« Rescapés de la Shoah » par Ryan Jones et Zane Whittingham

Il y a des sujets historiques difficiles à aborder auprès d’enfants d’une dizaine d’années. Le génocide des Juifs d’Europe est de ceux-là. Il est cependant possible de l’évoquer à partir de témoignages mettant en scène des enfants du même âge que les lecteurs. C’est ce que propose cet album avec six récits émouvants et authentiques de jeunes survivants de la Shoah.

De 1939 à 1945, le régime hitlérien qui domine alors une très grande partie de l’Europe cherche à éliminer toute la population juive y résidant. Dès 1940, les nazis laissent mourir par milliers les Juifs polonais enfermés dans des ghettos où les conditions de vie sont effroyables. À partir de juin 1941, les Einsatzgruppen massacrent en masse par fusillades les Juifs des territoires soviétiques conquis. Après la conférence de Wannsee, début 1942, les nazis planifient le génocide, la « solution finale » au problème juif avec la création de camps d’extermination. Six millions de Juifs périssent ainsi pendant la Seconde Guerre mondiale.

Rescapés de la Shoah page 5

Pour que de jeunes lecteurs commencent à prendre conscience des enjeux de ce crime contre l’humanité, les auteurs se mettent à leur hauteur en leur proposant six témoignages d’enfants juifs qui ont survécu à la Shoah, avant de se réfugier au Royaume-Uni. Le jeune Heinz a presque treize ans en 1933 quand Hitler arrive au pouvoir. En Allemagne, il subit toutes les mesures antisémites prises le gouvernement. Ce sont les violences de la nuit de Cristal en 1938 qui font prendre conscience à sa famille de la nécessité de s’exiler. Ils se réfugient au Royaume-Uni quatre jours avant le déclenchement de la guerre. Mais en tant que jeunes hommes issus d’un pays ennemi, Heinz et son frère Franck sont envoyés dans des camps d’internement au Canada durant le conflit.

Rescapés de la Shoah page 10

Trude grandit en Tchécoslovaquie. Ses parents la mettent à l’abri dès mars 1939 en l’envoyant dans une famille d’accueil près de Newcastle. Jamais elle ne reverra sa famille ni ses camarades de classe, malgré ses recherches acharnées. Allemande, réfugiée à Prague, Ruth traverse l’Europe avec sa mère et son frère, pour se réfugier dans le nord de l’Angleterre. Elle pose le pied sur le quai de la gare de Liverpool le 3 septembre 1939, le jour même où la France et le Royaume-Uni déclarent la guerre au IIIe Reich. Jeune juif allemand qui a été envoyé dans une famille d’accueil à Coventry, Martin survit une fois la guerre commencée aux terribles bombardements que subit la ville.

Rescapés de la Shoah page 34

C’est grâce au courage de sa voisine, Mme Collomb, que Suzanne échappe à la rafle qui condamne ses parents dans le Paris occupé. Orpheline, cachée dans une ferme, Suzanne est finalement retrouvée après-guerre par la Croix-Rouge et emmenée chez sa grand-mère, résidente anglaise. Le dernier témoignage transcrit en bande dessinée est celui d’un survivant du camp d’Auschwitz-Birkenau. Le jeune Arek y croise le docteur Mengele avant de vivre l’enfer programmé par les SS qui gardaient le camp. 81 membres de sa famille y ont disparu. Seuls 40 habitants de sa ville natale ont survécu à la guerre.

Rescapés de la Shoah page 37

Les auteurs humanisent les faits les plus tragiques de la Seconde Guerre mondiale, en y donnant chair par ces témoignages d’enfants. Témoignages renforcés en fin d’album par les photographies légendées des six héros devenus des personnes âgées aujourd’hui. Un utile glossaire, une chronologie fournie et précise, un index et une sitographie complètent l’aspect didactique du projet éditorial.

Le dessin simplifié, épuré pour tendre à l’universel, use d’images symboliques pour échapper à la violence des faits évoqués. De même, les codes couleurs utilisés vont à l’essentiel, des à-plats rouges noirs ou bruns, pour jouer de suite sur le registre de l’émotion et identifier rapidement les agresseurs nazis.

Ryan Jones adapte au médium bande dessinée les films d’animation scénarisés par Zane Whittingham sous le titre « The Children of the Holocaust ». Vous pouvez retrouver l’histoire d’Arek ici et la trailer du film ici.

En complément de « L’Enfant cachée » et de « Irena », dont nous vous avons entretenu très récemment, nous conseillons aux jeunes et moins jeunes lecteurs les six récits émouvants de « Rescapés de la Shoah ». Un travail de mémoire utile à entretenir tant que vivent les derniers témoins du génocide des Juifs d’Europe et à transmettre pour que l’histoire puisse ne pas se répéter.

Laurent LESSOUS (l@bd)

« Rescapés de la Shoah » par Ryan Jones et Zane Whittingham

Éditions Flammarion (15,00 €) – ISBN : 978-2-0813-9661-6

 

Galerie

Les commentaires sont fermés.