Zoom sur les meilleures ventes de BD du 28 octobre 2020

Quelques bandes dessinées bousculent enfin leurs concurrents et réussissent à se frayer un passage dans le « Top 20 GfK/Livres Hebdo », à commencer par l’ultime épisode des « Légendaires : World Without » qui rejoint le palmarès généralistes en 3e position, tout en s’emparant de la tête du classement des meilleures ventes de bandes dessinées, hors mangas. Du manga, on en trouve justement dans le palmarès tous genres confondus, à l’image de « One Piece » T96 (6e), « Demon Slayer » T12 (8e) et « The Promised Neverland » T16 (10e). Et ce n’est pas tout, puisque le « Top 20 GfK/Livres Hebdo » accueille aussi l’adaptation BD de l’immense succès mondial : « Sapiens » (16e) et « Retour sur Aldébaran » (19e), tandis que six autres titres rejoignent uniquement le « Top 20 BD » (hors mangas).

Commençons par des excuses puisque, durant ces trois dernières semaines, pour des raisons techniques totalement indépendantes de notre volonté comme l’on dit, nous n’avons pas pu accéder au classement que nous fournit habituellement notre partenaire Livres Hebdo et dont il nous autorise l’exploitation. Heureusement, le problème semble enfin résolu et nous allons, sans avoir loupé trop de sorties majeures, pouvoir nous pencher sur la traditionnelle période annuelle la plus prospère en parutions de best-sellers, laquelle vient de débuter.

C’est donc un classement quasi-totalement renouvelé (cinq recueils de « Mortelle Adèle », « La Patrie des frères Werner » et « Carbone et Silicium » – les deux derniers cités étant clairement les stars de la rentrée – résistant encore aux envahisseurs) que nous vous proposons et que nous allons, de fait, détailler plus longuement que d’habitude, en commençant par une série « légendaire » (ha, ha, ha, jeu de mot…) du 9e art, qui fait aujourd’hui ses adieux au music hall (on sait ce que ça veut dire…).

Voilà, c’est (vraiment ?) fini ! Pendant 16 ans, Patrick Sobral a su développer une série d’heroic-fantasy que le succès croissant, au fil du temps (plus de 7,5 millions d’exemplaires vendus), a imposé comme incontournable du 9e art. Avec « Les Cicatrices du monde », 23e volume des « Légendaires » et  5e tome du cycle « World Without », tiré à 180 000 exemplaires par les éditions Delcourt, Patrick Sobral boucle donc son premier grand cycle, pour mieux en ouvrir d’autres, comme le précise son éditeur !

Juste derrière, en 2e position du « Top 20 BD », l’adaptation événement très réussie en bande dessinée du best-seller international « Sapiens », l’essai de Yuval Noah Harari paru en 2015, consacré à l’évolution de l’homme, et vendu à dix millions d’exemplaires dans le monde avec 40 traductions dont 700 000 exemplaires en France. Le premier tirage de la bande dessinée « Sapiens : l’histoire de l’humanité » T1 dont les textes sont signés de David Vandermeulen et les dessins de Daniel Casanave est de 80 000 exemplaires, et une réimpression de 30 000 exemplaires est déjà lancée.

C’est sur la troisième marche du podium des meilleures ventes de bandes dessinées que se hisse directement le troisième volume de « Retour sur Aldébaran » de l’auteur brésilien Leo, toujours aussi intrigant dans son récit et aussi riche dans son bestiaire imaginaire. Dans ce nouvel épisode, tiré à 55 000 exemplaires par les éditions Dargaud, les scientifiques Kim, Manon et le reste de l’équipe découvrent un mur électromagnétique à la technologie stupéfiante…

Tiré à 100 000 exemplaires par les éditions Casterman, « Le Printemps suivant T1 : Vent lointain » se situe à la 4e place du « Top 20 BD ». Margaux Mottin, autrice à succès de la « Tectonique des plaques » poursuit avec l’humour qui la caractérise l’exploration intimiste de son parcours de femme moderne. Après une vie de mère célibataire un peu chaotique mais libre et indépendante, elle replonge à pieds joints dans la vie de couple…

Toujours chez Casterman, c’est un ouvrage totalement inattendu qui rejoint le palmarès BD en 5e position. Débordé de projets, Philippe Geluck l’explique lui-même : « sans le confinement, il n’y aurait pas eu de nouveau « Chat » cette année. » Voilà une bonne nouvelle pour les très nombreux aficionados du félin égocentrique de l’auteur belge, lesquels trouveront au moins un aspect positif à cette situation éprouvante et se régaleront à la lecture de ce recueil – forcément génial – dénommé « Le Chat est parmi nous » et tiré à 200 000 exemplaires. Profitons en pour rassurer les visiteurs déçus de n’avoir pu voir les 20 sculptures monumentales du Chat en bronze qui devaient être exposées sur les Champs-Élysées, comme c’était prévu en avril dernier : elles devraient l’être en 2021. Devrait, évidemment…, avant de rejoindre Bordeaux où Le Chat devrait (aussi) être l’invité d’honneur de la fête du vin 2021, jusqu’en septembre.

