« Castelmaure » : Alfred et Lewis Trondheim refont le conte !

Comment naissent les contes et les légendes ? Alfred et Lewis Trondheim nous apportent un truculent et sombre début de réponse avec leur héros mythographe Zéphyrin Loreaux, qui parcourt depuis vingt ans les chemins de tout le pays pour tenter de narrer l’énigmatique Malédiction de Castelmaure. Conjuguant à la manière d’un puzzle narratif la quête de leur narrateur, les mésaventures du roi Éric ou la destinée de protagonistes tout droit sortis du film « Freaks » de Tod Browning (1932), les auteurs réussissent ici le pari d’un one-shot de 144 pages particulièrement prenant et dynamique. Un ouvrage ensorcelant, à emmener jusqu’au bout des mondes connus…

Extrêmement prolifique, Trondheim – tour à tour scénariste ou auteur complet – aura signé cette année rien moins que « Donjon Zénith T7 : Hors des remparts » (janvier 2020), « Les Nouvelles Aventures de Lapinot T4 : Un peu d’amour » (août 2020), « Donjon Antipode T10000 : Rubéus Khan » (septembre 2020), « Karmela Krimm T1 : Ramdam blues » (septembre 2020). Outre l’actuel « Castelmaure », rajoutons encore à ce beau catalogue le livre d’ « Entretiens avec Lewis Trondheim », signé par Thierry Groensteen et publié en lien avec l’exposition dédiée à l’auteur lors du dernier Festival d’Angoulême en janvier 2020. Alfred (primé en 2014 pour « Come Prima ») n’est pas en reste ces derniers mois avec les remarqués « Senso » (2019) et « La Belle Saison » ; série d’événements et de rencontres organisée en son honneur par la Cité de la bande dessinée d’Angoulême.

Un monde mystérieux passé à la question... (planches 9 et 10 - Delcourt 2020).

En couverture de « Castelmaure », tout (ou presque) vient nous rappeler l’art de la miniature et de l’enluminure médiévale : représentation cartographique et symbolique des lieux, qualité narrative privilégiée, éléments régis par des rapports hiérarchiques (les personnages ou objets les plus grands étant aussi les plus importants dans l’échelle sociale) et illustration de la société médiévale soumise toute entière à ce point de vue en perspective hiérarchique. Ici environné d’un décor lourd de sens (épée, crâne de mort ou château abandonné battu par les flots et les nuages tempétueux), le mythographe (carnet ou livre sous le bras…) semblera cependant lancé à l’aventure entre villes, forêts et campagnes sans que nul véritable danger apparent ne le guette. Si le titre de l’album peut aussi faire songer aux vignes et coteaux occitans, voyons plutôt le fil tissé – en diagonale – entre notre sombre château (« Castel – Maure » pour « château–noir »), la quête itinérante du mythographe et le regard du héros (tête levée vers le titre-château-ciel), les espoirs des uns (les personnages, visibles ou invisibles) et des autres (les lieux, voire tout le pays de Castelmaure) semblant par essence intrinsèquement liés … Comme dans tout bon conte qui se respecte !

Le sens de la quête (planches 12 et 13 - Delcourt 2020).

Divisée en chapitres (« La Forêt », « Le Roi Éric », « Le Chasseur errant », « Le Sorcier caché », etc.), l’aventure se poursuit entre passé et présent narratif, au fil des rencontres et des souvenirs évoqués oralement par l’ensemble des intrigants personnages. Travaillées à quatre mains par Alfred et Lou, les couleurs confèrent à cet ensemble un surplus d’atmosphère fantastique à ce vrai-faux conte d’antan, où l’aspect naïf côtoie la noirceur adulte, le merveilleux la fange, l’humanité la monstruosité. Une poésie particulière, que l’on retrouvera également dans d’autres titres récents, auxquels « Castelmaure » peut être comparé : « L’Âge d’or » (par Roxane Moreil et Cyril Pedrosa, Dupuis 2018 – 2020), « Peau d’homme » (Hubert et Zanzim, Glénat 2020) ou « Bouffon » (Zidrou et Porcel, 2015).

Philippe TOMBLAINE

« Castelmaure » par Alfred et Lewis Trondheim
Éditions Delcourt (18,95 €) – EAN : 978-2-413-02890-1

Galerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>