La fake story de Pendanx et Galandon !

Les fake news ne sont pas l’apanage de notre époque et des réseaux sociaux : en 1938, aux États-Unis, un certain Orson Welles avait réussi à faire croire à l’invasion des extraterrestres avec sa pièce radiophonique, basée sur « La Guerre des mondes » d’H. G. Wells, diffusée sur la CBS. Cette granguignolesque fausse information, l’une des premières de cette envergure, montre bien comment l’information en direct peut nous manipuler : et leur prolifération aujourd’hui ne peut être qu’anxiogène. Le scénariste Laurent Galandon et le dessinateur Jean-Denis Pendanx ont conjugué leurs talents pour mettre en bande dessinée ce qui est annoncé comme le roman d’un enquêteur nommé Douglas Burroughs.

Le lendemain de la diffusion de l’émission alarmiste du futur mythique cinéaste et acteur interprétant le roman de science-fiction de Herbert George Wells, les manchettes des quotidiens titrent « une fausse guerre terrifie tout le pays » : les Américains sont alors saisis d’angoisse, au point qu’un homme aurait même tué sa femme et tiré sur son fils avant de se suicider pour échapper au supposé massacre annoncé des Martiens.

Dans ce pays ségrégationniste, un ancien journaliste vedette de la CBS appelé Douglas Burroughs (personnage fictif ou véritable écrivain ?) s’empare de ce fait divers et des conséquences du reportage bidon de celui qui réalisera « Citizen Kane » (l’un des films les plus importants du XXe siècle) et va mener sa propre enquête.

Il entraîne dans son sillage une jeune journaliste de la presse locale, pourtant très prometteuse et intelligente, qui va tomber elle aussi dans le panneau, en oubliant de croiser plusieurs sources : la base du journalisme !

Cet habile mélange d’Histoire très bien documentée et d’enquête policière est captivant, et ceci dès les premières pages : la tension montant au fur et mesure des 88 pages efficacement illustrées par l’excellent Jean-Denis Pendanx (1). Moins illustratif que sur ces remarquables « Abdallahi » ou « Jeronimus », il adopte un style inspiré par les premières photos en couleurs, réussissant à obtenir une patine en totale adéquation avec le scénario et la mise en scène !

En utilisant l’anecdote de l’annonce de l’invasion des Martiens par Welles, l’efficace scénario de Laurent Galandon (2) met en exergue, dans un polar social à l’américaine, la complexité de l’Amérique paranoïaque de l’époque et des mentalités — dont le racisme — que l’on pourrait croire n’être plus de notre siècle : et pourtant…

Gilles RATIER 

(1)  Voir « Au bout du fleuve » par Jean-Denis Pendanx« Le Maître des crocodiles » par Jean-Denis Pendanx et Stéphane Piatzszek« Tsunami » par Jean-Denis Pendanx et Stéphane Piatzszek« Svoboda ! » T1 par J.-D. Pendanx et Kris« Jeronimus » T3 

(2)  Voir Mort aux vaches… contre les abattoirs !« Interférences » par Jeanne Puchol et Laurent Galandon« Hypnos T1 : L’Apprentie » par Attila Futaki et Laurent Galandon« L’Appel » par Dominique Mermoux et Laurent Galandon« Le Contrepied de Foé » par Damien Vidal et Laurent Galandon« La Parole du muet T1 : Le Géant et l’Effeuilleuse » par Frédéric Blier et Laurent Galandon« L’Avocat T1 : Jeux de loi » par Frédéric Volante, Laurent Galandon et Frank Giroud« Vivre à en mourir » par Jeanne Puchol et Laurent Galandon« L’Envolée sauvage » T4 (« La Boîte aux souvenirs ») par Hamo et Laurent Galandon« Les Innocents coupables » T1 (« La Fuite »), T2 (« La Trahison ») et T3 (« La Liberté ») par Anlor et Laurent Galandon« L’Envolée sauvage » T3 (« Le Lapin d’Alice ») par Hamo et Laurent Galandon« La Lignée T1 : Antonin 1937 » par Olivier Berlion et Laurent Galandon, avec Jérôme Félix et Damien Marie« Pour un peu de bonheur » T1 (« Félix ») par A. Dan et Laurent GalandonLa « Casque d’or » de Kas et Galandon« La Vénus de Dahomey » T1« Les Innocents coupables » T1 

« A Fake Story » par Jean-Denis Pendanx et Laurent Galandon, d’après Douglas Burroughs 

Éditions Futuropolis (17 €) — EAN : 978-2-7548-2883-3

Galerie

3 réponses à La fake story de Pendanx et Galandon !

  1. EC Comics fan dit :

    _ Bonjour …
    diantre !!! …. á 25,50 €uros pour 88 pages ce sera sans moi ; non merci bien Futuropolis , á moins évidemment qu’il ne s’agisse d’une erreur , ca P. Tomblaine indiquait 16,50 €uros ? C’est avec « 1984″ et « On les tueras tous les affreux » mon prochain achat , mais si le prix de « A fake story » de 25,50 €uros est bien le prix éditeur se sera alors juste les deux premiers cités …. Dommage , vraiment , car elle m’accroche bien cette bd .

    • Gilles Ratier dit :

      Bonjour !
      Petit manque d’attention en ce qui nous concerne aussi, il s’agit d’un mauvais copié-collé : le bon prix est 17 € ! Vous pouvez donc courir l’acheter chez votre libraire préféré, je vous confirme que ça vaut le coup !
      Gilles Ratier

  2. EC Comics fan dit :

    _ Merci @ vous G. Ratier pour les précisions concernant le tarif et l’intérêt de cette bd …
    l’achat de  » A fake story  » se fera se fera donc tranquillement ce week-end .