« Mitterrand requiem » par Joël Callède

On n’attendait vraiment pas Joël Callède (émérite scénariste d’excellentes séries plutôt mainstream comme « Comptine d’Halloween », « Dans la nuit », « Enchaînés », « Haute Sécurité », « Tatanka », « L’Appel des origines »… ou d’un « XIII Mystery » sur Betty Barnowsky avec Sylvain Vallée) sur ce terrain là : une évocation quasi mystique de la vie de l’ancien président de la république française, sous forme d’un étonnant roman graphique complètement maîtrisé, qu’il a lui-même dessiné… Chapeau !

Rongé par le cancer, François Mitterrand passe son dernier Noël en Égypte, en compagnie d’Anne et Mazarine Pingeot, ainsi que de son médecin personnel. Visité la nuit par le dieu des morts Anubis, le vieil homme se remémore les épisodes de sa vie, des plus connus (ses années de guerre, ses engagements, son ascension à la présidence en 1981, l’abolition de la peine de mort…) aux plus intimes (le décès de son premier enfant, sa fascination pour le « Livre des morts » égyptien, son attirance pour le mysticisme…), en passant par ses nombreuses zones d’ombre (son passé vichyste ou son rôle en tant que garde des Sceaux pendant la guerre d’Algérie) : à travers des dialogues imaginaires avec cette divinité égyptienne, avec les femmes de sa vie, et avec une partie de ceux qui ont marqué son parcours politique (Jean Jaurès, Jean Moulin, François de Grossouvre… ou son double jeune, le fringuant ministre de la IVe République qu’il était alors), ce héraut du socialisme fait le bilan d’une existence que l’on peut qualifier de romanesque.

Avec un graphisme stylisé et des propos qui touchent là où ça fait mal, Joël Callède égratigne l’icône humaniste de cette grande figure de la Ve république, tout en montrant, pourtant, un immense respect pour ce personnage pour le moins ambigu. Et comme l’auteur connaît parfaitement son art narratif et figuratif, cette exploration du grand mystère de la vie reste passionnante… de bout en bout, et contre toute attente !

Gilles RATIER

 « Mitterrand requiem » par Joël Callède

Éditions Le Lombard (17,95 €) – ISBN : 978-2-8036-3747-8

Galerie

Les commentaires sont fermés.