« Neige Origines T1 : Les Douze » par Fred Vignaux, Didier Convard et Éric Adam

Ce nouveau récit prémonitoire, rempli d’humanité, écrit par Didier Convard et Éric Adam, est illustré avec fougue par Fred Vignaux : des images spectaculaires aux décors fouillés et aux personnages somptueux, travaillés jusqu’au plus petit détail ; sans parler de ses couleurs lumineuses… Une vraie bande dessinée en cinémascope !

Né de l’imagination de Didier Convard en 1986, dans les pages de l’hebdomadaire Tintin, Neige était alors campé par Christian Gine, dessinateur apprécié du « Capitaine Sabre ». Le jeune garçon recueilli par le vieux Northam est aussitôt adopté par les lecteurs. Très vite, les deux auteurs se sentent à l’étroit avec l’image jeunesse de l’hebdomadaire. Ils souhaitent donner plus d’épaisseur à leur récit, en faire bouger les limites. Ce sera chose faite à partir du quatrième épisode qui passe chez Glénat, en 1991.Après la publication du treizième album, « Le Mur », on pouvait penser que les auteurs avaient tout dit sur l’univers glacé de fin du monde où évoluaient leurs héros. C’était compter sans l’imagination de Didier Convard (avec le concours d’Éric Adam) qui, en 2010, propose le prequel « Neige Fondation » où l’enfant sans mémoire est confronté au mal d’Orion. Gine souhaitant se consacrer à d’autres travaux, c’est le duo Jean-Baptiste Hostache et Didier Poli qui en signe la mise en images.Le cycle « Neige Origines », qui vient de débuter, se situe avant la série fondatrice, alors que Northam, chef de la mystérieuse confrérie des douze, se voit contraint d’éradiquer l’influence nocive de Bohort qu’il avait formé, après l’avoir recueilli, adolescent, membre d’un gang d’enfants. Bohort, devenu le Secretarius major de l’Empapereur, le pape, règne sur la ville éternelle. Accompagné par Agravain, surnommé l’orgueilleux, ancien maître d’arme de Bohort et par Aubépine, redoutable combattante, Northam veut empêcher son ancien disciple d’ouvrir une brèche dans le mur qui protège l’Europe, avec l’aide d’immenses arches qu’il fait construire par les Romains. Et permettre ainsi au reste du monde d’envahir et de détruire les derniers vestiges de l’Europe recouverte par les glaces. Alors qu’il doit sacrifier celui qu’il avait élevé comme son successeur, Northam veille sur l’enfant qu’il a adopté, trouvé auprès des cadavres de ses parents, l’enfant sans mémoire qu’il a baptisé Neige.

Henri FILIPPINI    

« Neige Origines T1 : Les Douze » par Fred Vignaux, Didier Convard et Éric Adam

Éditions Glénat (14,50 €) – ISBN : 978-2723485319

Galerie

Les commentaires sont fermés.