Akim : ne l’appelez surtout pas Tarzan…

Akim est né en 1950 dans un petit fascicule hebdomadaire de la presse transalpine. Ce clone italien de Tarzan vit sur presque 800 numéros des aventures à rebondissements avec ses amis les animaux de la jungle. Il rencontre un énorme succès en France à partir de 1958. Les éditions Robinson ont la bonne idée de compiler et rééditer en noir et blanc tous les épisodes à partir de cette date. De quoi satisfaire vieil aficionado et nouveaux lecteurs.

Le personnage de Tarzan apparait en 1912 dans le roman « Tarzan seigneur de la jungle » d’Edgar Rice Burroughs. Dès 1929, Harold Foster en fait un héros de bande dessinée. Les comics strips tirés de ses aventures connaissent leur apogée de 1937 à 1950 sous la plume de Burne Hogarth. Ce personnage d’enfant sauvage livré à lui-même, qui devient roi des animaux de la jungle, inspire de nombreux auteurs de bandes dessinées populaires. Le critique français Francis Lacassin crée le terme de tarzanides pour désigner ces personnages, hommes ou femmes, qui dominent la forêt ou la jungle, parlent à des animaux qu’ils dirigent et sont souvent confrontés à des civilisations oubliées. Il existe des dizaines de tarzanides : de Sandor ou Sheena (de Will Eisner et Jerry Igger) dès les années 1930 à Zembla, Rahan ou Jungla (la vierge africaine). Akim est parmi tous ses succédanés celui qui connait le plus de succès auprès d’un vaste lectorat, et ce sur plus de trois décennies.

Notre ami et collègue Henri Filippini (1) retrace dans la préface de l’album la genèse de la série : « C’est alors qu’il avait dix ans que Roberto Renzi imagine Akim avec son ami d’enfance Augusto Pedrazza. Bien que le dessinateur possède les ouvrages de Burroughs, qu’ils aient savouré ensemble les premiers films de Tarzan, c’est un héros totalement différent qu’ils souhaitent créer. Un héros bien plus humain que celui immortalisé par les dessins de Burne Hogarth.

Il leur faut attendre le 10 février 1950, après la publication de quelques travaux communs, pour que leur Akim voie enfin le jour dans un modeste strice portant le nom de leur héros. À cette époque proche de la Seconde Guerre mondiale, le papier est encore rare et cher d’où la publication de strices : petits fascicules hebdomadaires de format à l’italienne de 17 sur 8 cm aux couleurs chatoyantes et aux sous-titres prometteurs. »

Les aventures d’Akim connaissent une longévité exceptionnelle pour un fumetti : 509 numéros sont publiés jusqu’en 1968 avant une renaissance en 1976, en partie due à l’énorme succès remporté par la série en France à partir de 1958. Écoutons là encore l’ami Filippini : « Si les ventes des premières livraisons sont inquiétantes, dès son n° 22, Akim devient bimensuel après avoir été rejoint par le trimestriel Bengali où il est également présent avec des aventures inédites, preuves d’une envolée des ventes. 756 numéros sont publiés jusqu’en février 1991 : un record ! À ce rythme infernal, le matériel italien est rapidement épuisé. Dès 1963, Bernadette Ratier se voit contrainte de commander des épisodes inédits aux auteurs afin d’assouvir la soif d’évasion de ses petits lecteurs français. Plus populaire dans son pays d’adoption que dans celui qui l’a vu naitre, encore une particularité d’Akim. »

Le deuxième volume de la réédition chronologique de la série est disponible dans toutes bonnes librairies. Il réunit sur près de 400 pages les épisodes parus en 1959 et 1960. De quoi retrouver avec plaisir et une certaine nostalgie les aventures du fils du conte Rank, orphelin recueilli et élevé par des gorilles avant de prendre le nom d’Akim et de devenir le roi des animaux. Akim sauve Rita, une européenne qui devient sa compagne. Ensemble ils adoptent Jim, un jeune garçon qui grandit entouré d’animaux fidèles : le gorille Kar, Mol l’aigle ou le lion Rag. Et ce n’est que le début des aventures du roi des animaux qui contrairement à Tarzan sait leur parler et les protéger.

Laurent LESSOUS (l@bd)

(1) Voir aussi son article sur le tome 1 de cette intégrale : Akim : le fils de la jungle respire encore !.

« Akim, intégrale T2 : 1959 – 1960 » par Augusto Pedrazza et Roberto Renzi

Éditions Robinson (19,99 €) – EAN : 978-2-01629è106-1

Galerie

9 réponses à Akim : ne l’appelez surtout pas Tarzan…

  1. Thierry Marcaille dit :

    Juste une précision. Ce n’est pas 509 Strisce qui ont été publiés mais 894 en deux séries ( 99 et 795)

    Comme toutes les séries à cette époque, la censure a frappé fort et il manque pas mal de dessins sur la VF.

