« Les Croques T1 : Tuer le temps » par Léa Mazé

Vivre près d’un cimetière ne doit pas être très amusant. Alors que dire si on doit le traverser tous les jours, marcher au milieu des tombes pour aller à l’école, et là, subir le harcèlement de vos camarades car vos parents gérent une entreprise de pompe-funèbre. Pour les jumeaux Céline et Colin ce sinistre quotidien dure jusqu’au moment où ils s’inventent un étrange jeu de piste dans les allées du cimetière. Celui-ci les mène à un mystérieux et un peu inquiétant trésor.

Ah, que les enfants sont durs entre eux !

Céline et Colin subissent tous les jours ou presque les insultes et le dénigrement systématique de leurs camarades de classe. « T’as peur qu’on sente ton haleine de cadavres ?! », « Ça pue le cadavre quand tu parles ! » font partie des mots doux qu’ils entendent dans la cour d’école.

Evidemment ils répondent et parfois même se battent et, évidemment ils sont punis par la maîtresse avec des mots à faire signer par leurs parents dans leur carnet de correspondance voire des exclusions de l’établissement.

Les Croques T1 page 6

Les parents des jumeaux ne leur apportent pas le soutien qu’ils espèrent. Pris par leur métier de thanatopracteur, plus communément appelé croque-mort, ils n’ont que peu de temps à consacrer aux deux pré-adolescents. Souvent, ils les punissent en leur demandant de nettoyer le cimetière où ils travaillent. Travail rébarbatif heureusement parfois égayé par la présence d’un graveur sur tombe, ami de leurs parents, surnommé Poussin.

Céline, Colin et Poussin le graveur

Poussin compatit avec la peine de Céline et de son frère. Pour les détendre et les détourner de leur colère contre leurs camarades d’école, il invente des histoires macabres à base de mort-vivant et de zombie. Un jour qu’il narre ses propres contes de la crypte, il trouve sculpté sur la paroi latérale d’une tombe un étrange signe, comme deux crayons réunis pour former un V majuscule.

Poussin lance alors un défi à ses jeunes amis ; trouver la signification de ce bas-relief. Céline et Colin relève le gant et à force de réflexion trouve le sens d’une sorte de carte au trésor à grande échelle qui les conduit devant la porte d’une chapelle. Chapelle dont ils forcent la porte une nuit de pleine lune. Ce qu’ils découvrent à l’intérieur à de quoi les surprendre comme cela surprend le lecteur le plus aguerri.

Les Croques T1 page 10, le cimetière et la maison des jumeaux

La chute à la dernière case de ce premier volume d’une trilogie annoncée est vraiment réussie, elle laisse le lecteur pantois. Si ce cliffhanger est aussi efficace c’est que Léa Mazé a construit de main de maître un excellent thriller contemporain, social et macabre, à hauteur des yeux d’un enfant de 11 – 12 ans. La première moitié de cette BD pour la jeunesse vraiment copieuse, 70 pages, est consacrée aux déboires de deux souffre-douleurs d’une bande de petit harceleurs, victimes aussi de la trop grande indifférence de leurs parents, adultes peu concernés par les petites et grandes injustices qui les frappent. Incidemment, au mitan de l’album, ce récit sensible s’oriente vers un jeu de piste d’abord incertain et enfantin puis de plus en plus sérieux pour en devenir inquiétant.

Le délire de Colin

Pas de temps mort, c’est un truisme pour un album sous-titré « Tuer le temps », dans cette BD jeunesse portée par un dessin stylisé, semi-réaliste, un séquençage dynamique et l’utilisation de toute une gamme de couleurs qui permet à l’autrice de faire évoluer ses personnages dans des ambiances très particulières ; de la noirceur inquiétante de la nuit quand les jumeaux recherchent leur trésor au sépia pastel de la scène imaginée par Poussin pour divertir ses jeunes admirateurs.

Les Croques T1 page 22

Déjà remarqué à la sortie de « Nora », son précédent album aux éditions La Gouttière, nous vous en avions parlé ici, le talent de Léa Mazé s’affirme dans le premier volume d’une trilogie qui ose s’aventurer hors des sentiers trop bien balisés de la BD jeunesse.

Laurent LESSOUS (l@bd)

« Les Croques T1 : Tuer le temps » par Léa Mazé

Les Éditions de la Gouttière (13,70 €) – ISBN : 979-10-92111-79-8

Galerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>