L’Art de …

« Cauchemars ex machina » : complices au pays des traquenards…

Dans la France occupée de 1940, le roman-mystère demeure l’une des rares distractions. S’inspirant de ses cauchemars, l’auteur Corneille Richelin écrit des récits à suspenses qui font l’admiration de son protecteur, proche des hautes sphères de l’Allemagne nazie. Et si les services secrets britanniques utilisaient la situation à leur avantage ? Aux confins du réel et de la fiction, Thierry Smolderen (interviewé en fin d’article) et Jorge González signent un polar exigeant, cumulant comme il se doit tous les ingrédients du genre : énigmes insolubles, disparitions inquiétantes, signes prémonitoires et crime mystérieux seraient-ils des conséquences de la machine de guerre nazie. Mais au fait, où donc est passé le détective ?

Lire la suite...

« Talion T1 » : quand le futur rend les coups…

Ouvrant une nouvelle trilogie cyberpunk et gothique, Sylvain Ferret dévoile un monde miné par l’effondrement écologique : la vermine ronge la chair, l’air, la terre et le sang, tandis que les plus privilégiés tentent de survivre, hors du nuage de pollution qui envahit les bas-fonds de la cité de ForenHaye. Fille d’une noblesse décadente, l’empathique Billie va rencontrer Tadeus : un énigmatique vagabond lancé à la recherche d’un remède au mal qui ronge l’environnement… Anticipation sombre et tragique, ce premier volet est un voyage initiatique et écologique qui laisse la part belle au graphisme vertigineux : un véritable film d’animation SF sur papier !

Lire la suite...

« Arkham Mysteries » : destination épouvante en compagnie de Lovecraft…

Cthulhu, le « Necromomicon », Dunwich ou les Grands Anciens : si aucun de ces termes n’a de signification pour vous, rendez-vous à l’université Miskatonic et demandez à voir un certain H.P. Lovecraft… Ceux qui n’auront pas (trop) perdu de points de folie dans leur quête insensée pourront alors parcourir les pages de ce premier tome d’« Arkham Mysteries » ; et découvrir ainsi comment, au début des années 1920, le professeur Seth Armitage a ramené, des contreforts mongols, une boîte de Pandore plus ancienne que l’humanité elle-même. Il n’aurait pas dû ! Une plongée horrifique dans l’univers du maître de Providence, menée sans temps morts par Richard D. Nolane, scénariste de « Wunderwaffen » et grand habitué des genres uchronie-fantastique.

Lire la suite...

Nouveautés 2022 : allons voir sous les couvertures !

Pour passer entre les vagues et reprises épidémiques, le secteur du livre doit s’accrocher au bastingage ! Les avis de tempêtes qui se multiplient cet hiver n’entravent cependant ni la volonté de création ni les annonces éditoriales. Voici donc le temps, comme le veut la tradition de cette rubrique, de découvrir en avant-première quelques très beaux visuels de la bande dessinée franco-belge. De nouveau, un grand merci sera adressé aux auteurs et éditeurs concernés : reconnaissons que cette plongée émerveillée de cases en bulles dévoile un océan graphique qui fait momentanément oublier les périls de l’actualité sanitaire…

Lire la suite...

Ils sont beaux mes ouvrages ! (ou Le papier fait de la résistance…)

Une fois n’est pas coutume, mais Noël oblige, penchons-nous sur ces beaux livres (intégrales, monographies, albums luxe et autres recueils de dessins franco-belges) qui, de plus en plus nombreux, enrichissent – parfois depuis quelques semaines déjà – les rayonnages de nos libraires et enseignes préférées. Une victoire en soi, à l’heure de la crise du papier et des défaillances des réseaux de livraison… La petite sélection qui suit devrait en conséquence et fort logiquement vous donner envie de compléter agréablement vos lectures… Reste à vous souhaiter collectivement de très bonnes fêtes. En attendant, dès la semaine prochaine, de vous permettre de découvrir – en avant-première – quelques belles couvertures des albums à paraître en 2022 !

Lire la suite...