Alors, évidemment, on ne va pas non plus consacrer trop de temps aux séries qui ont déjà été chroniquées avec talent sur BDzoom.com pendant notre absence, au risque de vous en faire perdre… du temps ! C’est notamment le cas d’ « Alix T39 : Le Dieu sans nom », deuxième épisode du célèbre jeune gaulois créé par Jacques Martin, signé par David B. au scénario et Giorgio Albertini aux dessins, que nous retrouvons à la 6e place du « Top 20 BD ». Pour tout savoir sur cet épisode édité chez Casterman à hauteur de 45 000 exemplaires, lire : « Le Dieu sans nom » : Alix dans les steppes de l’Oural…

On poursuit sur notre rythme infernal l’analyse de ce nouveau classement, pour découvrir au 7e rang le dixième épisode du « Chat du rabbin », intitulé « Rentrez chez vous ! », ce qui n’est pas une petite phrase toute simple. Dans ce nouvel album, tiré à 58 000 exemplaires par les éditions Dargaud, Joann Sfar s’écarte des discours religieux et politiques pour décrire, avec un humanisme parfois pessimiste mais toujours bienveillant, les errances d’une famille juive entre 1870 et 1973, d’Alger à Nice, en quête de la fameuse « Terre promise ».

Alors que va tout prochainement paraître « Le Pavé de Paris » (1) – un remarquable ouvrage  réalisé sous la forme d’un… pavé de 512 pages mêlant textes et illustrations autour de « son » Paris, et que tout admirateur de son œuvre se doit de posséder -, le Grand Prix d’Angoulême 2020 Emmanuel Guibert montre tout l’éclectisme de son talent avec sa collaboration narrative à la série jeunesse « Ariol », publiée chez Bayard-BD Kids, qu’il écrit pour Marc Boutavant et dont le 16e recueil (« Naphtaline nous dit toutou ») se hisse à la 9e place du « Top 20 BD ».

C’est ensuite à la 11e place du classement de la semaine qu’on retrouve le deuxième recueil de « Faut pas prendre les cons pour des gens », d’Emmanuel Reuzé assisté de Nicolas Rouhaud aux scénarios et  dont le précédent opus avait créé une surprise méritée en termes de vente : véritable phénomène éditorial atteignant ce jour les 102 000 exemplaires vendus. Voila pourquoi les éditions Fluide glacial n’ont pas hésité à mettre en vente ce nouvel album, toujours aussi irrésistible, à hauteur de 100 000 exemplaires. Et pour les détails, lire : « Faut pas prendre les cons pour des gens » : et de deux !

Ah oui, il faut aussi qu’on parle de la nouvelle édition estampillée dans l’esprit  LGBT et #metoo, pour éviter les vagues, du fameux et révolutionnaire (lors de sa première parution) « Guide du zizi sexuel » (1,5 million d’exemplaires vendus) d’Hélène Bruller et Zep. L’ouvrage n’a évidemment perdu ni de sa saveur ni de son intérêt pédagogique, même si  il est  aujourd’hui encadré de toutes les recommandations politiquement correctes qui vont bien : couverture avec un garçon et une fille, texte totalement retravaillé, mis à jour et augmenté et, évidemment, un indispensable comité de médecins et professionnels suisses de la santé sexuelle a assisté à la conception et validé l’ouvrage, dont la nouvelle édition est 12e du palmarès. Toujours édité chez Glénat, cette nouvelle mouture du guide a été tiré à 70 000 exemplaires dont 6 000 ont déjà trouvé preneur en quelques jours d’exploitation.

