scènes de l’ouvrage et participent, ainsi, « à créer une tension qui s’intensifie au fil du récit ».

Digne fils de son père Claude (2), Romain Renard profite aussi de ce vaste et magique écrin fictionnel pour questionner le papa qu’il est devenu en se positionnant en tant que fils : « comment égaler voire surpasser son géniteur dans son œuvre, quand ce dernier excelle dans son domaine et qu’on a suivi sa voie ? »

À la fois dessinateur, scénariste et coloriste, notre talentueux Bruxellois touche-à-tout — qui est aussi musicien, chanteur, vidéaste, documentaliste et scénographe — propose également, un livre complémentaire avec ses envies d’artiste, intitulé « Chroniques de Melvile ».

Il s’agit d’une compilation des expansions numériques des différents opus : courtes BD, nouvelles et illustrations inédites, où la vie des gens de Melvile se dévoile page après page pour mieux éclairer le lecteur…

Gilles RATIER 

(1)  Voir aussi sur BDzoom.com « Melvile T2 : L’Histoire de Saul Miller » par Romain Renard« Melvile » par Romain Renard« Un hiver de glace » par Romain RenardPlus de lectures du 31 janvier 2005

(2)  Enseignant à l’Institut Saint-Luc de Bruxelles et animateur de l’atelier R qui contribua, par l’intermédiaire du Neuvième Rêve, à révéler François Schuiten, Andreas, Philippe Berthet, Benoît Sokal, Antonio Cossu, Philippe Foerster ou Yves Swolfs, Claude Renard (décédé en 2019), orienta l’essentiel de ses activités vers le théâtre, le cinéma, le design, la sculpture et le graphisme culturel ; voir : Claude Renard : la fin du Neuvième Rêve.

 « Melville T3 : L’Histoire de Ruth Jacobs » par Romain Renard

Éditions Le Lombard (22,50 €) — EAN : 978-2-8036-7997-3

Parution 28 janvier 2022

« Chroniques de Melville » par Romain Renard, d’après les écrits de Thomas Beauclair

Éditions Le Lombard (22,50 €) — EAN : 978-2-8036-7753-5

Parution 28 janvier 2022

Galerie

Les commentaires sont fermés.