BD.Cul : la bédé à gros nénés…

Avec seize ouvrages au compteur, la collection BD.Cul proposée par les Requins marteaux (62, rue Fieffé, 33800 Bordeaux) est aujourd’hui incontournable pour les amateurs du genre chaud et populaire. Étonnante initiative de la part d’un éditeur que l’on classe plus volontiers dans le genre BD expérimentales.

« Les Escalopes », signé Sébastien Lumineau, est le titre pour le moins étrange de la seizième livraison de la collection. Michel achète régulièrement des escalopes de dinde, pas trop grasses s’il vous plait, qu’il utilise pour s’offrir une gâterie solitaire en l’absence de Sarah sa compagne. Jusqu’au jour où, surpris par le retour inopiné de la belle, accompagnée de ses copines, il leur sert les escalopes bien assaisonnées en guise d’apéritif. La fête se transforme en une véritable orgie dont Michel est le mâle triomphant. Le lendemain, tout le monde a oublié la partouze, sauf notre héros. Hélas, le miracle ne se reproduit pas une seconde fois et le malheureux Michel, dont Sarah juge le comportement trop chaud envers ses amies, se retrouve à la rue…

Évoluant dans le fanzinat et l’autoproduction, Sébastien Lumineau (né en 1975) est l’auteur d’une dizaine d’albums : «  Le Chien de la voisine » chez Les Taupes de l’espace, « Une vingtaine » aux Requins marteaux, « Des berniques » chez Cornélius, « Où » à paraître cette année à L’Association… Maquettiste-graphiste, animateur d’ateliers scolaires, il propose une histoire jouissive au trait semi réaliste, à la fois drôle et crue.

Présentée sous forme de livres de poche de 120 pages en noir et blanc de format 13 x 18 cm (14€), la collection BD.Cul réuni une belle brochette d’auteurs de la nouvelle génération: Aude Picault (« Comtesse »), Hugues Micol (« La Planète des vulves »), Nine Antico (« I Love Alice »), Bastien Vivés (« Les Melons de la colère »), El Don Guillermo (« Bernadette »), Bouzard (« La Bibite à Bon Dieu »), Morgan Navarro (« Les Voyages de Teddy Beat »)… Tous ces dessinateurs se prêtent avec talent au défi d’oeuvrer dans ce domaine particulier de la bande dessinée franchement porno qui n’est pas le leur.

Prochaine parution : « La Décharge mentale » par Bastien Vivés.

Henri FILIPPINI

Galerie

Une réponse à BD.Cul : la bédé à gros nénés…

  1. BARRE dit :

    Oui c’est une collection sympathique, parfois certains des livres sont un peu… expérimentaux, il en faut pour tous les goûts, le point fort étant la présentation qui rappelle les BD culs anciennes, format poche, comme Elvifrance.
    Pour moi, mention spéciale aux titres de Vives et surtout Navarro, avec un certain sens du « beat » !!