Hop ! : toujours au top de l’actualité BD…

C’est la panne de son antique bécane, après des décennies de bons et loyaux services, qui a décidé Louis Cance à passer de la machine à écrire à l’ordinateur. Résultat : un petit retard dans la livraison de cette toujours excellente revue dédiée aux bandes dessinées d’hier et d’aujourd’hui.

Ce n° 154, daté de juin 2017, offre sa Une à la joyeuse Sophie : l’héroïne de Jidéhem, décédé voici quelques mois. Louis Cance évoque la riche carrière du dessinateur de Spirou et dresse la première partie d’une copieuse bibliographie qui permet de mieux connaître la riche carrière de ce pilier des éditions Dupuis, par ailleurs collaborateur de Franquin sur « Gaston » et « Spirou et Fantasio » ; voir notre « Coin du patrimoine » : Jidéhem : le deuxième homme….

Et merci à Louis Cance pour son appréciation sur notre rubrique « Le Coin du patrimoine ».

Suit la quatrième partie (et pas la dernière) d’une autre bibliographie imposante : celle du scénariste, écrivain et rédacteur en chef qu’était Jean Ollivier, consacrée à sa longue collaboration avec les pockets des éditions Aventures et Voyages (Perceval, Brik, Marco Polo, Ivanhoé…).

On peut aussi savourer une nouvelle partie des entretiens qu’il avait accordés à Georges Simonian, José Tardieux et Gérard Thomassian entre 2000 et 2005 : un voyage passionnant au cœur de la bande dessinée française des années 1950-2000.

À ces deux articles de poids, s’ajoutent les rubriques « Scoops actualité », « Actualité des collectionneurs », « Revue de la presse », « Actualité USA », « Nouveaux fanzines »… et surtout « Remember », qui présente les biographies détaillées des auteurs de tous pays disparus au cours du trimestre : Martin Landau, Leo Baxendale, Marcello Albano, Javier Coma, Alessandro Biffignandi, Gordon Livingstone, Rich Buckler, Jay Disbrow, Leone Cimpellin, Michael Bond, Sam Glanzman, John Calnan, Bob Lubbers, Carlos Prunés, Pierre Seron…

Cette rubrique reste un bon moyen pour découvrir un auteur méconnu au détour d’un article.

Réalisé par une équipe de passionnés bénévoles, sans le moindre soutien publicitaire des éditeurs, Hop ! est une revue érudite sans être ennuyeuse, qui n’a pas à rougir face aux titres aux couleurs chatoyantes qui sortent en kiosques. Hop ! est vendu uniquement par correspondance et de nombreux numéros anciens sont toujours disponibles : 56, Boulevard Lintilhac, 15000 Aurillac, 64 pages noir et blanc, 8 €.

Henri FILIPPINI

Galerie

Les commentaires sont fermés.