« Alice au pays des singes T3 : Livre III » par Nicolas Keramidas et Tébo

Impossible, dans cette rubrique, de ne pas évoquer une trilogie dans laquelle les auteurs, non seulement détournent la jeune Alice du roman de Lewis Carroll vers un univers encore plus nonsensique, mais en sus y adjoignent un casting impressionnant de figures de la littérature jeunesse. Il faut le lire pour le croire, Alice retrouve une nouvelle jeunesse dans un Pays des singes plus loufoque que le Pays des merveilles, si c’est possible !

Le « Livre III » clôt la trilogie « Alice au pays des singes » débutée en 2012. Dans cet ultime volume la jeune Alice poursuit ses extravagantes tribulations et après le pays des Merveilles, celui des singes, ou celui de pays de nulle part, elle se réveille non pas dans une terra incognita, mais dans l’estomac d’un loup.

Alice au pays des singes page 5

Tentons de résumer ses précédentes (mes)aventures. En courant après le lapin blanc, la jeune fille a pris une noix de coco sur la tête. Sonnée par le choc, elle tombe dans un trou et émerge en plein milieu de la jungle ! Ses ennuis ne font que commencer : tous les singes qu’elle croise la prennent pour Tarzan ! Eddy le mandrill devient alors un fidèle compagnon cherchant à lui éviter maints périls, le tigre notamment qui veut défendre son titre officiel de seigneur de la jungle.

Par la suite, Alice se perd dans le Pays de nulle part, où sévit le capitaine Crochet. Ce dernier affronte un Peter Pan détraqué qui a la manie de transformer ceux qu’il croise en crocodiles. Crochet embarque Alice dans son vaisseau afin de récupérer l’antidote à ce sortilège. De tribulations en aventures, Alice se retrouve de nouveau au pays des singes.

Eddy le mandrill croit bien l’avoir renvoyée chez elle, mais dame nature n’en fait qu’à sa tête. Après s’être sortie par la ruse de l’estomac du loup avec le petit chaperon rouge, Alice découvre une contrée où Barbe-bleue côtoie des cyclopes perchés dans les nuages, des chats flûtistes qui charment le cerveau des poules et une Blanche Neige insupportable. Heureusement pour elle, Eddy quitte le pays des singes pour venir à sa rescousse. Avec lui, Alice  refait son parcours insolite à l’envers, croise une dernière fois tous ceux qui l’ont aidée, avant de retrouver sa chambre de petite fille, calme, trop calme, bien trop calme.

Vous l’aurez compris, Tébo a écrit une histoire survoltée, délirante, qui se joue des codes et des convenances. Il se plaît à utiliser un double langage, avec d’un côté une aventure enfantine et pour un lectorat plus vieux des jeux de mots, un langage familier, des clins d’œil nombreux à des figures de la littérature jeunesse qui se croisent sans logique apparente : le cyclope habite les nuages, le chat botté travaille pour Barbe-bleue, et la capitaine Crochet devient un crocodile pour mieux dévorer Peter Pan !

De son côté, Keramidas s’en donne à cœur joie (doubles planches, pages déstructurées) pour mieux mettre en valeur ce monde décousu, parodique et farfelu. Voilà donc une fable, sans morale, pour se détendre ou retrouver le goût des histoires sans queue ni tête (ou presque !), mais racontée avec un talent indéniable.

 

Laurent LESSOUS (l@bd)

« Alice au pays des singes T3 : Livre III » par Nicolas Keramidas et Tébo

Éditions Glénat (13,90 €) – ISBN : 978-2-344-00483-8

Galerie

Les commentaires sont fermés.