« La Chèvre de M. Seguin » par Richard Di Martino

La bande dessinée, ce n’est pas que pour les lecteurs de 7 à 77 ans ! On peut commencer bien plus jeune, et même avant de savoir lire. C’est à ces très jeunes lecteurs que s’adressent les ouvrages de la collection Pouss’ de Bamboo et notamment une adaptation très réussie du conte d’Alphonse Daudet, « La Chèvre de M. Seguin ».

Fort d’une quinzaine de titres, la collection Pouss’ de Bamboo fait peau neuve, avec un nouveau format plus grand, adapté à de très jeunes lecteurs. La ligne éditoriale reste la même, avec des livres divisés en trois parties. On y trouve tout d’abord une bande dessinée muette : avec de grandes cases, trois bandeaux maximums par planche, adaptée d’un conte de notre enfance.

L’action de chaque page est annoncée par un texte très court que les parents peuvent lire ou les petits déchiffrer. Suivent des exercices de dessin qui ont été simplifiés, car les précédents se sont avérés trop complexes pour les plus jeunes. Enfin, illustré de dessins de la bande dessinée, le texte d’un classique de la littérature jeunesse clôt l’album. Le lettrage imposant est adapté au primolecteur.

 

Les ouvrages de cette collection constituent d’excellentes entrées dans le monde foisonnant de la bande dessinée, pour les enfants qui entrent à l’école maternelle ; c’est-à-dire dès l’âge de 3 ans. Ils peuvent ainsi s’amuser à (re)découvrir des contes classiques en s’appropriant le langage de la bande dessinée fait de cases, de planches et d’onomatopées. En dehors du côté pédagogique, l’aspect ludique n’est pas oublié avec un apprentissage du dessin, à partir des personnages de la bande dessinée : visage, expressions, corps peuvent être reproduits avec des figures géométriques de base. Le conte retranscrit en son entier, en fin d’ouvrage, rassurera les parents soucieux de transmettre les récits qu’ils ont appréciés plus jeunes.

 

Deux titres inaugurent la nouvelle maquette de Pouss’ de Bamboo, « La Chèvre de M. Seguin » et « Le Bonhomme en pain d’épice ».

C’est le directeur de la collection, Richard Di Martino, qui a adapté la nouvelle des « Lettres de mon moulin » d’Alphonse Daudet. L’histoire est connue : habitant une ferme isolée près des Alpilles, M. Seguin se fait manger toutes ses chèvres par un loup solitaire qui réside dans la montagne voisine. Le dernier espoir du pauvre homme est incarné par une jeune biquette blanche, toute mignonne, qu’il vient d’acheter au marché. Il veut la conditionner à une vie tranquille avec lui, elle lui donne son lait et s’il la bichonne, il la garde toujours attachée au bout d’une corde.

La biquette, elle, rêve de liberté et de s’encanailler avec les chamois des sommets voisins. Elle finit par s’enfuir, à s’enivrer de liberté et de grands espaces toute une journée, avant de devoir affronter le loup, la nuit tombée. Courageuse et vaillante, elle se promet de ne pas succomber avant le lever du soleil… M. Seguin, pendant ce temps, veille, et regarde, attristé, la larme à l’œil, la montagne où sa petite chèvre livre son dernier combat.

Richard Di Martino se sert de la contrainte — réaliser une BD entièrement muette — pour narrer de manière très visuelle ce conte provençal. La joie, puis le désespoir de M. Seguin, l’ivresse de liberté de Blanquette ou la cruauté du loup sont ainsi évidents pour des tous petits, sans être trop démonstratifs pour les plus grands. À noter la très grande délicatesse de l’auteur pour l’épilogue : il suggère la fin de biquette sans rien en montrer.

 

 

 

Dans la même collection, « Le Bonhomme en pain d’épice » est raconté de manière dynamique par Dav. Comment ne pas sourire des (mes)aventures du petit bonhomme qui court poursuivi par tous les habitants de la ferme en les narguant d’un : « Courez tant que vous voudrez, jamais vous ne m’attraperez ! »,  jusqu’à sa funeste rencontre avec un goupil !

Des atouts pédagogiques indéniables, des niveaux de lecture étalonnés de 3 ans aux parents-lecteurs du soir, et beaucoup d’espièglerie dans des contes à la morale intangible, les premiers albums de la nouvelle maquette de la collection Pouss’ de Bamboo, ont tout pour séduire les lecteurs, de 3 à 103 ans !

À noter, chez le même éditeur,  la sortie du cinquième volume de la série  « Les Petits Mythos ». Nous avons déjà écrit sur notre site  tout le bien que nous  pensons du travail de Philippe Larbier et Christophe Cazenove. 

 

Laurent LESSOUS (l@bd)

« La Chèvre de M. Seguin » par Richard Di Martino

Éditions Bamboo (10,60 €) – ISBN : 978-2-8189-3308-4

« Le Bonhomme en pain d’épice » par Dav

Éditions Bamboo (10,60 €) – ISBN : 978-2-8189-3309-1

« Les Petits Mythos T5 : Détente aux enfers » par Philippe Larbier et Christophe Cazenove

Éditions Bamboo (10,60 €) – ISBN : 978-2-81893-339-8

 

Galerie

Les commentaires sont fermés.