« Feya T2 » par Marc Lataste

Feya fait partie de ces héroïnes que l’on n’oublie pas. Nous sommes heureux de la retrouver, toujours volontaire et fidèle en amitié, dans le dernier tome d’un diptyque nerveux et surprenant. Dans ce conte initiatique futuriste, la jeune femme poursuit son enquête sur sa propre identité. Sur ce long et dangereux chemin, elle surmonte bien des difficultés avant d’assumer sa destinée.

Dans un futur indéterminé, la Terre est de nouveau dominée par la nature, peuplée d’une faune fantastique, débarrassée des humains et nimbée de magie.

C’est dans ce contexte qu’apparait une humaine, race que l’on croyait disparue depuis longtemps. Nous vous avons raconté dans cet article comment l’irruption de Feya a bouleversé le quotidien pépère de Gonzague, un renard anthropomorphe, et d’Izi, un petit être magique volant, toujours affamé.

Ils ont protégé la métisse amnésique d’agresseurs multiples et variés : violents robots blancs géants, secte de magiciennes qui veulent défendre le monde tel qu’il est devenu, témoin masqué muet et énigmatique mais aussi Eve, un ordinateur malveillant relié à des satellites.

Feya T2 page 18

A la fin du tome 1 Feya découvre qu’elle n’est pas vraiment humaine mais un être de synthèse conçu par Doc Bot, le dernier véritable humain de la planète bleue. Avant de se lancer à la recherche de ses semblables, Feya doit maitriser ses pouvoirs, effrayants quand elle est en colère.
Le vieux Doc Bot l’entraine ainsi à mieux maitriser ses émotions pour pouvoir affronter des adversaires aussi puissants qu’elle.
Quand il part réinitialiser le programme Eve, pour qu’il fonctionne mieux, il ne se doute pas qu’il crée un grand danger pour Feya partie explorer le monde avec ses amis. La quête de Feya n’en sera que plus difficile, elle devra affronter en plus d’un frère capricieux, une Eve, androïde menaçante, avant de se confronter à ses origines.

L’humour décalé et malicieux de Marc Lataste fait encore merveille dans cet album à destination des plus jeunes, dès leurs 8 ans. Beaucoup de combats, de scènes d’action, d’affrontements aériens dans ce petit livre au format et au style résolument manga. L’auteur y affirme ses influences nippones, de l’« Astroboy » de Tezuka aux combats déjantés de « Dragon Ball » de Toriyama et à l’univers magique d’un Miyazaki, mais aussi des emprunts au monde de cinéma comme à « La Guerre des étoiles » et à la mythique séquence lors de laquelle Yoda enseigne la patience au peu mature Luke, séquence décalquée avec talent au tout début de cet album.

Doc Bot face à Eve

Le trait nerveux, tramé comme un manga, de Marc Lataste est au service de thématiques humanistes distillées astucieusement tout au long d’un récit fantastique à suspens. Les jeunes lecteurs sont ainsi sensibilisés aux problématiques de l’Intelligence artificielle et du génie génétique mais aussi à la mise en danger de notre planète par les activités humaines ou à la tolérance nécessaire pour assurer le bien vivre ensemble. De quoi s’amuser intelligemment en suivant les aventures de Feya, une héroïne métisse en quête d’un sens à sa vie.

Feya T2 page 53

Laurent LESSOUS (l@bd)

« Feya T2 » par Marc Lataste

Éditions Vide Cocagne (15,00 €) – ISBN : 979-10-90425-96-5

Feya face à Eve

Galerie

Les commentaires sont fermés.