Juste derrière, en 13e position, apparaît le 3e volet de « Sorceline » : une série jeunesse teintée de fantastique, située dans un monde merveilleux, publiée à 30 000 exemplaires par les éditions Vents d’Ouest et qui a su trouver son public. Dans « Au cœur de mes zoorigines », signée de la scénariste Sylvia Douyé et de l’illustratrice Paola Antista, Sorceline part à la conquête de ses origines en cherchant à découvrir d’où vient cet étrange animal qu’elle est la seule à voir…

14 cette semaine, les aventures du Marsupilami selon Frank Pé et Zidrou font un carton depuis leur sortie, que nous n’avions pas encore eu l’occasion de commenter dans ces colonnes. « La Bête » T1, tiré à 50 000 exemplaires par les éditions Dupuis est chroniquée par un Gilles Ratier exalté devant tant de talent : Trois albums du trop rare Frank Pé d’un coup, dont son enthousiasmante vision du Marsupilami !


Édité par les éditions Ring, « Expédition punitive »,17e, est la dernière entrée de la semaine. Comme selon l’éditeur, seuls les lecteurs détenteurs des brevets et accréditations militaires de niveau 8-A sont habilités à lire cet ouvrage pétaradant, nous ne nous sentons pas plus concernés que ça.

Ouf ! On reprend juste à temps pour apercevoir la course entre « le Menhir d’or », le faux nouveau (sinon il n’y aurait pas photo, ça c’est sur) mais beau « Astérix : Le Menhir d’or» (lire déjà l’article de Philippe Tomblaine : « Le Menhir d’or » : l’univers Astérix, un chantier enchanté !) et « Un cow-boy dans le coton ». Pas Un, mais LE !, Lucky Luke, quoi ! enri Filippini l’a déjà chroniqué : Lucky Luke : un cow-boy enfin engagé ! !

Bon, on voit ça dans les prochaines semaines, si on arrive à accéder au classement ! En attendant, portez vous bien et faites le plein de BD pour les prochaines soirées à la maison, ça risque de durer !

Laurent TURPIN

(1) « Le Pavé de paris » d’Emmanuel Guibert, dans la collection Aire libre des éditions Dupuis : réédition augmentée de 32 pages inédites de l’ouvrage paru en 2004 aux éditions Ouest France. TL 2000 ex. tous signés. 55 euros.

Top 20 BD (copyright GfK/Livres Hebdo) du 12 au 18 octobre 2020

CLASSEMENT SERIES TITRES AUTEURS EDITEURS
1er nouveau Les Légendaires T23 World Without : Les Cicatrices du monde Patrick Sobral DELCOURT
2e  nouveau Sapiens : la naissance de l’humanité T1 Daniel Casanave, David Vandermeulen [d'après Yuval Noah Harari] ALBIN MICHEL
3e nouveau Retour sur Aldébaran T3 Épisode 3 Leo DARGAUD
4e Le Printemps suivant T1 Vent lointain Margaux Mottin CASTERMAN
5e nouveau Le Chat T23 Le Chat est parmi nous Philippe Geluck CASTERMAN
6e Alix T39 Le Dieu sans nom Giorgio Albertini, David B. CASTERMAN
7e nouveau Le Chat du rabbin T10 Rentrez chez vous ! Joann Sfar DARGAUD
8e Mortelle Adèle T1 Tout ça finira mal Miss Prickly, Mr Tan TOURBILLON
9e nouveau Ariol T16 Naphtaline nous dit toutou Marc Boutavant, Emmanuel Guibert BAYARD-BD KIDS
10e Mortelle Adèle T17 Karmastrophique Diane Le Feyer, Mr Tan TOURBILLON
11e Faut pas prendre les cons pour des gens T2 Emmanuel Reuzé, Nicolas Rouhaud FLUIDE GLACIAL
12e nouveau Le Guide du zizi sexuel (nouvelle édition) Zep, Hélène Bruller FLUIDE GLACIAL
13e nouveau Sorceline T3 AU cœur de mes zoorigines Paola Antista, Sylvia Douyé VENTS D’OUEST
14e La Bête T1 Frank Pé, Zidrou DUPUIS
15e Mortelle Adèle HS Au pays des contes défaits Diane Le Feyer, Mr Tan TOURBILLON
16e La Patrie des frères Werner Sébastien Goethals, Philippe Collin FUTUROPOLIS
17e nouveau Expédition punitive Papacito RING
18e Mortelle Adèle T2 L’Enfer, c’est les autres Miss Prickly, Mr Tan TOURBILLON
19e Carbone et Silicium Mathieu Bablet ANKAMA
20e Mortelle Adèle T4 J’aime pas l’amour Miss Prickly, Mr Tan TOURBILLON

Galerie

Une réponse à Zoom sur les meilleures ventes de BD du 28 octobre 2020

  1. Henri Khanan dit :

    Ah, enfin de retour!