Picsou, Mickey, Donald et Cie : c’est Noël chez Disney !

Noël a toujours été une période faste pour les amoureux des héros Disney : numéros spéciaux du Journal de Mickey, traditionnelle histoire de Noël sous forme de stripsquotidiens, récits complets enneigés… Cette année encore, la presse Disney est au rendez-vous avec des magazines riches en découvertes, accompagnés par de beaux albums cartonnés récemment parus aux éditions Glénat.

 Le n° 566 de Picsou magazine clôt de belle manière les festivités autour des 75 ans de l’oncle Picsou. Fabio Celoni (dont un tiré à part de la superbe couverture gothique est offert) dessine « Un agent très spécial » : une aventure de Picsou écrite par Tito Faraci.

Alessandro Sisti et Ivan Bigabella signent une longue histoire inédite de 60 pages ayant pour héros Cornelius Écotum, le fondateur de Donaldville.

Roberto Gagnor et Donald Soffritti, un autre duo italien au top, présente « Mickulysse » : récit inédit sur fond d’Antiquité, cuvée 2018.

L’incontournable Carl Barks est aussi de la fête, ainsi que Daniel Branca : auteur prolifique œuvrant pour l’Allemagne.

À noter, un remarquable rédactionnel proposant l’actualité manga, BD, cinéma… et présentant les auteurs participant à ce numéro génial (Picsou magazine n° 566, 292 pages en couleurs, 6,50 €).

« Un agent très spécial » par Fabio Celoni et Tito Faraci.

Avec « Tombe la neige », Super Picsou géant n° 233 est on ne peut plus au cœur de Noël.

Cette histoire datant de 2021, publiée par Topolino et écrite par Marco Nucci pour Casty, se passe à Mickeyville sur 90 pages hivernales.

On retrouve avec plaisir Donaldville grâce à Corrado Mastantuono, qui campe un Picsou journaliste fondateur de Picsou soir.

Les quatre autres récits, destinés à l’origine à la Suède et à la Norvège, sont signés par l’excellent Vicar.

Et n’oublions pas « Sir Mac Do » de Gilles Corre — alias Erroc — et Yannick : unique, mais excellente création (Super Picsou géant n° 233, 244 pages couleurs, 5,95 €).

« Tombe la neige » par Casty et Marco Nucci.

À ne pas manquer, le hors-série Picsou anniversaire et sa couverture dorée : un numéro offrant 345 pages de BD dédiées au riche oncle de Donald.

Le plat de résistance étant « De la suite dans les idées » : une longue histoire écrite et dessinée par Fabio Celoni.

C’est une suite délirante (en 190 pages) donnée à une histoire de Romano Scarpa, publiée voici 62 ans, où Picsou avait fini ruiné par les Rapetou, devenus producteurs de lentilles.

Ajoutons un retour de Picsou sur les terres de sa jeunesse, par Marco Gervasio et Stefano Zanchi.

Enfin, quelques reprises des géniaux Carl Barks et Don Rosa (Picsou hors-série 75 ans, 364 pages couleurs, 8,99 €).

Stefano Zanchi et Marco Gervasio.

« Histoires de Noël » est un hors-série festif qui offre un florilège de récits ayant Noël pour thème. L’occasion de voyager aux États-Unis avec Carl Barks et Don Rosa, mais surtout dans l’Europe Disney avec Giorgio Cavazzano et Romano Scarpa, Paolo Mottura et Stefano Intini (Italie), William Van Horn (Suède, Roumanie et Finlande), Maud Heymans et Jan Kruse (Pays-Bas), Kari Korhonen (Allemagne), Arild Midthun (Suède et Norvège).

Giorgio Cavazzano et Romano Scarpa.

En tout 285 pages de BD, un poster de saison signé Andrea Freccero, et des reprises de couvertures de magazines Disney (« Histoires de Noël », hors-série Super Picsou géant, 324 pages, 7,50 €). 

Mickey parade n° 1 réuni des dessinateurs et des histoires cultes : le meilleur de la crème du gratin.

Ce numéro réédite le Mickey parade géant paru à l’occasion des 50 ans du héros.

Notons des histoires signées Giorgio Cavazzano, Luciano Bottaro, Romano Scarpa, Giovan Battista Carpi, Stefano Turconi, Alessandro Barbucci, Flemming Andersen, Paolo Mottura et Casty.

On ne peut proposer mieux pour partir à la découverte des dessinateurs du riche top 10 des dessinateurs italiens de l’écurie Disney (Mickey parade n° 1, 308 pages couleurs, 5,99 €).

Stefano Turconi.

 Si vous n’êtes pas rassasiés, il vous reste Mickey parade géant dont le n° 392 est annoncé pour le 21 décembre avec « Donald chevaucheur de dragons » et « Mickey dans la peau du père Noël ».

Sans oublier le n° 6 de Spécial DoubleDuck et le n° 3 de PK Powerduck qui évoquent les aventures galactiques de Fantomiald.

On ne peut pas quitter l’univers Disney sans parler de deux albums cartonnés proposés par les éditions Glénat !

 « Dingo Quichotte » est une parodie délirante du roman classique de Miguel de Cervantès, interprétée par Mickey et Dingo.

Cette adaptation par Fausto Vitaliano est dessinée par Claudio Sciarrone. Elle a été publiée à l’origine dans Topolino (le Journal de Mickey transalpin) : une redécouverte rocambolesque d’une œuvre majeure.

« Dingo Quichotte » par Claudio Sciarrone et Fausto Vitaliano.

« Picsou et le dragon de Glasgow » est une création française.

Merci Glénat d’être moins frileux qu’Unique Héritage presse : éditeur des magazines Disney en France, pour qui création est un gros mot.

Cette histoire, écrite par le Toulousain Joris Chamblain, est mise en images par l’excellent Fabrizio Petrosi : dessinateur pour Topolino depuis 1992.

Un récit qui permet de suivre le jeune Picsou à Glasgow, amoureux de théâtre, mais aussi de la belle Erin.

Une histoire émouvante en 56 pages, dessinée avec maestria par l’actuel dessinateur de la plupart des couvertures du Journal de Mickey.

« Picsou et le dragon de Glasgow » par Fabrizio Petrosi et Joris Chamblain.

 Et n’oubliez pas le douzième volume de l’intégrale de Romano Scarpa dont nous parle notre ami Laurent Lessous : voir Ce que Mickey doit à Romano Scarpa….

Henri FILIPPINI

« Dingo Quichotte » par Claudio Sciarrone et Fausto Vitaliano

Éditions Glénat (15 €) — EAN : 978-2-3440-5452-9

Parution 9 novembre 2022

« Picsou et le dragon de Glasgow » par Fabrizio Petrosi et Joris Chamblain

Éditions Glénat (15 €) EAN : 978-2-3440-5112-2

Parution 9 novembre 2022

« Picsou et le dragon de Glasgow » par Fabrizio Petrosi et Joris Chamblain.

Galerie

2 réponses à Picsou, Mickey, Donald et Cie : c’est Noël chez Disney !

  1. Joris Chamblain dit :

    Merci pour le chronique ! Mais je ne suis absolument pas canadien ^^° j’habite à Toulouse !