Retour en force du patrimoine chez Dupuis ?

Le patrimoine semblant redémarrer gentiment aux éditions Dupuis, nous nous sommes empressés de poser quelques questions à ce sujet aux responsables de ce secteur en cette vénérable maison d’édition carolorégienne : le couple Christelle et Bertrand Pissavy-Yvernault.

Bertrand ert Christelle Pissavy-Yvernault.

Bdzoom.com — Vous avez terminé 2021 en beauté en remplaçant (au pied levé ?) Sergio Honorez et José-Louis Bocquet sur les commentaires de la splendide collection Spirou — édition commentée avec la publication attendue du troisième et dernier épisode de « Spirou et Fantasio » proposé à l’origine dans le quotidien français Le Parisien libéré, en 1960 : « Spirou et les petits formats », en trois versions dont une sous forme de fac-similé des planches originales : voir Ils sont beaux mes ouvrages ! (ou Le papier fait de la résistance…). Comment s’est passée cette succession ?

Christelle Pissavy-Yvernault — En douceur. Il y a quelques années déjà, Sergio et José-Louis nous avaient proposé de reprendre la collection, mais nous étions alors pris par d’autres projets. La question s’est reposée sur ce titre-là, qui a longtemps été programmé puis déprogrammé pour tout un tas de raisons. La principale était la difficulté à rassembler suffisamment de planches originales pour la partie où elles sont reproduites. Cela représentait un travail colossal de recherches dans les collections privées. Début 2020, nous leur avons proposé de mettre notre petit grain de sel.

Bertrand Pissavy-Yvernault — À ce moment-là, il était question d’une collaboration avec eux, où nous nous serions réparti les textes selon les sujets. Cela a coïncidé avec le départ de Sergio, puis celui de José-Louis… Et c’est ainsi qu’ils nous ont laissé le bébé intégralement.

Bdzoom.com — Est-il prévu que vous travaillez sur d’autres ouvrages de cette collection ?

BPY — C’est une formidable collection, qui permet d’aller en profondeur dans le travail d’un auteur, plus encore que le permettent les intégrales, et nous serions évidemment ravis de remettre le couvert avec d’autres épisodes de « Spirou et Fantasio », pour lesquels nous avons rassemblé énormément d’informations au fil de nos recherches pour « La Véritable Histoire de Spirou ». Pour l’instant, aucun projet dans ce sens n’est prévu.

CPY – Toutefois, nous avons proposé d’étendre le principe de la collection à d’autres titres mythiques du catalogue Dupuis et un premier album devrait paraître avant la fin 2022. Ce sont des livres qui demandent un important travail en amont et cela ne s’improvise pas.

Bdzoom.com — Depuis cinq ans, on constate chez Dupuis une baisse de la production patrimoniale dont vous êtes, depuis quelque temps, les responsables éditoriaux (responsables de l’édition, pas de la baisse !). Or, en ce début d’année 2022, l’éditeur semble faire feu de tout bois sur ce plan-là, avec la suite des intégrales « Tif et Tondu » et « Lucky Luke » ou la réédition d’un titre mythique de Jijé. Cela veut-il dire que ces éditions sont enfin redevenues rentables ? En d’autres termes, est-ce que les lecteurs sont désormais assez nombreux pour que vous puissiez envisager d’autres intégrales de séries qui ont été pendant longtemps des piliers du Journal de Spirou et que les aficionados réclament à cor et à cri depuis des lustres (« Blondin et Cirage », « Le Vieux Nick et Barbe-Noire », « Marc Dacier », « Jess Long », « Archie Cash », « Papyrus »… Pour n’en citer que quelques-unes) ?

BPY — Il est vrai que le programme patrimonial est ralenti, mais ce n’est pas seulement pour des raisons économiques. Dans l’esprit de beaucoup, les droits des séries publiées à l’époque dans le Journal de Spirou appartiennent à Dupuis, mais c’est loin d’être le cas. Pour certaines séries que vous citez, il faut encore convaincre les ayants droit de la pertinence du projet, ce qui ne va pas toujours de soi. Et puis, ce sont des livres exigeants, qui demandent un important travail de recherches, d’écriture et de réalisation.

