« Dad T1 : Filles à papa » par Nob

Rien de commun, entre le quotidien du père d’une famille nucléaire d’il y a 50 ans et celui d’une famille monoparentale d’aujourd’hui. Surtout celui de Dad, le héros de la nouvelle série de Nob. Ce papa poule célibataire doit gérer la cohabitation de quatre filles, toutes aux caractères bien affirmés. Père moderne d’une famille plusieurs fois recomposée, ce quadragénaire est le héros de la meilleure série 2014 pour les amis de Spirou. À lire dans Spirou… Ou à relire en album.

On suppose au héros de la série, une jeunesse insouciante de fête en fête, et un passé de comédien en quête nonchalante d’un rôle pour assurer sa subsistance. À quarante ans bien sonnés, il lui en reste un corps tout en rondeurs, et quatre filles de quatre mères différentes. Cet éternel adolescent en a la garde, de quoi l’occuper toute la journée !

L’aînée, Pandora, est une étudiante sérieuse, un brin trop sérieuse, ce n’est pas le cas de la collégienne Ondine, assez futile, obnubilée par ses amours adolescentes, Roxane est une écolière sportive et espiègle, quant à la petite dernière, la métisse Bérénice, c’est encore un bébé, c’est pour cela que la famille la surnomme Bébérénice.

Le quotidien de Dad et de ses quatre filles est détaillé dans une série de courtes histoires, d’une à trois planches. Père attentionné, mais pas irréprochable, le comédien intermittent, affronte les humeurs de ses filles avec un détachement feint et beaucoup de tendresse. Il subit aussi leurs sarcasmes quand il doit monter, avec grande peine, un meuble IKEA ou qu’il s’essaye au sport.

Tous ces petits soucis sont oubliés quand ils passent ensemble de bons moments ou bien, lorsque des mamans inconnues le regardent avec bienveillance quand il emmène la petite dernière à la crèche ou, enfin, certains soirs, quand Dad console affectueusement un adolescent boutonneux, amoureux éconduit d’Ondine.

Nob a su trouver le ton juste pour parler de la famille d’aujourd’hui, loin des stéréotypes véhiculés par des BD plus anciennes telles « Boule et Bill » ou « Cédric ». Jamais de pathos dans de courts récits drôles et attachants, mais des rebondissements truculents et une fraîcheur très communicative.

Le dessin rond et efficace est un des atouts d’une série qui a d’ores et déjà rencontré son public. Nous signalions dans notre article du 8 avril dernier sur les meilleures ventes BD que l’ouvrage, qui a bénéficié d’un tirage initial à hauteur de 40 000 exemplaires, a été rapidement réimprimé pour 15 000 exemplaires supplémentaires, au vu de la demande. De fort bon augure pour la pérennité de la série, un second album est annoncé pour la fin 2015, deux autres devraient compléter la collection l’année prochaine.

Pour les lecteurs intéressés, nous conseillons la lecture d’une interview de Nob sur le site du journal belge Le Soir, dans laquelle il confesse une petite part autobiographique dans le caractère de son personnage principal : de quoi le rendre encore plus attachant, si l’en était besoin.

 

Laurent LESSOUS (l@bd)

« Dad T1 : Filles à papa » par Nob

Éditions Dupuis (9,90 €) – ISBN : 978-2-8001-6345-1

Galerie

Les commentaires sont fermés.