« Les Tuniques bleues présentent T1 : Les Grandes Batailles » par Willy Lambil et Raoul Cauvin

La bande dessinée ça sert d’abord à s’instruire ! Même, et surtout, si l’on y prend garde. Le bédéphile passionné est ainsi fort bien renseigné sur le monde romain à la lecture d’Astérix, sur l’URSS de Staline au travers des aventures de « Tintin aux pays des Soviets » et, on y arrive, sur la Guerre de Sécession avec « Les Tuniques bleues ». La nouvelle collection « Les Tuniques bleues présentent » permet de confronter les aventures de Blutch et Chesterfield au sérieux de la documentation des auteurs.

 

Depuis 1968, les 58 albums des « Tuniques bleues » connaissent un succès jamais démenti : succès mérité, déjà souligné sur notre site. Le zélé sergent Cornélius Chesterfield de l’armée du Nord des États-Unis empêche, sans relâche, le caporal Blutch, têtu et râleur, de déserter. Les deux soldats en uniforme bleu sont de tous les combats de la très meurtrière Guerre de Sécession. De 1861 à 1865, cette guerre civile provoque la mort de 620 000 soldats ce qui en fait le conflit le plus sanglant de toute l’histoire des États-Unis, loin devant les pertes états-uniennes cumulées de la Première et de la Seconde Guerre mondiale.

 

Raoul Cauvin a créé l’ensemble des personnages d’une série devenue culte sous les plumes talentueuses de Louis Salvérius, puis de Willy Lambil. Dans le 22e de cavalerie commandé par le général Alexander, le capitaine Stark dirige des soldats, tels Chesterfield et Blutch, qui subissent les affres d’une guerre présentée dans toute son obscène inutilité. Les auteurs critiquent l’absurdité d’une guerre civile et les rapports humains faussés dans un monde militaire souvent obtus, tout en développant dans le format classique de 48 pages en couleurs des aventures bien construites et un humour constant.

 

 

Les ouvrages de la collection « Les Tuniques bleues présentent » sont constitués de deux albums de la série, liés par une même thématique et d’un dossier illustré d’une dizaine de pages sur le sujet historique concerné. Ainsi, le premier ouvrage traite des grandes batailles de la Guerre de Sécession. Suivront neuf autres volumes aux sujets variés : — Les chevaux dans l’armée, — Des personnages réels (première partie), — les Indiens, — La photographie, — Les enfants dans l’armée, — La guerre navale, — Des personnages réels (seconde partie), — Les femmes dans l’armée, — Leurs voyages.

 

Ce premier volume de la collection réunit le 27e album de la série (« Bull Run ») et le 47: (« Les Nancy Hart »). Deux albums centrés sur deux batailles. La défaite des troupes du Nord, lors de la première bataille de Bull Run en juillet 1861, marque le début d’une guerre plus longue que prévue. Et, à la fin du conflit, en 1865, après la bataille de West Point, des femmes volontaires ont défendu des villes du Sud du pillage par les armées de l’Union, Nancy Hart demeure la plus célèbre de ces femmes soldates sous les ordres des Confédérés.

 

Le dossier documentaire réalisé par Philippe Tomblaine, collaborateur de Bdzoom chargé de la rubrique « L’Art de… », fait le point sur les grandes batailles de la Guerre de Sécession auxquelles ont participé les héros des « Tuniques bleues ». Il replace l’action des albums dans un contexte historique précis et apporte quelques références iconographiques, photographies ou gravures de l’époque, ainsi que des croquis de recherche de Lambil.

 

 

 

 

 

 

 

 

Des encadrés précisent les méthodes de travail des auteurs ou des anecdotes historiques. Par exemple : « Comment Raoul Cauvin a-t-il eu l’idée d’un album concernant Bull Run ? » et « Nancy Hart, une femme fatale ! ». Philippe Tomblaine s’affirme comme un spécialiste de la série, il a déjà commis un ouvrage pédagogique sur les aventures de Blutch et Chesterfield au sein de la collection « La BD de case en classe » ; « Guerre de Sécession et Western ».

Ce double album inaugure une collection originale, intéressante pour les bédéphiles fans de la première heure de la série, mais aussi pour les jeunes lecteurs qui la découvrent, voire les pédagogues qui y puiseront des ressources historiques qui contextualisent, à propos, les faits relatés dans des albums pour la jeunesse.

Pour Blutch et Chesterfield, la Guerre de Sécession n’a pas cessé, c’est sûr : tant pis pour eux, tant mieux pour nous !

 

Laurent LESSOUS (l@bd)

« Les Tuniques bleues présentent T1 : Les Grandes batailles » par Willy Lambil et Raoul Cauvin

Éditions Dupuis (14,50 €) – ISBN : 978-2-8001-6423-6

Galerie

Les commentaires sont fermés.