CPY — Nous sommes toujours surpris de voir qu’ils sont parfois considérés comme des rééditions, alors qu’il s’agit de véritables « livres dans le livre ». Donc, forcément, à moins de travailler à la chaîne et de perdre de vue l’exigence, on doit limiter le nombre de projets.

À propos de l’aspect financier, on a coutume de dire que ces livres rencontrent un succès commercial inversement proportionnel à leur réputation… : il est vrai que, souvent, ils coûtent plus qu’ils ne rapportent, et on doit être attentifs à trouver l’équilibre.

Si le programme de ce début d’année est riche, c’est le hasard du calendrier (les reports dus aux confinements ont conditionné toutes les sorties), renforcé par le centenaire de la maison que nous célébrons en 2022. Le fait est suffisamment exceptionnel pour être fêté !

Bdzoom.com — Les intégrales « Tif et Tondu » et « Lucky Luke » (dont les tomes 5 et 4 sont respectivement annoncés pour le 7 janvier et le 4 février prochain) ont-elles trouvé leur public, bien qu’elles aient déjà connu une autre version précédemment ? La qualité de vos dossiers y est certainement pour quelque chose, non ?

BPY — Justement, c’est ce que nous vous disions précédemment : ces intégrales nouvelles versions n’ont plus rien de commun avec celles sorties il y a 15 ans, voire 20 ans. L’aspect documenté s’est largement étoffé aujourd’hui et on remarque que certains lecteurs sont plus intéressés par l’appareil critique que nous proposons que pour les bandes dessinées qu’ils connaissent déjà.

CPY — Le projet éditorial, à l’époque, était surtout plus proche de la compilation que du véritable travail patrimonial. À propos de « Lucky Luke », la précédente intégrale n’avait ni dossier d’introduction ni inédit. C’est dire si les nouvelles éditions n’ont rien à voir !

Bdzoom.com — Un mot sur la réédition du « Don Bosco » de Jijé qui doit paraître le 12 février ?

BPY — C’est un ouvrage mythique du catalogue Dupuis. Fondateur à divers titres : d’abord pour son créateur, puisque c’est là qu’il aborde le réalisme dans son travail ; pour de nombreux auteurs qui l’ayant lu enfant ont été marqués plus que de raison par sa lecture ; pour les éditions Dupuis, dont il a été le premier best-seller, en pleine guerre mondiale. Pour toutes ces bonnes raisons, il nous semblait indispensable de le rééditer.

CPY — On a choisi de le réimprimer à l’identique, conservant le format et le façonnage, l’habillage intérieur, les titres au-dessus des planches… le tout glissé dans un fourreau qui reprend la charte graphique des intégrales. On a simplement ajouté une postface d’une quinzaine de pages. C’est du Jijé encore hésitant, et un tel ouvrage devait à tout prix être contextualisé. Jérôme Dupuis l’a fait avec l’aisance qu’on lui connaît.

Bdzoom.com — D’autres œuvres de ce maître (et géniteur) de l’école de Marcinelle sont-elles au programme chez Dupuis, étant donné que la collection Tout Jijé n’est plus disponible dans sa totalité dans le réseau librairie ?

CPY — Non, nous n’irons hélas pas plus loin dans la réédition de l’œuvre de Jijé. Nous sommes allés au bout de ce que nous pouvions faire avec cet auteur, quand bien même il reste des trésors à publier. D’une part, nous nous concentrons sur les publications en lien avec le Journal de Spirou, et d’autre part, nous n’avons pas les droits des quelques chefs-d’œuvre qui restent.

Bdzoom.com — Le 14 janvier, le label Champaka de chez Dupuis publie un nouvel opus de leur luxueuse collection Une vie en dessins, consacré au dessinateur de « Buck Danny » et « Barbe-Rouge » : Victor Hubinon.

Êtes-vous pour quelque chose dans la réalisation de cet ouvrage, patrimonial lui aussi (d’autant plus qu’il n’y avait, jusque-là, que peu de livres sur cet artiste) ?

