Martin Mystère frappe les trois coups…

Mois de juillet particulièrement riche, chez l’éditeur italien Sergio Bonelli Editore (Via Buonarroti, 38, 20145 Milano, Italie ; arretrati@sergiobonelli.it), pour le détective de l’impossible imaginé en 1992 par Alfredo Castelli et Giancarlo Alessandrini, avec la parution de deux numéros spéciaux de Martin Mystère et du n° 339 des Grandi Enigmi di Martin Mystère : « L’Inventore di miti » (« L’Inventeur de mythes »), un long épisode de 156 pages riches en créatures fantastiques imaginées par Marco Belli et dessinées par Luigi Coppola.

Deux numéros spéciaux viennent combler de bonheur les nombreux lecteurs passionnés par les enquêtes du blond américain et de son compagnon Java, venu du Neandertal. Martin Mystère présenta Zona X (292 pages en noir et blanc, 6,80 €) permet de savourer la réédition de récits publiés dans la revue Zona X, magazine proposé par Sergio Bonelli Editore voici une quinzaine d’années. Au menu, deux aventures fantastiques respectivement écrites par Alfredo Castelli et Enrico Lotti, dessinées par Enrico Bagnoli et Gino Vercelli. Le spécial été 2015 de Martin Mystère (184 pages en noir et blanc, 6,50 €) propose, de son côté, une longue histoire inédite de 130 pages (« Misteri a Blanding » écrit par Carlo Restagno, illustré par Rodolfo Torti) et une aventure collective : « La Notte degli Orti Viventi » écrite par Castelli, dessinée par Alessandrini, les frères Esposito, Filippucci et Torti. Une belle affiche !

Signalons que le n° 340 du magazine de base, annoncé pour le 12 août prochain (164 pages en noir et blanc, 5,30 €), sera tout aussi passionnant avec la publication de « L’Albero filosofico » : un récit de Vincenzo Beretta mis en images par le créateur graphique du personnage, Giancarlo Alessandrini.

Henri FILIPPINI

PS : Pour en savoir plus sur « Martin Mystère », voir « Martin Mystère ».

Galerie

2 réponses à Martin Mystère frappe les trois coups…

  1. l'Apache dit :

    Toujours pas d’espoir de voir Martin Mystère traduit en français ?
    Quelle frustration…