L’Art de …

« Chinaman » : une ultime griffade du tigre pour Olivier TaDuc et Serge Le Tendre !

En 2007, sous les crayons de TaDuc, la série « Chinaman » trouvait son aboutissement au bout de la piste texane des environs de « Tucano », 9e titre d’une saga westernienne imaginée par Serge Le Tendre. Surprise : en ce début d’année 2021, les auteurs ressuscitent leur héros asiatique pour nous offrir un one shot très dense, publié chez Dupuis dans la collection Aire libre. L’occasion de raconter la rencontre entre un père et son fils, de réveiller aussi les vieux démons de l’Amérique d’antan : 20 ans après ses premiers exploits, le légendaire Chen Chinaman sera-t-il encore capable de garder son sang-froid face au racisme et aux violences endémiques du monde des Blancs ?

Lire la suite...

« La Balance, le glaive et les fourmis » : Jean-Luc Loyer et Xavier Béteaucourt font justice à la vie de Palais…

À l’exception d’une visite occasionnelle lors des Journées du Patrimoine, se rendre dans un palais de justice est rarement un plaisir. L’Angoumoisin Jean-Luc Loyer, pilier de l’Atelier du Marquis, et son complice nordiste Xavier Béteaucourt ont quant à eux choisi d’y passer deux années entières ! Pour la bonne cause, naturellement, et surtout pour mieux rendre compte des arcanes de ce décor mal connu, où de grands drames côtoient quotidiennement des tracas prêtant un peu moins à conséquence. Loin de l’imagerie à sensation télévisuelle, cet ouvrage de 176 pages, truffé de savoureuses anecdotes en liens avec le tribunal de la préfecture de Charente, vous permettra de mieux comprendre comment procureure, juge, greffier ou avocate font véritablement vivre la justice en France.

Lire la suite...

Des hommes et des dieux pour Joseph Béhé !

Pourquoi des dieux et des esprits surnaturels ? Quels liens tissons-nous exactement entre la religion, la mort et la morale ? Autant de questions qui interrogent notre humanité et les religions depuis la nuit des temps… Aux croisements de l’ethnographie moderne, des sciences cognitives et de la biologie de l’évolution, Pascal Boyer apportait la plupart des réponses en 2001, dans son essai « Et l’homme créa les dieux ». 20 ans plus tard, au sein d’une actualité bouleversée par les intolérances et les fanatismes, Joseph Béhé en livre une monumentale adaptation de 368 pages. Publiée chez Futuropolis, cette somme graphique et documentaire se révèle déjà incontournable, notamment pour tous ceux qui voudront obtenir des éclaircissements autour de ces concepts aussi complexes qu’essentiels…

Lire la suite...

« Blanc autour » : une enseignante pour l’égalité des droits…

Aurait-on pu imaginer voir s’ouvrir un jour une école pour jeunes filles noires dans l’Amérique profonde des années 1830 ?
30 ans avant l’abolition de l’esclavage, tel fut pourtant le défi lancé par l’institutrice Prudence Crandall face à la bonne société blanche du Connecticut. Portée à l’époque devant les tribunaux, cette affaire historique méconnue est l’objet du nouvel album de Wilfrid Lupano et Stéphane Fert, dont les grands thèmes (rôle de l’enseignement, sororité, plaidoyer pour la différence et reconnaissance des droits afro-américains) résonnent toujours très vivement dans notre actualité…

Lire la suite...

« 1984 » de George Orwell : une puissance dystopique élevée au carré !

Publié en 1949, le « 1984 » de George Orwell n’a jamais rien perdu de son actualité, en devenant l’incontournable référence en matière de récit d’anticipation dystopique. Dans une Angleterre uchronique doublement issue de la Guerre froide et d’une Troisième Guerre mondiale, Winston Smith est un employé londonien du Ministère de la Vérité, quotidiennement occupé à falsifier les archives historiques. Constamment surveillé, il tombe néanmoins amoureux de Julia et bascule dans la clandestinité face au régime tyrannique de Big Brother. Passé dans le domaine public en ce début 2021, « 1984 » marque notablement l’actualité avec pas moins de… quatre adaptations BD différentes ! Allumez votre télécran, il n’y aura pas d’échappatoire : « Big Brother is reading you »

Lire la suite...