Et dans les autres livres de la collection, notamment sur ceux dédiés à François Walthéry ou Frank Pé ?

CPY — Non, les ouvrages édités sous le label Champaka sont réalisés sous la direction d’Éric Verhoest et leur caractère patrimonial tient essentiellement au choix des auteurs publiés. Et il n’y a pas de concurrence entre nous, car, vous l’avez remarqué, ses livres sont surtout des livres d’images quand ceux que nous réalisons sont surtout des livres de textes.

BPY — Nous avons l’habitude de dire que nous sommes plus complémentaires que concurrents. Et c’est très bien comme ça.

Une page intérieure de « Victor Hubinon : une vie en dessins ».

Bdzoom.com — Pour finir, pouvez-vous nous annoncer les autres parutions patrimoniales à venir en 2022 chez Dupuis ? En espérant que le troisième tome de votre monumentale « Véritable Histoire du journal Spirou » en fasse partie…

CPY — C’est toujours difficile d’annoncer en amont le programme, car il est bien souvent fluctuant. Il suffit qu’un grain de sable se glisse dans les rouages bien huilés pour qu’un livre soit bloqué pendant quelques années… et nos lecteurs s’impatientent…

BPY — Ce que l’on peut dire, à propos des intégrales, c’est qu’on travaille déjà sur celles qui sont en cours : « Lucky Luke » enfin relancé, « Boule et Bill », « Tif & Tondu », « Natacha »…

CPY — On réfléchit aussi quelques titres d’albums commentés : on prépare un nouveau livre d’entretiens avec un auteur phare du Journal de Spirou, un ouvrage collectif (codirigé avec David Amram) sur le centenaire de la maison, et aussi, last but not least, le troisième tome de « La Véritable Histoire de Spirou »… qui prend forme ! Cela fait un sacré programme, non ? En tout cas, cela suffit à prendre tout notre temps, et toute notre énergie !

Bdzoom.com — Merci encore d’avoir si gentiment répondu à nos questions : nous sommes nombreux à avoir hâte de découvrir ce programme alléchant…

Le coffret « Don Bosco ».

Gilles RATIER

Éditions Dupuis (36 €) – EAN : 979-1034757435

Parution 7 janvier 2022

« Lucky Luke l’intégrale » T4 par Morris et René Goscinny

Éditions Dupuis (29,95 €) – EAN : 979-1034730162

Parution 4 février 2022

« Victor Hubinon : une vie en dessins » par Victor Hubinon

Éditions Dupuis/ Champaka (55 €) – EAN : 978-2390410034
Parution 14 janvier 2022

« Don Bosco » par Jijé

Éditions Dupuis (36 €) – EAN : 979-1034747641
Parution 11 février 2022

 

Galerie

4 réponses à Retour en force du patrimoine chez Dupuis ?

  1. Kroustiliyon dit :

    ENFIN un beau livre sur Vic Hubinon !! Et espérons de ne pas être déçu !! Quel artiste ! Quelle carrière !!

  2. Luc Gillain dit :

    Les « anciens » comme moi qui ont connu les Don Bosco de Jijé dans l’immédiate après guerre ou même au moment de sa première parution, ne peuvent qu’applaudir à cette réédition qui sera commentée avec talent et truffée d’anecdotes inconnues. Si nos parents ont pu acquérir leur maison en 1945, c’est sans aucun doute grâce à Don Bosco et aussi aux droits d’auteur que Jijé prêta à son frère Henri. les deux frères étaient en plein déménagement à cette époque; Jijé quittait Overijse et Henri, Aiseau pour acheter une des 2 seules maisons qui étaient en vente à Tamines. Des « miracles » cachés et attribués à Don Bosco, il y en eût certainement à la lecture de ces deux éditions tellement l’époque était « religieuse ». Nos archives sont riches sur ce sujet mais je suis certain que nous allons encore découvrir pas mal de choses grâce au talent des époux Yvernault-Pissavy. Merci à eux!

  3. Quand la sortie de l’integrale des petits hommes tome 11?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>