La jeunesse d’Hugo Pratt en BD !

Dans le cadre de leur partenariat avec les artistiques éditions italiennes Lo Scarabeo de Turin (1), le groupe Glénat publie « La Ballade d’Hugo » : un intéressant ouvrage sur le créateur de « Corto Maltese ». Proposant une importante partie didactique sur les débuts d’Hugo Pratt (fort bien illustrée par de nombreux documents peu connus), ce livre de 130 pages contient aussi une véritable BD de 48 planches — due à Mauro De Luca et Bepi Vigna — narrant l’aventureuse jeunesse, entre terre et mer, de celui qui fut l’un des plus grands auteurs de bande dessinée de tous les temps.

Ce n’est pas la première fois que la vie d’Hugo Pratt a été adaptée sous cette forme : son jeune compatriote Paolo Cossi avait déjà réalisé un roman graphique en trois tomes édités par Hazard Edizioni, de 2009 à 2012, lesquelles ont été traduites en français chez Vertige Graphic entre 2010 et 2013 sous le titre « Hugo Pratt, un gentilhomme de fortune ». (2)

Ici, dans « La Ballata di Hugo » publié originellement par Lo Scarabeo en 2020, le dessin du Romain Mauro De Luca (il a longtemps œuvré pour Panini et Disney, mais on lui doit aussi « Yttrium » avec Makyo en 2012) est beaucoup plus classique, réaliste, coloré et finalement assez séduisant : si on fait abstraction de ce curieux parti pris qui consiste à représenter le fringant Hugo Pratt avec une tête bien trop grosse par rapport à son corps.

Quant au scénario efficace de Bepi Vigna, il nous narre les années de formation d’un jeune globe-trotter féru de littérature : elles aboutiront à la naissance d’un célèbre aventurier du 9e art. Car avant cette vibrante création, Hugo Pratt a vécu des histoires extraordinaires, et souvent douloureuses. 

On suit alors les premières et turbulentes tribulations d’Hugo, de Venise à l’Afrique orientale (il va même s’engager malgré lui dans la police coloniale et porter l’uniforme en pleine période de guerre en Éthiopie), jusqu’à son retour à Venise — où il retrouve des amis dont le projet est de créer une revue de bandes dessinées —, puis son départ pour l’Argentine : tous ces évènements vont évidemment le marquer et contribuer à alimenter son imagination pour ses futures productions. Il retranscrira notamment cette expérience dans les aventures vibrantes d’authenticité de son Corto Maltese.

Signalons que le scénariste, qui fait partie des plus grands de l’écurie italienne de Sergio Bonelli Editore — il a travaillé sur « Dylan Dog », « Zagor », « Nick Raider », et surtout « Nathan Never » —, connaît très bien son sujet, puisqu’il a réalisé, pour la RaiSat, le documentaire « Con Hugo Pratt sulle rotte di Corto Maltese » : quatre épisodes diffusés sur le réseau Rai Gulp.

La seconde partie de cette biographie, qui s’arrête à la naissance du marin Corto Maltese, se présente donc sous forme de textes signés par des spécialistes comme Paola Ivaldi, Claudio Dell’Orso ou Ferrruccio Giromini et accompagnés de photos d’époque ou d’aquarelles du maître.

L’album se termine avec de belles reproductions d’illustrations originales et couvertures de la revue Sgt. Kirk qui devraient ravir les aficionados.

Gilles RATIER 

(1)  Le catalogue de Lo Scarabeo est surtout axé sur les œuvres d’Hugo Pratt, de Dino Battaglia et de Paolo Eleuteri Serpieri (dont Glénat a traduit les intégrales et les nouveaux albums de la série érotico-fantastique « Druuna », ainsi que sa version de « Tex » ; voir Le retour de « Druuna » pour public averti…Druuna : quinze ans après…« Druuna » : double retour !Serpieri dessine « Tex » !, et Les westerns de Paolo Eleuteri Serpieri), mais propose aussi des recueils d’illustrations de Milo Manara, Sergio Toppi, Paolo Barbieri, Alessandro Biffignandi, Roberto De Angelis ou Sergio Tisselli et autres fumettis remarquables de Patrizio Evangelisti ou Corrado Roi (dont l’excellent épisode de « L’Ispettore Coke » — policier créé par Dino Battaglia — écrit par Bepi Vigna, que Glénat serait bien inspiré de traduire également) : voir https://www.loscarabeo.com/collections/comics-and-illustrations?page=1. 

(2)  Voir Hugo Pratt, un gentilhomme de fortune et MARC WASTERLAIN ET PAOLO COSSI sur BDzoom.com. 

« La Ballade d’Hugo » par Mauro De Luca et Bepi Vigna

Éditions Glénat/Lo Scarabeo (17,50 €) — EAN : 978-2-344-05210-5

Parution 16 février 2022

Galerie

Une réponse à La jeunesse d’Hugo Pratt en BD !

  1. Patrick BOUSTER dit :

    Magnifique, très bien dessiné, comme savent souvent le faire les italiens.
    Et aussi utile pour qui s’intéresse à l’histoire de la BD. Tout cela donne donc envie de l’acheter, un bel album.