Mortelle Adèle, l’idole des cours de récréation, revient dans une aventure au long cours…

Il est temps dans notre rubrique jeunesse d’évoquer, l’énorme succès public de la série « Mortelle Adèle » : ce best-seller incontestable de la bande dessinée francophone ! Plus de quatre millions d’exemplaires vendus pour les 17 albums d’une série destinée aux 7-12 ans. C’est proprement phénoménal et mérité ! Le dernier volume des aventures de l’héroïne rousse narre, sur plus de 100 pages, son odyssée au cœur de la galaxie : un récit inventif, tendre et terriblement drôle.

Adèle se retrouve en rebelle de l’espace. Elle conduit sereinement son vaisseau avec ses fidèles lieutenants : le fantôme Mingus et Fizz, son hamster hyperactif. Tout est sous contrôle, la galaxie est dirigée par les enfants qui ont relégué les parents sur une planète interdite. La vie est désormais plus agréable : plus de légumes verts à manger mais des cookies avec du soda, plus de devoirs à faire ni de chambre à ranger mais des jeux sans fin avec des amis choisis. Cela serait parfait sans cette peste égocentrique de Jade. La blonde insupportable se rêve en impératrice de l’espace qui soumet tous les enfants à ses caprices. Pour cela elle dispose d’une arme secrète : un énorme laser paillettiseur !

Mortelle Adèle dans la galaxie des Bizarres.

Mortelle Adèle à tôt fait de s’insurger. Elle refuse d’obéir à l’impératrice. La petite rousse entend réunir tous les habitants de la galaxie pour lutter contre la volonté dictatoriale de son ennemie jurée. Elle entame derechef un tour des planètes habitées en commençant par la plus dangereuse, celle sur laquelle ont été banni les parents.

Après s’être échappée de cet enfer de brocolis géant elle vogue vers Matématroce, Spor, Adelmortis, Electrolol, Toudoux, les planètes qui accueillent respectivement les enfants qui aiment les mathématiques, les hyperactifs survitaminés, les adorateurs d’Adèle (si si, il y en a !) les enfants zombies toujours sur leurs écrans, et enfant les enfants sages, ou plutôt les enfants qui cachent bien leur jeux. Son but, unir tous les enfants pour vaincre, l’envieuse et capricieuse impératrice Jade. Pour cela un seul mot d’ordre : « Poussez vous les moches et en avant les bizarres ! »

Sûrement un résumé sans intérêt !

Quel succès ! la série « Mortelle Adèle » est la bande dessinée, tous genres confondus, la plus vendue depuis un an avec le dernier Astérix. Cela a été un véritable raz-de-marée pendant le dernier confinement. Par exemple dans notre article sur les meilleures ventes au 27 mai dernier nous constations que, dans le « Top 20 », il n’y avait pas moins de 11 titres de la série. Ce succès est amplement mérité tant la série dispose de qualités au-dessus de celles de la production courante.

Mortelle Adèle et la galaxie des Bizarres page 13

« Mortelle Adèle » est apparue en 2012, créée par Mr Tan (Antoine Dole) pour le dessin de Miss Prickly (Isabelle Mandrou). Depuis le tome 8, c’est Diane Le Fayer qui a repris la partie graphique. Pour le scénariste, écrire les aventures de cette petite héroïne a été une véritable catharsis. Il la dessine dès ses 14 ans dans ses cahiers de collégiens.

Lui le timide, voire le harcelé, cela le rassure de créer une alter ego qui ose tout, qui n’a peur de rien et surtout pas de s’affirmer vis-à-vis des autres. Quelques années plus tard, Antoine Dole propose son héroïne extravertie à une ancienne camarade de collège, Miss Prickly,

C’est le début d’une aventure éditoriale à succès qui se décline en 17 volumes de bandes dessinées et deux albums collectors, mais aussi agendas, cahiers d’écritures, jeux de société … et bientôt une série animée, prévue pour 2022 ainsi qu’un long-métrage en prises de vues réelles pour un peu plus tard.

L'arrivée sur la planète des parents

Mais pourquoi un tel succès ? D’abord parce que l’héroïne est emblématique de la nouvelle génération qui se reconnait en elle, filles et garçons. Adèle n’est pas qu’une petite fille insupportable. C’est une enfant au caractère affirmé qui choisit ce qu’elle veut faire. Elle n’est pas méchante, elle accorde beaucoup d’attentions aux autres et les entraine à s’affirmer vers un monde sans contrainte.

Adèle est toujours dans le dialogue et, avec un humour irrévérencieux, elle invite ses camarades à s’inventer leur place dans la société. Certes, son impertinence flirte souvent avec l’insolence mais c’est pour affirmer le droit essentiel des enfants à être différent, à libérer leur imagination jusqu’à désobéir à des parents forcément trop contraignants.

C'est la planète des parents ?

Adèle est l’héroïne dont nos jeunes lecteurs ont besoin. Par son caractère, son humour et son courage, elle est un exutoire à leurs envies mais aussi un modèle d’empathie, l’amie un peu bizarre qu’on aimerait avoir pour affronter le monde complexe des adultes mais aussi des personnes de votre âge.

Les éditions Globulle propose à la vente le dernier volume des aventures de « Mortelle Adèle », mais pour faire plaisir à vos enfants, vous pourrez pour les fêtes leur offrir le coffret galactique composé d’un album collector grand format « Mortelle Adèle et la galaxie des Bizarres », cinq cartes personnages à effet holographique, une planche de 20 stickers, un carnet de 80 pages, un passeport à remplir de 24 pages et un bracelet silicone. Allez un beau geste, les fêtes de Noël s’annoncent bien délicates cette année.

La planète des enfants sages !

Pour en savoir davantage sur cette série au succès foudroyant nous vous renvoyons vers notre article « Mortelle Adèle fait la nique à Titeuf… » et au site dédié à la série « Mortelle Adèle ».

Laurent LESSOUS (l@bd)

« Mortelle Adèle et la galaxie des Bizarres » par Diane Le Feyer et Mr Tan

Éditions Bayard, collection Globulle (13,90 €) – EAN : 979-1-0276-0918-5

Coffret « Mortelle Adèle et la galaxie des Bizarres » par Diane Le Feyer et Mr Tan

Éditions Bayard, collection Globulle (24,90 €) – EAN : 979-1-0276-0958-1

Galerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>