« Rachel Rising T3 : Chants de cimetière » par Terry Moore

Le troisième tome de « Rachel Rising » vient de sortir, s’attardant un peu plus sur la personnalité des personnages tout en distillant le suspense instauré par Terry Moore… Toujours aussi belle, toujours aussi superbement découpée et mise en page, cette immersion de Moore dans l’horreur est décidément une belle aventure…

Après avoir été enterrée et être « revenue à la vie », Rachel doit composer avec divers événements et personnes de son entourage afin d’avancer dans cette « après-vie » (pour ceux qui prennent le train en route, se reporter à mon article présentant la série en cliquant ici : http://bdzoom.com/?p=75069). Il y a Jet, reposant à la morgue alors qu’elle n’est pas réellement morte, Hannah et Mary Scott, entraînées dans le sillage de Rachel et Jet, tante Johnny, qui suit les événements comme elle peut tout en étant le principal soutien de Rachel, Natalie qui est complètement paumée, le Dr Siemen qui semble aussi loin de la réalité – aussi improbable soit-elle – en cours qu’enclin à exprimer des croyances quelque peu « farfelues », et Earl, cet assistant-légiste aussi bourru que tendre, introverti, énigmatique, sans regard, qui s’avère être l’un des personnages les plus intéressants de cette saga horrifique-intimiste grâce à ces épisodes où l’on comprend un peu mieux qui il semble être… Et puis il y a la petite Zoé, aussi frêle qu’inquiétante, qui va croiser la route d’un prêtre terrifiant…

Bref, Terry Moore fait le tour de ses personnages en bénéficiant l’expression de leur caractère au lieu de foncer tête baissée dans l’action brute, et ce qui pourrait paraître pour certains comme un « coup de mou » s’avère plutôt être un outil intimiste et psychologique participant à l’angoisse montante par des chemins de traverse… Mais l’horreur n’a pas pour autant disparu de ce troisième volume, avec quelques moments bien angoissants via Lilith ou l’invasion des rats… mais je ne vous en dis pas plus… Comme d’habitude, le noir et blanc de Terry Moore fait merveille, son découpage est impeccable tout autant que son art du rythme et de la composition, insufflant une atmosphère palpable à cette œuvre qui mêle horreur, humour, tendresse et étrangeté dans un équilibre que peu arriveraient à exprimer avec autant de talent. Chaque personnage semble véritablement incarné, ayant un caractère plein, issu d’une existence que l’on sent vécue – comme s’il étaient réels. D’où une empathie très forte qui lie le lecteur à l’ensemble des protagonistes comme seul l’auteur sait en générer… On attend donc la suite et fin de cette série avec gourmandise et effroi !

Cecil McKINLEY

« Rachel Rising T3 : Chants de cimetière » par Terry Moore

Éditions Delcourt (14,50€) – ISBN : 978-2-7560-6981-4

Galerie

Les commentaires sont fermés.