« Lemmings T1 : L’Aurore boréale noire » par Fred Besson et Crisse

Dans une Scandinavie du temps des grandes sagas vikings, une aurore boréale noire est le signe de l’arrivée imminente de grands malheurs : tempête, épidémie ou attaque des trolls des montagnes. Il faut se préparer aux pires des catastrophes que l’on soit un habitant d’un village nordique ou un petit lemming bien au chaud dans le terrier de sa tribu.

L’hiver arrive sur les rives de la Scandinavie médiévale. Les drakkars rentrent et les nouvelles ne sont pas bonnes. Les marins ont vu une aurore boréale noire, présage de grands malheurs. La dernière fois que cela a eu lieu, les trolls sont descendus de la montagne pour livrer une guerre terrifiante aux hommes. Les hommes du Nord ont repoussé ces êtres surnaturels dans les montagnes et les forêts qui bordent les villages côtiers. Ils se terrent maintenant dans les terres taboues, au-delà du grand lac, car ils ont peur des pierres sacrées brandies par les guerriers vikings qui les transforment en rochers.

Lemmings T1 page 4

Seulement, après des siècles de paix, les hommes ont perdu ces pierres sacrées. La dernière vient de mystérieusement disparaître du logis du chef du village. Si les trolls l’apprennent, ils déferleront des cimes enneigées vers les fjords humanisés et la guerre reprendra. Le déplaisant présage annoncé par la sinistre aurore boréale s’accomplirait donc, pour le malheur de tous, y compris pour un petit peuple dont les terriers sont voisins des maisons des hommes : les sympathiques et industrieux lemmings.

Lemmings T1 page 5

L’effervescence règne dans la grande salle de conseil des lemmings. Oluf a eu une vision : « Des flammes, du sang partout… Les terriers détruits, de la tristesse, tellement de tristesse ». Certains pensent qu’il faut migrer immédiatement, d’autres sont sceptiques, Grun prend enfin au sérieux les prédictions de son ami et veut prendre l’avis du grand hibou. Lui saura quoi faire ! Seul souci, mais il est de taille : le grand hibou demeure de l’autre côté du village.

Il faudra à la petite troupe lemming affronter chats, rats ou chiens pour s’entretenir dans sa haute tour avec le sage rapace. C’est le début d’une grande aventure pour la petite bande de rongeurs en parallèle avec celle d’un duo d’humains à la recherche des dernières pierres sacrées pour sauver leur communauté.

Cette sympathique BD animalière est l’œuvre du duo Crisse–Fred Besson, déjà reformé cette année autour d’une nouvelle série : « Gunblast Girls ». Le scénariste de « Kookaburra » et autre « Atalante » nous conte avec entrain les aventures d’un groupe de petits rongeurs, principalement connus pour leur étrange suicide collectif tous les quatre ans sur les rives de l’Arctique. 

En mêlant, avec un rythme d’une grande justesse et des dialogues fort bien ciselés, les soubresauts de la petite communauté viking à ceux de la tribu lemming, Crisse dynamise un récit d’heroic fantasy original par ses points de vue. Les intermèdes comiques et des seconds rôles bien campés – le bouc qui perd la tête, le chef viking distrait, le vieux dirigeant lemming nostalgique ou un chien bougon – rendent particulièrement divertissante la lecture de cet album.

Lemmings T1, village viking

Comme à son habitude, Fred Besson excelle à transcrire les émotions d’une faune variée : des rats agressifs à un vieux hibou réfléchi. Il donne aussi un relief intéressant à des paysages scandinaves enneigés, jouant avec habileté sur toute une gamme de blancs et de bleus. Nous attendons donc avec impatience, mais au chaud, la publication du prochain volume de « Lemmings », pour savoir ce qu’annonce véritablement une aurore boréale noire sur l’Arctique.

Lemmings T1 Regard de guerrier viking

Les lemmings

Laurent LESSOUS (l@bd)

 « Lemmings T1 : L’Aurore boréale noire » par Fred Besson et Crisse

Éditions Kennes (14,95 €) – ISBN : 978-2-8758-0426-6

Lemmings T1 : le début de l'aventure

Galerie

Les commentaires sont fermés.