    Ceci étant dit, cela ne m’empêche nullement d’acheter cette collection.

    • Laurent Lessous dit :

      Bonjour Thierry,

      Merci de ces précisions, nous évoquerons la censure sur certaines œuvres pour la jeunesse à l’occasion de la sortie du tome 3 de l’intégrale.

      Bonne journée,

      Laurent

  2. Bonjour je m’appelle max et je suis un passionné d’akim depuis l’âge de7ans et j’en ai 63 .j’ai acheté les2vôlumes de chez Robinson et je les trouve superbe.un hic cependant c est les çouvertures qui ne corresponde pas aux histoires publiées .je conseillerai au maquettiste de se référer à l’ouvrage de Gérard Thomassian ,encyclopédie volume 4 consacrée en grande partie à Akim où il publie les 100 premières couverture,outre Akim mes personnages préfère sont zig ‘ming’kar’et simbo voilà c’est tout pour le moment à bientôt sur le forum d’akim

    • EC Comics fan dit :

      _ Bonjour …
      le retour aux sources de son enfance via les bd
      n’est certes pas la source de jouvence , mais un
      agréable regard sur le passé ^^ … et ça fait du bien !

      Je possède également les deux ouvrages d’Akim de
      chez Robinson , et d’après L. Lessous on peut s’attendre
      à un troisième opus , ce qui est de bonne augure . Cela permet
      de lire l’intégralité de la série Française d’Akim sans dépenser
      des milliers d’€uros auprès des vendeurs du temple !!!

  3. Bonjour à tous. Est ce que les premiers épisodes de bengali Akim spécial vont être intégrés dans l integrale d’akim ,car ils font parti de la première édition des 99 strictes parus en Italie. A parti des # 30 de l édition française les scenaris et surtout les dessins s ‘ améliore pour atteindre l excellence vers le cinquatieme# ,car c’est pedrazza qui encre lui même ses dessins.jusqu’à la collaboration de segna pini au début et l’année 1974 .dès lors les dessins perdent en qualité malgré des scenaris toujours de bonne facture.a noter qu’à parti du#66 s’intercalent les premiers épisodes inédits de l’édition française . C’est à ce jour la meilleure période d’Augustin pedrazza jusqu’à la fin 1973 .voilà pour ce petit tour d’horizon en espérant qu’il vous a plu ,PS corrigez-moi si j’ai omis ou écrit quelques bêtises à très bientôt max

    • Thierry marcaille dit :

      Bonjour Max

      Il y a trois numéros de Bengali qui puisent leurs sources dans les strisce

      Le N°1 (Strisce série 1 N° 49 à 58)
      Le N° 6 (Strisce série 2 N° 189 à 193)
      Le N° 22 (Strisce série 2 N° 330 à 335)

      Les N° 2 à 5 puisent aussi dans le matériel italien mais il s’agit d’histoires inédites venant de la la série 1 De Akim Gigante ainsi que des spéciaux géants (34X24) qui étaient en supplément des Strisce (il y en a eu 5).

      L’intégrale en cours semble venir de reproductions de Akim Color. Il y a peu de chance que les Bengali y figurent. C’est du moins ce qui ressort au premier abord. Je peux me tromper.

      Quoi qu’il en soit, au rythme de sortie des tomes, ce sera la génération suivante qui va en profiter si elle se poursuit.

      Cordialement
      Thierry

  4. PS je viens de relire mon article il faut lire Augusto pedrazza et non augustîn oups!

  5. A thîerry marcaille.merci pour cette mine d’informations .heureusement j ’ais un fils de 27 ans qui prendra la suite de mes collections et qui aura peu être le bonheur d’avoir toutes les intégrales d’akim-color dans sa bibliothèque
    Cordialement max

  6. Bonjour ,je suis abonné à Akim 3 série et j’ai constate des épisodes non réédités,a-a-25 _169/172…a-s-46
    173/175…a-a-26-176…a-s_47-177/180…a-s-48-183/187…a-s-49-190/191…a-s-50-194/197.a-s-51-211/212
    A-a-62-290/291.a-a_65_296/297.a-a-66-298/299…a-a-69-304/305.a-a-71-308/309…voilà je pense qu’il y a d’autres ,espérons que bocage (éditeur) n’a pas perdu le matériel et qu’ils seront réédités prochainement. Voilà c’est tout pour le moment a très bientôt max