Une vie (en dessins) avec « Natacha » !

François Walthéry est, certainement, l’un des derniers représentants des auteurs franco-belges, dits classiques — avec ses compagnons du studio Peyo (Lucien Degieter, Gos, Marc Wasterlain, Derib…) ou encore Willy Lambil, Mazel, Berck, Jean-Claude Fournier… —, représentatifs de cette école de Marcinelle qui a imprégné le Journal de Spirou pendant tout le XXe siècle ! Les éditions Dupuis (l’éditeur de ce vénérable hebdomadaire), par l’entremise de la galerie Champaka Brussels qui a rejoint récemment leur giron (1), viennent de consacrer à son fabuleux parcours un magnifique ouvrage comportant près de 250 fac-similés de planches originales, de couvertures, de dessins peu connus ou de photos : le tout annoté par le créateur de « Natacha », himself !

En tant que directeur éditorial, le galeriste Éric Verhoest, également responsable de la Galerie Champaka, s’est certainement inspiré de son collègue Daniel Maghen et de ses ouvrages dirigés par Vincent Odin (2), pour lancer cette nouvelle collection de beaux livres dédiés à l’art de la bande dessinée, titrée Une vie en dessins.

Et l’on ne s’en plaindra pas, bien au contraire, d’autant plus que deux titres par an sont annoncés : un « Yves Chaland » étant prévu pour une sortie en librairie en octobre.

Ici, sur 380 pages, la carrière de François Walthéry (brillamment résumée dans un dossier d’introduction de 20 pages par le couple Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault : les nouveaux Monsieur & Madame Archives du Journal de Spirou) défile sous nos yeux ébahis : ses planches originales de séquences légendaires se succédant à de subtils agrandissements de cases mémorables. 

Ainsi pourra-t-on savourer, comme il le mérite, tout l’art de ce maître en figuration narrative qu’est Walthéry !

De ses débuts sur « Pipo et compagnie » ou au studio Peyo (avec « Les Schtroumpfs », « Johan et Pirlouit », « Benoît Brisefer » [3], mais aussi « Jacky et Célestin » : des scénarios de Peyo et Vicq qu’un éditeur serait bien inspiré de proposer en intégrale, quatre épisodes sont dus à Walthéry et scénarisés aussi par Gos et Derib, mais il en existe au moins six autres mis en images par Will, Jo-Ël Azara, Francis, Roger Leloup et Mittéi) à sa célèbre hôtesse de l’air disponible, quant à elle, en intégrales chez Dupuis (4)— et qui occupe, à elle toute seule, plus de la moitié de cet incontournable pavé pour les amateurs —, en passant par « Le Vieux Bleu », « Le P’tit Bout d’Chique » et « Tchantchès ».

Enfin, une bienvenue bibliographie sélective réalisée par Charles-Louis Detournay résume ce que l’on peut trouver de façon beaucoup plus approfondie dans des ouvrages aujourd’hui pour la plupart épuisés comme « F. Walthéry, une monographie de la bande dessinée » par Jean Jour chez Libro-science en 1981,« Walthéry, Natacha & Co » par Jean-Paul Tibéri chez Dupuis en 1987, « François Walthéry bout à bout… Vu par ses amis et connaissances » (catalogue d’expo) sans mention d’auteur et d’éditeur en 1995 et, surtout, « Bibliographie Walthéry : sur les hauteurs du hasard » par Pascal Roman chez. Horizon BD en 2002.

Gilles RATIER

(1) Voir : Dupuis/Champaka : un mariage d’excellence….

(2) Voir : Peyo sublimé….

(3) Les intégrales des « Schtroumpfs », de « Johan et Pirlouit » ou de « Benoît Brisefer », sont disponibles aux éditions Dupuis ou au Lombard ; voir Tout est bon dans le Dupuis, surtout ses intégrales patrimoniales !Un petit point sur les dernières nouveautés du passé…Nouvelles intégrales des BD du passé…Encore trois intégrales Dupuis incontournables !« Les Schtroumpfs » de Peyo« Johan et Pirlouit »Les belles intégrales de chez Dupuis… et du Lombard ! et Le petit super-héros qui s’enrhumait : troisième !.

(4) Voir : Les belles intégrales de chez Dupuis… et du Lombard ! et « Natacha ».

« François Walthéry : une vie en dessins » par François Walthéry 

Éditions Champaka Brussels/Dupuis (55 €) – ISBN : 978-2-3904-1004-1

Galerie

6 réponses à Une vie (en dessins) avec « Natacha » !

  1. Pierre dit :

    J’aurais volontiers acheté l’ouvrage dans un format approprié (genre « Spirou VO »)
    Walthéry mérite beaucoup plus qu’un simple 24×32 ! !

  2. Olivier Northern Son dit :

    Certes, mais cet album au format « normal » se rangera plus facilement à côté des albums du maître!

    • Pierre dit :

      Certes, mais l’argument du rangement me paraît bien mince par rapport au plaisir de découvrir des planches dans un format qui se rapproche de celui des originaux ! Comparons les Gaston VO (scans) avec les albums classiques…., par exemple….. ce sont deux versions différentes !

  3. Crissant Clavier dit :

    Walthéry est un tueur,il est absolument fantastique. Quel talent,quel talent!

    Il a transcendé la superbe école Peyo pour en faire de la dynamite .

    Ce roi fainéant n’a qu’un seul défaut……….. c’est un roi fainéant!

  4. Henri Khanan dit :

    Oui, exactement comme l’aussi excellent Wasterlain…

    • Crissant Clavier dit :

      Wasterlain,en effet.Surtout au début,avec un encrage superbe et plus libre .Wasterlain tout juste assistant de Peyo qui lui transcendera l’école……..Franquin!

      Wasterlain qui,lui,bien plus que Walthéry fera école, à son tour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>