DANY « DÉCROCHE » LE PRIX DIAGONALE 2011 !

À l’issue d’une très riche « Journée de la BD » consacrée aux relations entre les arts visuels et la bande dessinée, conclue en beauté par une cérémonie toujours aussi décalée et souriante, le plus grand prix décerné en Belgique à un auteur natif du « Plat pays » a été remis au populaire et éclectique Dany, qui succède ainsi à Midam, Hermann et Jean-Claude Servais, les précédents lauréats. Le Prix du meilleur album a été attribué à « Page Noire » et celui du meilleur album étranger à « État de veille ».

Nous vous avons déjà longuement parlé du Prix Diagonale, que nous avons le plaisir de couvrir depuis déjà deux ans (voir : http://bdzoom.com/spip.php?article4013 et http://bdzoom.com/spip.php?article4555 ).

Ce prix d’envergure, dont l’ampleur se confirme à chaque édition, décerné à un auteur belge par un jury composé de ses prestigieux pairs (Jean Dufaux le président, Jean Van Hamme, Raoul Cauvin, assistés du journaliste du Soir Daniel Couvreur et des lauréats des années précédents) était jusqu’alors remis au cours d’une cérémonie-spectacle ébouriffante dans le courant du mois d’octobre.

Comme nous vous l’avions annoncé (voir : http://bdzoom.com/spip.php?article4963), la manifestation organisée par la ville d’Ottignies Louvain-la-Neuve, se déroule désormais en mai, une audacieuse décision qui nous permit – mais si, mais si …- de découvrir la Belgique sous un ciel ensoleillé et une chaleur déjà estivale ! Un bonheur dont nous avons profité avec parcimonie, trop occupés à suivre les rencontres de prestige successives, de Cauvin présentant la nouvelle saison de « Cédric » en dessin animé à Jean Van Hamme et Arnaud Selignac, réalisateur de « Rani » dont le making-of fut présenté en avant-première (et qui sera également projeté au cours du Festival d’Aubenas, voir : http://bdzoom.com/spip.php?article4976), en passant par Zidrou, auteur heureux de l’adaptation en film de « L’Élève Ducobu » avec Elie Semoun.

Croisant Dany, nous nous surprenions à penser : « ce serait une bonne idée si … ». C’en fut effectivement une puisque, quelques minutes plus tard, le « populaire mais pas que … » Dany, selon les propres termes de Jean Dufaux, reçut le Prix Diagonale 2011.

Un Dany toujours aussi exigeant avec lui-même, une qualité qui le fait à chaque fois choisir ses projets dans des domaines ou on ne l’attend guère : récits oniriques (« Olivier Rameau« ), d’aventures réalistes (« Histoire sans héros« ), humour coquin (« Ça vous intéresse ? ») et même heroïc-fantasy (« Les Guerrières de Troy« ) : « J’ai un immense respect pour les auteurs qui travaillent sur le même personnage durant toute leur carrière, expliquait-il après avoir reçu son prix, mais mon caractère me pousse vers la diversité ». Un peu plus tôt, au cours de la conférence de presse du Prix Diagonale, il nous confiait : « J’ai encore tout à prouver » ! Venu d’un auteur qui, de son propre aveu « a reçu quasiment plus de prix que de nombre d’albums dessinés », la confession étonne, voire détonne ! Et d’insister : « J’ai toujours envie que le public me découvre ou me redécouvre à l’occasion d’un nouvel album. Je change à chaque fois de style pour garder mon enthousiasme et toujours surprendre mes lecteurs. Je leur fait savoir en permanence que j’ai encore plein de choses à dire et « je vais vous le prouver ! » ».

Laurent TURPIN

Les autres prix et autres photos :


Zidrou admire l’exposition de planches originales de Jean-Claude Servais


Les lauréats et le jury du Prix Diagonale


Dany et Davide Reviati, l’auteur d’ »État de veille« 


Dany, sur scène, entouré d’Olivier Rameau et de ses héroïnes

Galerie

Les commentaires sont fermés.