« Saint-Elme » par Frederik Peeters et Serge Lehman : étrange et onirique polar !

Prévu en quatre tomes (qui seront publiés sur deux ans), « Saint-Elme » est le fruit de la nouvelle collaboration entre le dessinateur suisse Frederik Peeters et l’écrivain parisien Serge Lehman, après leur remarqué « Homme gribouillé » chez le même éditeur : l’auteur des « Pilules bleues » ou de « Château de sable » (1) ayant eu envie de mettre en images les paysages alpins dans lesquels il vit au sein d’une série policière où son scénariste, l’une des figures du fantastique en France, pourrait injecter une bonne dose d’onirisme et de magie.

Sur les traces d’un fils de riche fugueur disparu depuis trois mois, Franck Sangaré, détective privé assisté localement de l’énigmatique madame Dombre, débarque dans une petite ville de montagne réputée pour son eau de source : Saint-Elme. Ils entreprennent alors de fouiller cette ancienne station située à proximité d’un lac et qui subit, aujourd’hui, une mystérieuse invasion de grenouilles. L’enquête dans les hôtels, les boîtes de nuit ou les fermes isolées de la région ne semble pas si compliquée au premier abord, mais à Saint-Elme, tout le monde vous le dira : « Ici, c’est spécial. »

Parallèlement à l’intrigue principale et aux protagonistes, d’autres situations et personnages jouent un rôle non négligeable dans « ce récit entre “Fargo” et “Twin Peaks”, mais qu’aurait pu écrire Manchette ou Simenon », dixit les auteurs.

Ainsi, une toute puissante famille de grands propriétaires relance l’usine d’eau minérale qui était jusqu’à lors fermée et fait régner la terreur, tandis qu’à l’auberge de La Vache brûlée, on n’hésite pas à prendre au pied de la lettre le nom du lieu : redonnant vie aux légendes mythiques de la contrée, en mettant le feu à un pauvre ruminant sacrifié pour l’occasion… Saint-Elme cache donc, sous son apparente tranquillité, de sombres magouilles criminelles infernales…

D’emblée, on est frappé par le découpage rythmé du récit, par les dialogues aussi ciselés que percutants, mais également par le graphisme fort et détaillé de l’artiste helvète. Un trait pimenté par des couleurs tranchées qui contribuent à l’étrangeté de cette ambiance pour le moins étouffante : que ce soit les scènes nocturnes aux dominantes bleues et rouges ou ces actions plongées dans la lumière hivernale où des tons plus clairs, jaunes ou oranges, sont rehaussés par des ombres violacées.

Utilisant le scénario qu’on lui fournit comme un matériau brut qu’il façonne à son envie, Frederik Peeters malaxe la narration de base, raccourcissant ou rallongeant certains passages, alors que Serge Lehman s’inspire de ce raffinage pour écrire la suite, au fur et mesure qu’il reçoit les planches. Une méthode de travail aussi originale et efficace que le produit fini : un prologue que le lecteur curieux ne pourra que se délecter… 

Gilles RATIER

Couverture du tome 2 de « Saint-Elme ».

(1) Sur Frederik Peeters, voir aussi récemment sur BDzoom.com : Frederik Peeters revient à l’autobiographie avec « Oleg » !« L’Homme gribouillé » par Frederik Peeters et Serge Lehman« L’Odeur des garçons affamés » par Frederik Peeters et Loo Hui Phang« Aâma » T1 (« L’Odeur de la poussière chaude ») par Frederik Peeters« Aâma » T2 (« La Multitude invisible ») par Frederik Peeters« Château de sable » par F. Peeters et P. O. Lévy

« Saint-Elme T1 : La Vache brûlée » par Frederik Peeters et Serge Lehman 

Éditions Delcourt (16,95 €) — EAN : 978-2-413-03017-1

Galerie

Une réponse à « Saint-Elme » par Frederik Peeters et Serge Lehman : étrange et onirique polar !

  1. EC Comics fan dit :

    _ Bonjour ..
    les couleurs sont incroyablement osés , mais ressortent
    bien avec le style graphique ; moi j’aime bien en tout-cas
    ces bd atypiques qui sortent de l’ordinaire de temp en temps .
    Et comme le scénario n’est pas en reste , hop , bd rajoutée sur
    ma check~ list … merci pour cette découverte .