Mise sur orbite hexagonale pour Matt Kindt !

Matt Kindt est un auteur phare de l’univers Valiant publié par les éditions Bliss. Auteur de « Divinity », « Ninjak », « Rai », « The Valiant », « Unity » ou la prochaine série « X-O Manowar », il est aussi un scénariste et dessinateur au style plus intimiste qu’il développe dans des romans graphiques. Voir notre chronique récente de « Du sang sur les mains » paru chez les éditions Monsieur Toussaint Louverture. Ces deux éditeurs français, en partenariat, annoncent une tournée française exceptionnelle. Il sera en dédicace pendant le Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, puis sur quelques dates dans d’autres villes.

Alors que Monsieur Toussaint Louverture nous a impressionné avec le deuxième roman graphique de sa collection dédiée (après « Alcoolique » de  Jonathan Ames  et Dean Haspiel, 2015), attardons-nous un instant sur l’une des dernières réalisations de l’auteur pour les éditions Valiant/Bliss : le surprenant triptyque de science-fiction dystopique : « Divinity ».

Le premier tome de « Divinity » présentait le destin d’Abram Adams, jeune homme noir adopté dans une famille russe, envoyé par l’armée rouge dans l’espace avec deux autres compagnons à l’occasion d’un projet ultra secret d’une Russie alors en pleine guerre froide. Ce cosmonaute a vécu une aventure extraordinaire puisqu’aux confins de l’espace, il a fusionné avec l’inconnu et a acquis des pouvoirs incommensurables, défiant même le temps et l’espace.

Tandis que le tome 2 nous dévoilait ce qu’il advint à ses deux compagnons, Myshka et Kazmir, le troisième tome, intitulé « Stalinevers » nous projette en 2017, avec une dystopie créée par ces « dieux » pouvant distordre la réalité. La Russie a annexé le monde entier et imposé le communisme, à l’aide de tous les héros de l’univers Valiant acquis à sa cause.

C’est ainsi que ce dernier tome comporte 218 pages de récit, plus 50 de commentaires des auteurs et des galeries de couvertures, crayonnés… Un tome particulier proposant, en plus de la continuité de ce récit politique machiavélique, des chapitres consacrés aux « abandons » de nos héros : Bloodshot, XO Manowar, Shadowman, et même un épisode étonnant d’Archer & Armstrong au goulag. Le seul restant conscient de la vraie réalité est Ninjak, alias Colin King, qui va s’introduire au sein du Politburo afin de faire tomber ce faux monde. Il trouvera d’ailleurs un allié inattendu. 


Sont présentés au sein de cet album important dans l’univers Valiant, les nouveaux personnages de : Kosty l’immortel, Babba Yaga, La Pionnière, et la Légende rouge, chaque chapitre ou nouveau personnage étant dessiné par un auteur différent de l’écurie Valiant. Si tous les scénarios centraux sont écrits par Matt Kindt, ceux, plus courts, consacrés aux héros, gardent leur auteurs habituels : Jeff Lemire, Joe Harris, Scott Bryan Wilson, ou Eliot Rahal. C’est aussi et surtout l’occasion de se régaler des traits d’une myriade de talents : Trevor Hairsine, Clayton Crain, Cafu, Robert Gill, Francis Portela et Juan José Ryp, sans parler des couvertures, principalement dessinées par Jelena Kavic-Djurdjevic. Un écrin pour le scénario de Matt Kindt !

Matt Kindt sera en dédicace

- chez BDnet Bastille (Paris) le jeudi 25 janvier,

- sur le stand Canal BD (CM15) du FIBD (et la librairie L’antre du Snorgleux) les vendredi 26 et samedi 27 janvier.

Les lecteurs pourront le rencontrer dans le cadre d’une conférence le samedi 27 janvier à 10h à l’auditorium du conservatoire d’Angoulême.

 - Chez Pulp’s Bordeaux le lundi 29 janvier.

- Chez Bédéciné (Toulouse) le mardi 30 janvier.

- À La Cours des Miracles (Caen) le mercredi 31 janvier.

- Chez Super Héros (Paris) le jeudi 1er février.

- Chez Bulle (Le Mans) le vendredi 2 février.

- Chez Pulp’s (Paris) le samedi 3 février.

 

Franck GUIGUE

 

Galerie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>