Micheluzzi : hommage à un maître du fumetto

Les fumetti — bandes dessinées en italien — ne sont pas avares en grands auteurs. Attilio Micheluzzi fut l’un des plus grands de l’après-guerre. Oublié en France par les grands éditeurs qui l’on fait découvrir, dès les années 1970 (ses œuvres sont heureusement rééditées aujourd’hui grâce à Mosquito), il est honoré en Italie par Sergio Bonelli Editore qui lui consacre un numéro de sa très belle et copieuse collection bimestrielle Avventura magazine. Ce fascicule tout en couleurs réédite quatre histoires écrites et dessinées par l’auteur, né en 1930 et décédé en 1990 (voir notre « Coin du patrimoine » sur cet auteur), qui avait connu une première vie professionnelle comme architecte de renom.

Deux ouvrages de la collection Un uomo un’avventura – « L’Uomo del Tanganyka » (1978) et « L’Uomo del Khyber » (1979) —, « Rosso Stenton : Shanghaï » (1981) et « Air Mail » (1983) sont au sommaire de ce magazine de 244 pages qui propose, en complément, des études passionnantes et fort bien illustrées signées Luca Boschi (« Fumetti come Aeroporti »), Ferruccio Giromini (« Il Piccolo passo della morte »), Luca Barbieri (« Parigi in giallo ») et Graziono Frediani (« La Posra fra le neuvole »). Tout ça pour 6,30 euros !

Quelques mots pour terminer sur l’actualité de l’éditeur italien ce mois-ci avec la parution du 200ème volume de la collection Julia. Un magazine de 132 pages en couleurs qui, comme le veut la tradition chez SBE lorsqu’un titre franchit une centaine d’histoires, est proposé tout en couleurs pour le même prix. La brune criminologue américaine est l’héroïne de « L’Immagine perduta » (« L’Image perdue ») : une enquête imaginée par Giancarlo Berardi et Lorenzo Calza, dessinée par Cristiano Spadoni.

Henri FILIPPINI

Avventura magazine n° 133 (6,30 )

Julia n° 200 (3,70 )Sergio Bonelli Editore, www.sergiobonellieditore.it.

Attention ! Les prix indiqués sont hors frais de port.

Galerie

Les commentaires sont fermés.