« Le Spirou de… T17 : Pacific Palace » : notes d’amour en eaux troubles pour Christian Durieux…

Plus dynamique que jamais, la série parallèle « Le Spirou de… » s’enrichit régulièrement d’admirables pépites, comme l’a encore prouvé le récent et très référentiel « Spirou chez les Soviets » (par Fred Neidhardt et Fabrice Tarrin). En ce début d’année 2021, c’est au tour de Christian Durieux de livrer sa vision des aventures de Spirou et Fantasio avec un one shot de 80 pages titré « Pacific Palace ». Dans ce 17e opus hommage à la série d’origine, l’auteur des « Gens honnêtes » (scénario de Jean-Pierre Gibrat ; Dupuis, 2008-2014) développe une intrigue politico-policière autour d’un hôtel à priori paisible. Une fois n’est pas coutume, l’établissement accueille Iliex Korda : le dictateur déchu d’un petit pays des Balkans, venu se ressourcer en toute discrétion… Sa fille, l’envoûtante Elena, ne manque pas d’attirer l’attention de nos héros, lesquels tentent aussi de comprendre ce qui se trame sous les lumières feutrées du palace. Huis clos installé en trois jours et trois nuits, cet album est une composition trouble et subtile, sur laquelle flotte les notes de la fable romantique douce amère… Une invitation onirique et musicale, commentée par l’auteur dans notre chronique.

Lire la suite...

À la découverte des premières parutions de 2021…

Intrigantes ou surprenantes, sombres ou féériques, les couvertures du début de l’année 2021 surgissent en avant-première tel un feu d’artifice visuel ! Dans un contexte sanitaire toujours troublé, les éditeurs et auteurs ont une nouvelle fois enduré le report de nombreux titres inédits… mais tout vient à point… : voici donc, comme à chaque semestre, une sélection (parfaitement subjective) des plus beaux visuels programmés dès janvier et février au sein de la vaste production franco-belge. Classé chronologiquement, cet avant-goût met à l’honneur des titres que nous évoquerons naturellement plus en détails au cours des semaines à venir… Très bonnes fêtes de fin d’année et bonnes lectures à toutes celles et tous ceux qui suivent ces chroniques hebdomadaires !

Lire la suite...

« XIII » : mémoires de nos pères, selon Youri Jigounov et Yves Sente…

Avec la saga « XIII », chiffres et numéros donnent rapidement le tournis : apparu dans Spirou le 7 juin 1984, le plus célèbre amnésique de la bande dessinée franco-belge totalise à ce jour plus de 15 millions d’exemplaires écoulés. Lui-même tiré à 160 000 exemplaires, le 27e épisode imaginé par Yves Sente et Iouri Jigounov (repreneurs de la série de Jean Van Hamme et William Vance depuis 2011) ne rechigne pas sur les grands moyens : Jason Mac Lane – alias XIII – y poursuit son opération d’infiltration de la Fondation Mayflower, une organisation ultraconservatrice prête à tout pour s’emparer de la présidence des États-Unis ! Attaque terroriste contre le Capitole, complot tentaculaire, explosions et fusillades sont au programme d’un album mené tambour battant, ce film d’action hollywoodien sur papier ne rechignant cependant jamais à creuser toujours plus loin la personnalité de ses principaux protagonistes… Retour au sein de cette chronique sur l’ensemble d’un cycle à la « Mémoire rechargée », course contre la montre investiguant les fondements et les névroses de l’Histoire américaine.

Lire la suite...

« Il faut flinguer Ramirez T2 » : 50 % réparateur, 50 % machine, 1980 % Robotop !

Mais qui en veut à Jacques Ramirez, récemment élu meilleur réparateur de la firme Robotop ? Le géant de l’électroménager, installé à Falcon City (Arizona), ne s’attendait certainement pas à voir le lancement de son Vacuumizer 2000 se transformer en une explosive scène de crime… Autorités et cartel mexicain de Paso del Rio pensent en effet que la grosse moustache et les pantalons trop courts du muet Ramirez cachent une identité bien plus redoutable : celle d’un tueur et traître légendaire, désormais en fuite avec deux starlettes ! Nicolas Pétrimaux livre l’acte 2 d’un thriller déchaîné : un road movie dantesque truffé de références aux années ’80 et ’90, d’un humour acide et de personnages cultes. Si vous cherchiez encore l’équivalent graphique du style Tarantino, vous pouvez arrêter votre aspirateur…

Lire la suite...

« Murena T11 : Lemuria » : les fantômes et réalités du règne de Néron…

Débutée en 1997, « Murena » suit depuis onze albums son héros éponyme, le patricien Lucius Murena, durant le règne agité de Néron, de 54 à 68. Racontant avec génie le basculement de toute une société vers la violence et la folie, la série imaginée par Jean Dufaux et Philippe Delaby multiplie les complots, jeux de manipulation, actes de cruauté et rivalités assassines. Successeur graphique désigné de Delaby (décédé en janvier 2014), Théo Caneshi (dit Theo) signe avec talent sa deuxième contribution à un univers qui conjugue très habilement la fiction et la réalité : au lendemain du grand incendie de Rome, et alors que Murena a disparu, l’empereur s’interroge. Son ancien ami l’a-t-il trahi ? Or, Lucius, devenu l’homme le plus recherché de la ville, doit en priorité échapper aux griffes de celle qui l’a drogué et rendu amnésique pour en faire son objet de plaisir : une femme fatale prénommée Lemuria !

Lire la suite...
Page 1 sur 421 2 3 »