L’intégralité des aventures de Valentin le vagabond chez IMAV !

Écrite par René Goscinny et illustrée par Jean Tabary, « Valentin le vagabond » est une bande dessinée publiée dans le journal Pilote, à partir du n° 123 du 1er mars 1962. IMAV éditions a eu la bonne idée de rassembler l’intégralité des aventures farfelues de ce joyeux trimardeur — parfois encore inédites en album — dans un premier volume à paraître le 4 octobre… Une excellente série à découvrir ou redécouvrir !

La première page de « Valentin le vagabond » publiée dans Pilote.

Le scénariste d’« Astérix », de « Lucky Luke » et d’« Iznogoud » (également avec Jean Tabary aux dessins) a bien créé ce personnage et scénarisé (sans les signer) les quatre premiers courts récits de quatre, six ou huit pages. Puis, face à l’avalanche de projets divers, il passera la main à Tabary, devenu seul maître à bord, lequel pourra y déployer son sens aigu de l’humour et son goût pour les situations compliquées.

Cependant, ces quatre histoires courtes donnent, d’emblée, le ton de la série en mettant en scène un vagabond au cœur gros comme ça et un peu poète, mais pas très courageux, confronté à l’incompréhension et la bêtise des gens. Évoluant librement en marge du système, il n’hésite jamais à tourner en ridicule la gendarmerie, notamment ses chefs toujours représentés comme idiots et bornés.

Avec cette série, ces deux mythiques auteurs du 9art nous livrent, avec leur talent et humour habituels, un témoignage très tendre sur cette génération des sixties qui, une fleur à la bouche, rêvait de peace and love.

La première page du « Chef de gang ! », dans Pilote, en 1965.

Ce premier volume de 256 pages nous permet de retrouver les histoires parues entre 1962 et 1965 : les quatre premiers épisodes écrits par Goscinny, « Le Prisonnier récalcitrant » (1963), « Valentin le vagabond fait le singe », « Les Mauvais Instincts » (1964) et « Le Chef de gang ! » : 28 planches parues en 1965 et inédites en album. On nous annonce aussi un dossier de 40 pages riches en documents parus principalement dans Pilote ou inédits.

Le deuxième et dernier tome de cette belle intégrale est déjà prévu pour le 14 février 2019 : le jour de la Saint-Valentin !

Il contiendra également plusieurs inédits en albums : notamment « L’Homme à abattre » (paru en 1967 et suite de « L’Héritage », les deux histoires ayant été fusionnées dans un même album grâce à un grossier remontage) et « L’Alchimiste » : épisode paru en 1969, scénarisé par Fred, mais dont le ton fantastique ne correspondait pas à Tabary ; il a d’ailleurs laissé la place, en plein milieu, à son frère Pierre (alias Peter Glay).

Gilles RATIER 

Pour en savoir plus sur Jean Tabary, voir notre « Coin du patrimoine » : Hommage à Jean Tabary.

« Valentin le vagabond : l’intégrale » T1 parJean Tabary et René Goscinny

IMAV éditions (29,90 €) — ISBN 978-2-915732-99-3

Galerie

8 réponses à L’intégralité des aventures de Valentin le vagabond chez IMAV !

  1. Henri Khanan dit :

    En voila une bonne nouvelle! Plein d’inédits en albums de Goscinny, période Pilote. Maintenant contrairement à Iznogoud, Lucky Luke, Astérix et le petit Nicolas, ce vagabond n’ a eu droit à aucun film ni dessin animé! Je le vois donc mal en tête des bestsellers… même si je me précipiterai pour l’acheter! Resterait ensuite à envisager une intégrale des Totoche et Corinne et Jeannot, de Tabary en solo

  2. Marcel dit :

    Comme beaucoup, j’adore Goscinny, mais je dois reconnaître que, sur cette série, les épisodes postérieurs de Tabary seul sont largement supérieurs. Les premières histoires étaient sympathiques, mais Tabary amène par la suite plus de folie, voire de non-sens. Beaucoup des personnages qui entourent Valentin sont complètement idiots, au premiers rang desquels les forces de l’ordre, qui en prennent pour leur grade, particulièrement dans Le chef de gang. C’est (gentiment) irrévérencieux et très amusant.

  3. Le nom de Goscinny en couverture est peut-être excessif… Il n’a scénarisé que quelques récits complets au début de la série, qui est plutôt une oeuvre typique de Jean tabary, excellente d’ailleurs..

    • Gilles Ratier dit :

      Certes, mon cher Bertrand, mais le nom de Goscinny est plus vendeur que celui de Tabary et le catalogue d’IMAV éditions n’est consacré qu’à la valorisation de l’œuvre du cocréateur d’Astérix, sous la houlette de la fille du scénariste et d’Aymar du Châtenet, d’où leur intérêt à mettre le nom de Goscinny en avant !
      La bise et l’amitié
      Gilles

      • Marcel dit :

        Mais c’est vrai que, du coup, son nom sur le volume deux (où il n’a rien fait) surprend un peu plus.
        M’enfin, si ca peut permettre de mettre en avant le travail de Tabary… Ils peuvent même faire une intégrale Totoche avec le nom de Goscinny dessus, c’est pas grave !

  4. Alexandre COUTELIS dit :

    Fred a, je crois, scénarisés quelques « Valentin », non?

    • Gilles Ratier dit :

      Tu n’as pas bien lu l’article mon cher Al ! Il n’en a scénarisé qu’un, mais qui n’était pas du goût de Tabary comme je l’écrit à la fin de l’article : « L’Alchimiste » : épisode paru en 1969, scénarisé par Fred, mais dont le ton fantastique ne correspondait pas à Tabary ; il a d’ailleurs laissé la place, en plein milieu, à son frère Pierre (alias Peter Glay).
      La bise et l’amitié
      Gilles Ratier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>