« Un hiver de glace » par Romain Renard

C’est un hiver exceptionnel que subit la région des Monts Ozark (en Arkansas) et la maison des Dolly, isolée en pleine forêt. La mère est grabataire et débloque. Quant au père, il est en prison, ou plutôt il y était car il n’a pas réintégré sa cellule après une liberté conditionnelle. Depuis, il a disparu…

Seule Ree Dolly, seize ans, peut s’occuper de ses deux frères plus jeunes mais l’argent manque, la nourriture aussi. Or la police vient de lui apprendre que son père, libéré sous caution, a hypothéqué pour cela la maison. S’il ne se présente pas au procès, la famille sera jetée dehors… Ree n’a plus qu’une solution, le retrouver, coûte que coûte. S’ensuit auprès de ses voisins, de ses amis, de ses maitresses, de ses ennemis aussi, une quête laborieuse et souvent humiliante pour une adolescente, une quête que Romain Renard dessine en noir et blanc, rehaussé ici et là d’un marron plus ou moins soutenu.

L’errance de l’adolescente et ses désarrois en des jours gris et neigeux rendent le road-movie poignant. Romain Renard rend parfaitement l’atmosphère insupportable de l’isolement familial comme les tensions villageoises, un monde fruste, violent et pitoyable. L’auteur, qui a adapté seul le roman de Daniel Woodrell, signe là un très beau travail qui paraît alors que le cinéma propose, depuis mars, l’adaptation de ce roman sous son titre initial,  » Winter’s bone  » (cf. présentation sur les Inrocks.

Rappelons que Romain Renard a déjà signé  » The End, Jim Morrison « , collection  » Rebelles « , (cf. notice L@BD) et un autre policier dans la collection  » Ligne rouge  » : «  American Seasons  » T1 ( » 1963, Clara et les nains « ) (cf. notice L@BD).

Alors, bons voyages !

Didier QUELLA-GUYOT (L@BD et blog)

 » Un hiver de glace  » par Romain Renard d’après Daniel Woodrell
Éditions Rivages/Casterman (17 €)

Galerie

Les commentaires sont fermés.