Le dernier Collectionneur de Bandes Dessinées

On nous avait bien prévenus, mais on n’y croyait pas ! Il faut dire que, pour nous, Le Collectionneur de Bandes Dessinées faisait partie des meubles ! Et pourtant, il faut bien se rendre à l’évidence, ce numéro double (n°113-114) est le dernier d’une formidable histoire commencée en mars 1977, il y a un peu plus de 31 ans !

Grâce à de compétents animateurs bénévoles (qui, pour la plupart, n’ont, hélas, plus l’énergie nécessaire pour continuer) cette revue a défriché, dans tous les sens, l’histoire du 9ème art, sans privilégier aucune période ni aucun style, explorant, avec un plaisir à chaque fois renouvelé pour le lecteur comblé, de nombreux recoins et zones d’ombres. Merci donc à Claude Guillot, Michel Denni, Jean Fourié, Michel Angot, Jacques Bisceglia, Thierry Crépin, Jean-Paul Gabilliet, Patrick Gaumer, Yves Frémion, Jacques Dutrey…, et à l’indispensable Dominique Petitfaux !

Les périodiques et les fascicules spécialisés faisaient, en particulier, l’objet de dépouillements systématiques : un procédé qui permettait de se dégager du trop fréquent culte de l’auteur (même si leurs très beaux numéros sur René Giffey ou sur Edmond-François Calvo restent exemplaires). Enfin, des rubriques sur l’actualité, un « Echo du BDM » qui remettait régulièrement les côtes et corrigeait les inévitables coquilles de cette encyclopédie-argus (Michel Denni continuera quand même à alimenter cette rubrique sur bdzoom.com), ainsi que des petites annonces complétaient l’ensemble.

Profitant des 100 ans des « Pieds Nickelés » (voir aussi à ce propos « Le coin du patrimoine : Les Pieds Nickelés » http://bdzoom.com/spip.php?article3538), ce magazine, qui était devenu plus que nécessaire à l’amateur éclairé, se retire la tête haute, en ayant équilibré ses comptes, s’attardant, une dernière fois, sur Jung Kyung-A, Le Soir Jeunesse, Gabrielle Piquet, La Joie des Enfants, Louis Forton, Zorro, Cami, et L’Epatant : plus éclectique, il n’y avait pas ! Et il risque de ne pas y avoir avant un bon bout de temps…

Heureusement, il nous reste quelques revues amateurs de haute tenue, aussi exigeantes que ce regretté Collectionneur, et qu’il faut défendre avant qu’elles disparaissent elles aussi par lassitude ou par manque de finances : Hop !, Papiers Nickelés, L’Avis des Bulles, Comix Club, Neuvième Art…*

Gilles Ratier

* Et puis il y a quand même votre site favori (bdzoom.com) qui tente, à sa façon, de suivre leurs glorieuses traces, ne serait-ce qu’avec la rubrique « Le coin du patrimoine » !

Galerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>