« Calvin et Hobbes » et Bill Watterson reviennent sur le devant de la scène…

Alors qu’une édition de luxe présentant, sous coffret, l’intégralité des strips publiés de « Calvin et Hobbes » est commercialisée à l’occasion des fêtes de fin d’année, un biopic sur la vie de Bill Watterson, produit par Leonardo DiCaprio, serait en préparation aux États-Unis.

The Tracking Board, magazine web spécialisé dans l’information hollywoodienne, annonce en effet sur son site (http://www.tracking-board.com/) qu’un long métrage portant sur la vie de Bill Watterson, tiré du script « A Boy and his Tiger » de Dan Dollar, dont Warner Bros a acheté les droits, devrait prochainement être porté à l’écran. Leonardo DiCaprio en serait l’un des producteurs. Le film raconterait le début de la carrière du créateur de « Calvin et Hobbes », ses difficultés par rapport à sa popularité fulgurante et ses combats contre l’utilisation commerciale de ses personnages.

Car l’histoire de Bill Watterson est celle d’un succès planétaire, celui des aventures de Calvin, le petit garçon râleur à l’imagination débordante, et de son tigre en peluche Hobbes : une amitié imaginaire, teintée d’absurde, d’humour et de philosophie… Né en 1958, Bill Watterson crée « Calvin et Hobbes » en 1985 et l’arrête définitivement le 31 décembre 1995, après avoir vendu 23 millions d’albums dans le monde !

Alors que le dernier recueil inédit en langue française est paru en 2005, les éditions Hors collection proposent aujourd’hui de découvrir ou de redécouvrir l’intégralité de la série, dans son format original à l’italienne, sous forme d’une présentation de luxe de 4 volumes comprenant près de 400 pages chacun et réunis dans un superbe coffret cartonné. Le format à l’italienne permet de présenter les strips dans la composition initiale souhaitée par Watterson : 4 cases par ligne, même si la présentation en 3 cases avait aussi été prévue pour s’adapter à tous les types de format du quotidien.

L’édition conviendra aux puristes : rehaussés d’un travail de restauration soigneux des traits et des couleurs, les strips sont édités dans l’ordre de leur publication originale, avec indication systématique de leur date de parution, et l’alternance des histoires en noir et blanc et couleurs.

Enfin, cerise sur le gâteau qui ravira tous les amateurs : chaque volume s’ouvre par deux dessins inédits de Calvin et Hobbes, et le premier contient, en introduction, une longue préface autobiographique exclusive de Bill Watterson – un événement en soi, l’auteur fuyant habituellement toutes interviews.

Proposée en tirage limité, cette intégrale est clairement l’édition ultime de « Calvin et Hobbes » à posséder pour tous les amateurs du patrimoine du 9e art et autres collectionneurs.

Laurent Turpin

Pour en savoir plus, lire « Le Coin du patrimoine » de Gilles Ratier : « Calvin et Hobbes »

Galerie

3 réponses à « Calvin et Hobbes » et Bill Watterson reviennent sur le devant de la scène…

  1. Julien dit :

    Pour l’instant, le seul film valable concernant « CALVIN & HOBBES » , c’est un petit documentaire : DEAR Mr WATTERSON , disponible sr Itunes, DVD-Blueray ..
    http://www.dearmrwatterson.com/DMW/dearmrwatterson.html

  2. Salma Sergio dit :

    Juste une précision quant aux chiffres. Non, Watterson ne s’est pas arrêté en 95 après avoir vendu 20 ou 25 millions d’albums; ces chiffres sont atteints aujourd’hui, 18 ans plus tard ; et ce serait bien de préciser que c’est dans toutes les langues et non en français. Succès très rapide mais essentiellement dans la presse , d’abord aux USA puis dans des dizaines, des centaines de revues ou journaux partout dans le monde. Les recueils ont justement commencé à exister après l’arrêt de la série, de rééditions en changements d’éditeurs par exemple pour la version française. Chaque fois qu’on aborde le problème des chiffres , je trouve que pour un site spécialisé , ça manque singulièrement de rigueur. Les chiffres c’est malheureusement la seule manière concrète pour beaucoup de gens de quantifier, jauger un succès ou un échec. Comparativement , puisque C&H existe depuis 1985, càd 29 ans, ce n’est franchement pas un gigantesque succès vu l’étendue géographique et certainement pas en rapport avec 1) le génie de l’auteur et 2) la notoriété internationale. Puis encore une fois, qui a énoncé ces chiffres? Un agent? On a additionné les différentes éditions? On parle de 2 millions en français ; sur presque 30 ans c’est une moyenne de …ben oui, rien du tout ou presque. Donc, si fortune et notoriété il y a, c’est le replacement presse et très très peu le marché de l’album.

    • Gilles Ratier dit :

      Merci pour tes précisions mon cher Sergio… Tu as raison sur toute la ligne…
      La bise et l’amitié
      Gilles (qui tente de se remettre d’Angoulême)…