« Khéops T1 : Opération pyramide » par Augustin

Il y a plus de 4 500 ans, le pharaon Khéops lançait la construction de la plus grande pyramide du monde : une construction à faces lisses de près de 150 mètres de hauteur. Beaucoup de questions demeurent sans réponse à propos de la seule des sept merveilles du monde antique à être encore debout. Quelques mystères sont levés dans cette bande dessinée, aussi drôle que pédagogique.

Khéops, deuxième pharaon de la IVe dynastie a régné sur l’Égypte 2 500 ans avant notre ère. Il est passé à la postérité par la construction de sa sépulture, la plus grande pyramide d’Égypte sur le plateau de Gizeh. Si son règne est mal connu, cette bande dessinée s’appuie sur ce que l’on sait de l’Égypte et de l’architecture de l’époque avant de s’amuser avec des personnages de fiction.

                                                             Khéops T1 page 13

Ici, tout commence par une mauvaise blague : des soldats de sa garde parlent, cachés, au pharaon endormi. Khéops croit que c’est le dieu Horus qui lui demande de construire une pyramide gigantesque – 300 coudées de haut ! — à faces lisses. Aucun bâtiment de la sorte n’a été élevé jusqu’alors. À son réveil, Khéops doit affronter la mauvaise humeur de sa mère et de ses épouses, puis de son peuple qui s’ennuie pendant les crues du Nil. Tout le monde semble ravi quand il propose la construction d’un bâtiment pointu de 150 mètres de haut, pesant cinq millions de tonnes, et qui va occuper les paysans nilotes pendant vingt ans. Reste à trouver un architecte !

Peu enthousiaste quand on lui présente le projet — tout le monde sait qu’une pyramide de 300 coudées c’est impossible ! —, Imhotep, « spécialiste de pyramide à degrés depuis deux dynasties », est obligé d’accepter quand il se trouve suspendu au-dessus d’une fosse aux crocodiles. Avec son ami embaumeur Trépanaspis, ils s’attellent à une tâche qui dépasse, et de loin, leurs faibles compétences.

                                                           Khéops T1 page 35

Khéops T 1 personnages

Dans une série de planche-gag, Augustin réussit à faire vivre des personnages de l’Égypte antique en amusant le lecteur autour de la construction chaotique de la grande pyramide. Chaque planche, écrite à partir d’anecdotes historiques ou des croyances polythéistes de l’époque, est portée par un humour de tous les instants et se termine sur un gag. Le sérieux de la documentation est lui attesté par un cartouche pédagogique qui ponctue chaque bas de page et par le lexique en fin d’ouvrage, simple et très utile.

Khéops T1 page 50

« Khéops » s’adresse à un vaste lectorat : les différents niveaux de lecture permettent d’intéresser des plus jeunes aux plus anciens. On retrouve, dans cette bande dessinée, le style lâché, souple et moderne, d’Augustin : auteur remarqué pour son humour iconoclaste dans « Heroïc pizza » et « Game Over », il a aidé Midam pour certains gags de la série. Par sa qualité, son humour et son côté didactique, ce premier album de la série rejoint des succès du même genre de la bande dessiné jeunesse comme « Cléo » ou « Les Petits Mythos », œuvres signalées à raison par BDzoom.com ici et . Pour les amateurs de bande dessinée passionnés par l’Égypte antique, rappelons que la pyramide de Khéops est le décor grandiose d’une aventure de Blake et Mortimer (« Le Mystère de la grande pyramide ») et d’un volume des aventures de Papyrus : « Le Talisman de la grande pyramide ».

Après les mystères de l’Égypte antique, nous évoquerons, dans notre prochaine chronique, un nouveau triptyque d’heroic-fantasy : « Les Lames d’Apretagne »

Laurent LESSOUS (l@bd)

« Khéops T1 : Opération pyramide » par Augustin

Éditions Jungle ! (10,60 €) – ISBN : 978-2-822-21405-6

Galerie

Une réponse à « Khéops T1 : Opération pyramide » par Augustin

  1. Lheureux dit :

    Voir http://www.grande-pyramide.fr pour tout connaître des anomalies architecturales de cette pyramide.