« Manipulator » : Makyo au royaume des musarins !

Sans avoir l’air d’y toucher, utilisant un univers animalier sympathique et rassurant, cet ouvrage analyse, avec bon sens, la manipulation qui sévit partout, du sommet de l’État au cercle familial. « Manipulator » informe, explique, dénonce, et se permet de donner quelques pistes pour lutter contre ce mal omniprésent dans notre quotidien.

Au royaume des musaraignes, la vie était un long fleuve tranquille, jusqu’au jour où une ridicule querelle entre Glifan et Algur, deux « muzarins » compagnons de jeux, rompt l’harmonie au cœur de la paisible communauté. Muz, le sage du village, chercheur en psychosociologie, découvre qu’Algur est un authentique manipulateur et décide qu’il est urgent de donner une série de cours magistraux sur ce thème à la population. Dans un premier temps, l’opération se déroule avec la bénédiction de la « muzareine », et ce, malgré les réserves de son conseiller Périfaso. Avec l’aide de ses assistants Extranaz et Mogadon, face à un auditoire attentif, Muz se lance dans des cours magistraux où il est question de masque de la sympathie, de masque caractériel, de masque de la culture, de masque altruiste, de jalousie, de dénigrement, de dévalorisation, de pervers narcissique… autant de termes qui sèment le trouble auprès du peuple, mais aussi au sommet où la reine et son entourage commencent à craindre de finir par perdre le pouvoir…

Si Pierre Makyo est bien connu pour ses histoires réalistes (« Grimion gant de cuir », « Balade au bout du monde »… et plus récemment « Les Pierres rouges »), il a toujours eu un (gros) petit faible pour l’humour. Un humour décalé, tout personnel, qu’il a magnifié avec la création des épatants « Bogros », sans obtenir l’adhésion du public enfantin de Spirou auquel s’adressaient ces personnages. « Manipulator », roman graphique s’adressant à un lectorat adulte, devrait lui permettre d’atteindre enfin sa véritable cible : un public plus ouvert et plus adulte pour apprécier la finesse et l’intelligence de son humour. Chaleureux, sympathique, le petit monde des « muzarins » devrait enfin faire éclater cette facette injustement discrète du talent d’un créateur qui a encore bien des choses à écrire et dessiner.

Henri FILIPPINI

« Manipulator » par Pierre Makyo

Éditions Les Arènes BD (20 €) — ISBN : 978-2352044925

Galerie

Les commentaires sont fermés.