« Les 5 Terres » : la découverte d’un nouveau monde dans le deuxième cycle…

Véritable « Game of Thrones » franco-belge, « Les 5 Terres » entame son deuxième cycle avec brio. Entamée en septembre 2019, cette exceptionnelle saga d’heroic fantasy animalière aura initialement décrit, en six tomes, les innombrables luttes de pouvoir et trahisons ayant suivi la mort de Cyrus, roi tigre d’Angleon. Quittant l’île dominante et la terre d’élection des félins. les auteurs se tournent vers d’autres destins avec le tome 7 (« L’Heure du cadeau ») : dans la ville d’Alysandra, Keona, fille de la reine singe, est de retour parmi les siens. Mais la fête risque d’être troublée par la redoutable Alissa, cheffe d’un royaume clandestin lui-même en plein bouleversement…

Lire la suite...

« Iznogoud : intégrale » : les visions d’un vizir pour de rire…

Créé par René Goscinny et Jean Tabary en janvier 1962, le grand vizir Iznogoud célèbre cet hiver quelques 60 ans de méchanceté et d’humour ! Dargaud en profite pour faire paraître le premier volume d’une nouvelle intégrale en deux tomes : une bonne manière de redécouvrir tous les titres parus chez cet éditeur entre 1962-1966 et 1969, ainsi que ces récits complémentaires rassemblés plus tard sous le titre générique « Les Retours d’Iznogoud », mais absents des premiers albums classiques. Le caricaturiste Plantu, qui s’était emparé du personnage pour parodier Sarkozy en une du Monde, est interviewé en préface. Une parution en forme de clin d’œil, car vouloir « devenir calife à la place du calife » semble plus que jamais dans l’ère du temps… électoral.

Lire la suite...

Quand la reine du crime vous invite « À l’hôtel Bertram »…

Si les adaptations des romans d’Agatha Christie (1890-1976) se comptent par dizaines, rendons grâce – concernant le 9e art – à la belle collection initiée chez Paquet depuis 2017. Prenant la relève d’une précédente collection, interrompue chez Emmanuel Proust (24 titres parus entre 2002 et 2013), l’éditeur se sera autorisé une remise esthétique au goût du jour, sans rien renier de l’atmosphère policière old school inhérente à la célèbre romancière britannique. Déjà riche d’une dizaine de tomes, la collection se complète d’un classique : souhaitant renouer avec la douceur d’un moment de jeunesse passé « À l’hôtel Bertram » (1965), Miss Marple se retrouve à enquêter de manière inopinée sur des faits surprenants. Les agissements d’une bande de malfaiteurs seraient-ils en effet liés à ceux des clients évoluant dans le prestigieux établissement londonien ? Ouvrez l’œil : les planches ligne claire d’Olivier Dauger recèlent bien des mystères !

Lire la suite...

« Le Faux Soir » : un éclat de rire dans la Deuxième Guerre mondiale !

Le 9 novembre 1943, les lecteurs belges du quotidien Le Soir découvrent un numéro très particulier. Au nez et à la barbe de l’occupant nazi, la Résistance vient de réussir un coup de maitre : réaliser et imprimer en quelques jours un journal en apparence identique à celui promu par la Propaganda Abteilung. L’humour antifasciste et la liberté d’expression en plus ! Un éclat de rire qui coûtera la vie à certains de ses auteurs… L’exploit éditorial constitué par ce légendaire faux Soir est raconté chez Futuropolis dans un émouvant one shot de 90 pages ; un récit qui permet aussi de redire non à toute forme d’asservissement de la presse.

Lire la suite...

« Blake et Mortimer T28 : Le Dernier Espadon » : l’océan fantastique des parutions jacobsiennes !

Apparus dans le journal Tintin le 26 septembre 1946, Blake et Mortimer célèbrent leurs 75 ans de carrière au service du Royaume-Uni. Pour l’occasion, Dargaud a vu les choses en grand : une nouvelle suite au mythique « Secret de l’Espadon », concoctée par un Jean Van Hamme bousculant malicieusement les codes, mais aussi des rééditions vintage, de multiples produits dérivés et une exposition dédiée à Bruxelles ! Ce sans compter les variantes éditoriales aux couvertures alternatives et d’autres ouvrages luxueusement réalisés… Tour de piste de cet univers so british qui n’en finit plus de faire décoller notre imaginaire.

Lire la suite...
Page 1 sur 471 2 3 »